Accès abonné :              

africa-ma.jpg
La Coface évalue les pays du Maghreb Version imprimable
Afrique
16-04-2009

« La Tunisie et le Maroc possèdent une économie diversifiée et un système bancaire peu exposé aux actifs toxiques » a estimé la Coface, qui ne constate pas à ce stade de détérioration du comportement de paiement des entreprises.

« Les pays pétroliers d’Afrique du Nord et le Moyen Orient ont, eux, abordé la crise avec une situation financière renforcée (provenant du boom pétrolier des années 2003-2008), dont toute la région a bénéficié ».

Pour l’environnement des affaires, la Coface a attribué au Maroc et à la Tunisie la note A4, tout en relevant que les bilans des entreprises étaient « parfois insuffisamment disponibles ou fiables ».

 Globalement, les entreprises évoluent dans un « cadre acceptable, mais parfois instable ».

 L’Algérie est moins bien notée, recevant un B, la Coface mettant en avant une « fiabilité et une disponibilité » des bilans très variable et un recouvrement des créances « parfois difficile ». 

 
< Précédent   Suivant >