Algérie : divorce confirmé entre Sonatrach et le consortium Repsol et Gas Natural Version imprimable
Algérie
08-12-2009
Le Tribunal international d'arbitrage a tranché en faveur de Sonatrach dans un conflit avec le consortium espagnol constitué de Repsol et Gas Natural.
 
Le tribunal d'arbitrage a estimé que le contrat est « terminé », « sans obliger aucune des parties à indemniser l'autre comme conséquence de la fin de ce contrat ».
 
Ainsi, Sonatrach, à qui les deux entreprises espagnoles réclamaient 1,6 milliard d'euros, et le consortium Respsol-Gas Natural, à qui l'entreprise publique algérienne exigeait 800 millions de dollars à titre de compensation pour les retards de réalisation du projet, ne payeront aucune indemnité.
 
Pour rappel, Sonatrach avait décidé, il y a deux ans, de rompre le contrat après l'accumulation des retards dans la réalisation du projet de liquéfaction Gassi Touil par les entreprises espagnoles.
 
Lancé en 2004, le projet devait entrer en production en 2009, pour un investissement de 2,3 milliards de dollars.  
 
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le processus démocratique abouti au Bénin ou encore à Djibouti, les relations entre Paris et les...
[La suite...]

Banque Populaire et Maroc Export organisent, du 29 mai au 3 juin 2016, la 3ème édition B to B in...
[La suite...]

Dans la catégorie «Gestion de Portefeuilles», ERI vient d’être récompensée pour son progiciel...
[La suite...]

Quatre ans après la pose de la première pierre du gigantesque complexe hôtelier, porté par le jeune...
[La suite...]

La 10ème édition des Trophées African Banker, tenue mercredi 25 mai 2016 à Lusaka en Zambie, a...
[La suite...]

Après l’Afrique de l’Ouest et centrale, les entreprises marocaines s’intéressent aux opportunités...
[La suite...]

Autres articles

 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :