Un vent de changement souffle sur Alger Version imprimable
Algérie
23-02-2011

La journée de manifestation du samedi 12 février, programmée simultanément à Alger et dans d'autres villes du pays, n'a pas eu le succès escompté par ses meneurs.

Dans la capitale algérienne, elle n'a pu rassembler que quelques milliers de personnes.

D'aucuns voient dans ce fiasco un état d'urgence toujours en vigueur.

Aussi, rien qu'à Alger, près de 30 000 policiers avaient été déployés.

Dans tous les cas, si pour les manifestants ce n'est qu'un début, nombre d'analystes trouvent que la singularité d'un soulèvement en Algérie réside dans le fait que l'armée ne lâchera pas le pouvoir.

Aussi, contrairement aux révolutions égyptienne et tunisienne, les traumatismes consécutifs aux 200 000 morts de la période d'après 1988 sont encore frais dans les mémoires.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Après Addis-Abeba et le Sud-Soudan, la représentante permanente des États-Unis à l’ONU, Nikki...
[La suite...]

Le putsch manqué de septembre 2015 n’a pas fini de révéler ses secrets et son étendue. Le général...
[La suite...]

Suite à la déclaration d’indépendance de la Catalogne adoptée par le Parlement catalan, vendredi 27...
[La suite...]

Le deuxième round de l’élection présidentielle au Kenya risque de mettre KO debout la locomotive de...
[La suite...]

Dans ce bref entretien, Nissale Berrached, directeur général de Philips pour l’Afrique du Nord et...
[La suite...]

Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×