Afrique
Afrique : la filière noix de cajou en crise
25-05-2009

La filière africaine de noix de cajou traverse une « crise profonde », constatent les pays exportateurs d'anacarde en raison notamment de l'incapacité à mettre en place une industrie de transformation.

« Malgré les performances de la production, force est de reconnaître que la filière connaît en ce moment sa crise la plus profonde avec une industrialisation ratée », a souligné le ministre ivoirien de l'Agriculture, Amadou Gon Coulibaly, à l'ouverture d'une rencontre internationale sur ce thème regroupant 13 pays africains producteurs de noix de cajou.

Le continent produit plus de 650 000 tonnes de noix de cajou brute (doit 98% est exportée à l'état brut) et assure plus du tiers de la production mondiale, selon Gaoussou Touré, président de l'Association pour le développement de la filière cajou africaine (Adefica).

 
Conférence sur la finance islamique le 19 mai à Maurice
25-05-2009

Une conférence sur les particularités et les perspectives de développement d'un marché de capitaux suivant les principes de la chariah se tiendra les 19 et 20 mai à Pointe-aux-Piments, dans le nord de l'île Maurice, à l'initiative de la Banque de Maurice.

 « La finance islamique est un domaine en pleine effervescence », a relevé le gouverneur de la Banque de Maurice, Rundheersingh Bheenick, qui estime qu'il y a des opportunités à saisir et reléve que les détenteurs des premières licences pour opérer une banque islamique dans l'île ne devraient pas tarder à lancer leurs opérations.

 
300 millions $ de bénéfices nets pour la BAD en 2008.
24-05-2009

La Banque africaine de développement (BAD) a enregistré « d'excellents » résultats opérationnels en 2008, a indiqué le directeur de la trésorerie de l'institution, Pierre Van Peteghem.

Les bénéfices nets ont été de 300 millions $.

« La BAD suit une politique financière conservatrice qui la met à l'abri des conséquences des subprimes à l'origine de la crise financière de l'année 2008 aux Etats-Unis et en Europe », a affirmé M. Peteghem, soulignant que le total des décaissements de la banque en 2008 a atteint 1,9 milliard d'UC, contre 1,7 milliard d'UC en 2007. 
 

 
Les statuts de la future Banque africaine d'investissement discutés à Tripoli
24-05-2009

Le gouverneur de la Banque centrale de Libye (BCL), Ferhat Ben Ghdahra, a affirmé que la création de la Banque africaine d'investissement permettra à l'Afrique de mobiliser ses propres ressources pour financier des projets sans recourir à l'étranger.

M. Ben Gdhara, qui préside le comité de pilotage de la création de cette institution, a appelé les participants à un atelier d'experts sur les projets de statuts de la banque à déployer tous les efforts nécessaires pour élaborer les statuts tout en tenant compte des aspects juridiques et financiers.

 
120 millions d'euros de la BEI pour alléger la dette de 10 pays africains
23-05-2009

La Banque européenne d'investissement (BEI) entend mobiliser 120 millions d'euros dans de le cadre de l'initiative PPTE (Pays pauvres très endettés) pour l?allègement de la dette de dix pays africains, a indiqué à Dakar son vice-président Plutarchos Sakellaris.

Outre le Liberia et le Togo avec lesquels la BEI a signé mercredi des contrats de réduction et de rééchelonnement de dette, la liste des pays concernés comprend notamment le Sénégal, la Cote d'Ivoire, la République démocratique du Congo, le Ghana et le Malawi.
 

 
La BEI met en place un fonds de 2 milliards d'euros pour l'Afrique
23-05-2009

Le vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI), Plutarchos Sakellaris, a annoncé à Dakar que son institution a mis en place un fonds de 2 milliards d'euros en faveur des pays africains pour les aider à faire face à la crise financière durant les deux prochaines années.

Information délivrée à l'occasion de la signature d'un accord d'allègement de la dette du Togo et du Liberia pour un montant total de 8,8 millions d'euros dans le cadre de l'initiative Pays pauvres très endettés.

Selon Sakellaris, la BEI a mis en place des mécanismes souples permettant l'absorption de ces fonds dont le volume pourrait augmenter selon les besoins. La BEI, a-t-il indiqué par ailleurs, est engagée avec d'autres bailleurs de fonds dans l'allocation de 15 milliards $ pour des pays africains au cours des 3 prochaines années.

 
15 milliards $ en faveur de l'Afrique sur trois ans
22-05-2009

Un groupe de bailleurs de fonds composé de la Banque africaine de développement (BAD), de l'Agence française de développement (AFD), de la Banque européenne d'investissement (BEI), de la Banque de développement d'Afrique australe (DBSA), de la German Financial Cooperation, l'International Islamic Trade Finance Corporation et de la Banque mondiale a procédé le 11 mai dernier, à la signature d'un plan d'action de 15 milliards $ destiné à appuyer le continent africain face à la crise financière internationale.

Il s'agit d'un plan de trois ans destiné à appuyer les systèmes financiers et les prêts au secteur privé. 

 
<< Début < Précédente 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 Suivante > Fin >>

Résultats 982 - 990 sur 1359

 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :