Algérie : divorce confirmé entre Sonatrach et le consortium Repsol et Gas Natural Version imprimable
Algérie
08-12-2009
Le Tribunal international d'arbitrage a tranché en faveur de Sonatrach dans un conflit avec le consortium espagnol constitué de Repsol et Gas Natural.
 
Le tribunal d'arbitrage a estimé que le contrat est « terminé », « sans obliger aucune des parties à indemniser l'autre comme conséquence de la fin de ce contrat ».
 
Ainsi, Sonatrach, à qui les deux entreprises espagnoles réclamaient 1,6 milliard d'euros, et le consortium Respsol-Gas Natural, à qui l'entreprise publique algérienne exigeait 800 millions de dollars à titre de compensation pour les retards de réalisation du projet, ne payeront aucune indemnité.
 
Pour rappel, Sonatrach avait décidé, il y a deux ans, de rompre le contrat après l'accumulation des retards dans la réalisation du projet de liquéfaction Gassi Touil par les entreprises espagnoles.
 
Lancé en 2004, le projet devait entrer en production en 2009, pour un investissement de 2,3 milliards de dollars.  
 
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Les Rencontres Africa 2016 à Paris ont tenu toutes leurs promesses. Un événement qui a connu la...
[La suite...]

Au Forum d’affaires États-Unis–Afrique, Barack Obama s’est adressé à ses homologues africains pour...
[La suite...]

Dans le cadre du renforcement des liens entre opérateurs économiques du reste du continent et le...
[La suite...]

La 71ème session de l’Assemblée générale des Nations unies a donné l’occasion au président...
[La suite...]

Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, entouré des membres du staff, a présenté,...
[La suite...]

Réuni à New York le 22 septembre, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le comité de...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :