Algérie : divorce confirmé entre Sonatrach et le consortium Repsol et Gas Natural Version imprimable
Algérie
08-12-2009
Le Tribunal international d'arbitrage a tranché en faveur de Sonatrach dans un conflit avec le consortium espagnol constitué de Repsol et Gas Natural.
 
Le tribunal d'arbitrage a estimé que le contrat est « terminé », « sans obliger aucune des parties à indemniser l'autre comme conséquence de la fin de ce contrat ».
 
Ainsi, Sonatrach, à qui les deux entreprises espagnoles réclamaient 1,6 milliard d'euros, et le consortium Respsol-Gas Natural, à qui l'entreprise publique algérienne exigeait 800 millions de dollars à titre de compensation pour les retards de réalisation du projet, ne payeront aucune indemnité.
 
Pour rappel, Sonatrach avait décidé, il y a deux ans, de rompre le contrat après l'accumulation des retards dans la réalisation du projet de liquéfaction Gassi Touil par les entreprises espagnoles.
 
Lancé en 2004, le projet devait entrer en production en 2009, pour un investissement de 2,3 milliards de dollars.  
 
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le 30 janvier 2017, à l’occasion du 28ème Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba, le Maroc a...
[La suite...]

Du 28 juillet au 31 aout 2017, à Abuja au Nigéria, le gouvernement fédéral du Nigéria et la Cocoa...
[La suite...]

L’usage des drones par la secte terroriste nigériane Boko Haram est source d’inquiétudes dans la...
[La suite...]

Les fonds alloués par la Banque mondiale (BM) au Cameroun pour l’année fiscale 2016-2017, en guise...
[La suite...]

Le Maroc abrite le 1er Forum des managers territoriaux et des instituts de formation ciblant les...
[La suite...]

Pour sa 20ème édition en 40 ans d’existence, le Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK),...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×