Algérie : divorce confirmé entre Sonatrach et le consortium Repsol et Gas Natural Version imprimable
Algérie
08-12-2009
Le Tribunal international d'arbitrage a tranché en faveur de Sonatrach dans un conflit avec le consortium espagnol constitué de Repsol et Gas Natural.
 
Le tribunal d'arbitrage a estimé que le contrat est « terminé », « sans obliger aucune des parties à indemniser l'autre comme conséquence de la fin de ce contrat ».
 
Ainsi, Sonatrach, à qui les deux entreprises espagnoles réclamaient 1,6 milliard d'euros, et le consortium Respsol-Gas Natural, à qui l'entreprise publique algérienne exigeait 800 millions de dollars à titre de compensation pour les retards de réalisation du projet, ne payeront aucune indemnité.
 
Pour rappel, Sonatrach avait décidé, il y a deux ans, de rompre le contrat après l'accumulation des retards dans la réalisation du projet de liquéfaction Gassi Touil par les entreprises espagnoles.
 
Lancé en 2004, le projet devait entrer en production en 2009, pour un investissement de 2,3 milliards de dollars.  
 
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

L’Algérie accueille, du 3 au 5 décembre 2016, le Forum africain d’investissements et d’affaires....
[La suite...]

A peine rentré de Madagascar, où il a effectué une visite officielle de plusieurs jours, avant et...
[La suite...]

Les élections présidentielles du jeudi 1er décembre 2016 viennent d’être remportées par le...
[La suite...]

Les marchés sont au beau fixe. Ils semblent insensibles au Brexit, à l’élection de Donald Trump...
[La suite...]

C’est ce jeudi, à l’âge de 81 ans, que le célèbre sculpteur sénégalais nous a quittés. Ce virtuose...
[La suite...]

Portant sur le «Rôle des agriculteurs et de leurs organisations dans la mise en œuvre des...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :