Rejet de l’appel d’Orascom Telecom Algérie concernant l’arriéré d’impôts Version imprimable
Algérie
22-03-2010

Les autorités algériennes ont rejeté l’appel de l’opérateur mobile égyptien Orascom Telecom contre les réclamations à sa filiale Djezzy d’arriérés d’impôts pour les exercices 2004 à 2007.

Orascom a déclaré qu’il « entend faire appel du rejet, conformément à la réglementation algérienne qui dicte un processus d’appel en trois paliers ».

Pour ce faire, l’opérateur devra s’acquitter de 20% du solde des impôts et des pénalités, aux dires du gouvernement algérien, soit environ 110 millions de dollars.

Orascom a déjà versé 120 millions de dollars en décembre afin de déposer un recours contre une facture d’impôts de 547 millions de dollars pour la période indiquée.

L’opérateur a déclaré en novembre que la créance fiscale 2010 pourrait réduire les dividendes de Djezzy, sa principale source de revenus.  

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le conseil d’administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), qui s’est réuni...
[La suite...]

En intégrant la liste des banques confirmatrices agréées BERD (Banque européenne pour la...
[La suite...]

Après 2 ans et 4 mois de contrat temporaire de fourniture d'électricité (50 MW), liant la junior...
[La suite...]

La Banque centrale a ébauché le canevas d’intervention pour éviter aux pays de la sous-région de...
[La suite...]

L'opposant historique de la scène politique au Burkina, Zéphirin Diabré, a été investi au cours...
[La suite...]

L’opinion congolaise et internationale a été informée en fin de semaine d’une plainte du chef de...
[La suite...]

Autres articles
 
afrique afrique