Afrique
Afrique : Un schéma de transformation locale de la noix de cajou
31-05-2009

Les travaux de la Conférence internationale sur la filière africaine de noix de cajou, qui s'est déroulée à Abidjan, ont permis de définir un schéma pour la transformation locale du fruit de l'anacardier, selon Gaoussou Touré, président du conseil d'administration de l'Association pour le développement de la filière cajou africaine (ADEFICA).

La démarche passe notamment par la « construction de petites unités industrielles d'une capacité de transformation de 150 à 500 tonnes par an ».

Les participants ont demandé aux gouvernements de mettre en place une politique fiscale d'incitation, à travers « l'exonération totale des droits et taxes et de TVA sur le matériel d'usine et sur les impôts sur le bénéfice, et des impôts fonciers ».

 
Un fonds danois pour la jeunesse africaine
29-05-2009

Un Fonds pour la jeunesse africaine a été mis en place par la Commission de l'Afrique, créée en 2008 par le Danemark.

La BAD a été chargée de la gestion de ce fonds dont le montant n'a pas été révélé.

« La BAD est chargée de faire fructifier ce fonds et d'augmenter ses ressources à travers la mobilisation d'autres bailleurs » a indiqué le président du groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka.

 
Afrique : Le discours de Sarkozy en 2007 à Dakar aurait été « mal lu », selon Fillon
28-05-2009

Le Premier ministre français, François Fillon, est revenu sur le discours très controversé de Nicolas Sarkozy à Dakar en 2007 à propos de « l'Homme africain ».

Selon Fillon, qui s'exprimait à Yaoundé, le discours de Sarkozy a été « mal lu ».

« Je pense que le discours de Dakar a été mal lu par un certain nombre d'observateurs qui en ont extrait une phrase et qui ont essayé (...) de donner avec cette phrase la couleur d'un discours qui était très différent », a ajouté le Premier ministre.

« Le drame de l'Afrique, c'est que l'Homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire », avait déclaré Sarkozy.

 
Les revenus d'exportations africaines pourraient chuter de 250 milliards $ en 2009
27-05-2009

Selon une étude de la BAD, les revenus d'exportations africaines pourraient chuter de plus de 250 milliards de dollars en 2009, en raison de la baisse de la demande mondiale qui affecterait aussi les balances du compte courant, les réserves de change et les recettes fiscales tirées du commerce extérieur des pays d'Afrique.

L'étude, publiée aux 44es Assemblées annuelles des conseils des gouverneurs du groupe de la BAD, tenues à Dakar les 13 et 14 mai, craint qu'avec l'approfondissement de la récession, la crise de croissance puisse « se transformer en crise de développement ».

 
Des besoins d'investissements en Afrique de 54 à 100 milliards $ à combler par la BAI
26-05-2009

La Banque africaine d'investissement (BAI) servira à combler le besoin réel de financement en Afrique, évalué entre 54 à 100 milliards de dollars pour les 7 prochaines années, a indiqué Abdallah Msa, chef de la division des Politiques économiques et la recherche à la Commission de l'Union africaine.

La BAI permettra d'assurer des investissements prioritaires sur le continent, dont seulement 10% ont pu être mobilisés.

 
L'ONU appelle les donateurs à faire plus d'efforts pour la Corne de l'Afrique
25-05-2009

Les Nations Unies ont appelé les donateurs à augmenter leur aide pour les pays de la Corne de l'Afrique (Ethiopie, Somalie et Kenya).

Le chef des opérations humanitaires de l'ONU, John Holmes, évalue à « plus de 19 millions les personnes (...) en Ethiopie, en Somalie et au Kenya (ayant) un besoin urgent de nourriture ou d'assistance humanitaire ».

Holmes réclame des « ressources importantes » pour aider ces pays très touchés par la sécheresse et la hausse des prix des produits alimentaires.

Les objectifs des fonds que compte lever l'ONU n'ont été que faiblement atteints à ce jour. 

 
Afrique : la filière noix de cajou en crise
25-05-2009

La filière africaine de noix de cajou traverse une « crise profonde », constatent les pays exportateurs d'anacarde en raison notamment de l'incapacité à mettre en place une industrie de transformation.

« Malgré les performances de la production, force est de reconnaître que la filière connaît en ce moment sa crise la plus profonde avec une industrialisation ratée », a souligné le ministre ivoirien de l'Agriculture, Amadou Gon Coulibaly, à l'ouverture d'une rencontre internationale sur ce thème regroupant 13 pays africains producteurs de noix de cajou.

Le continent produit plus de 650 000 tonnes de noix de cajou brute (doit 98% est exportée à l'état brut) et assure plus du tiers de la production mondiale, selon Gaoussou Touré, président de l'Association pour le développement de la filière cajou africaine (Adefica).

 
<< Début < Précédente 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 Suivante > Fin >>

Résultats 982 - 990 sur 1365
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×