Ralentissement de la croissance bancaire Version imprimable
Afrique du Sud
18-08-2008

La banque Absa et sa rivale Nedbank pourraient annoncer un ralentissement de leurs croissances respectives au 1er semestre 2008 en raison de la hausse des taux d’intérêts qui a eu pour effet la réduction de la consommation.

La banque Absa, contrôlée par la Barclays, devrait annoncer, pour la première fois depuis 2002, un bénéfice de moins de 10%.

La Nedbank, propriété de la Old Mutual, devrait également annoncer un revenu par action sous la barre des 8%, soit son plus bas niveau depuis la chute enregistrée au 1er semestre 2004.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Ces derniers jours, après plusieurs tentatives plus ou moins réussies, ce sont plus de 800 immigrés...
[La suite...]

L’ancien patron de la filiale gabonaise du premier groupe bancaire de l’Afrique centrale a été...
[La suite...]

En marge de la Conférence et Assemblée générale annuelle de la Fanaf, tenues récemment à Marrakech,...
[La suite...]

L’ancien Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo, a été désigné président de la Commission de la...
[La suite...]

La chancelière allemande, Angela Merkel, qui prône une coopération plus étroite avec les pays...
[La suite...]

Les financements de l’’Agence française de développement (AFD) au Cameroun en 2016 s’élèvent à 145...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×