Afrique du Sud : Dernière carte de Gold Fields pour empêcher la grève Version imprimable
Afrique du Sud
05-11-2010

Pour éviter le démarrage de la grève de plus de 6000 travailleurs de la mine South Deep, la société minière Gold Fields joue sa dernière carte.

Toutefois, la plate-forme revendicative du Syndicat national des mineurs (NUM), qui repose certes sur des conflits salariaux, va un peu plus loin pour crever l'abcès de la « transformation » et de « l'émancipation économique des Noirs et l'action positive ».

Lesiba Seshoka, porte-parole du NUM, a déclaré que la haute direction de Gold Fields a fait fi des revendications et que « 16 ans de démocratie », est une insulte pour eux.

Mais, Sven Lunsche, porte-parole de Gold Fields, a rejeté une telle déclaration, qu'il considère comme des « slogans ».

A noter que les menaces de grève font suite à une observation faite par Susan Shabangu, ministre des Ressources minérales, que peu avait été accompli depuis l'adoption de la Charte des mines en 2002 et que les blancs dominent toujours dans les postes de direction.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le 27ème Sommet Afrique-France s’est tenu les 13 et 14 janvier 2017, à Bamako, au Mali. Près de 35...
[La suite...]

Bamako, capitale du Mali, va abriter, les 13 et 14 janvier 2017, le 27ème Sommet Afrique-France....
[La suite...]

L’autocrate de Banjul, guerrier dans la journée et négociateur au cours de la nuit, engage...
[La suite...]

Le retour du Maroc à la maison mère se précise. Le Roi Mohammed VI met les bouchées doubles et...
[La suite...]

Dans le sens de l’élan du Maroc vers ses voisins africains, le Royaume vient de décider de porter...
[La suite...]

Djibouti a inauguré la ligne qui le relie à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Le tronçon aurait...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :