Accès abonné :              
Angola
Angola : Vaste projet agricole à Ganda
19-10-2014
Afin de relancer diverses spéculations agricoles (maïs, sorgho, haricot, arachide, patate douce, pomme de terre, manioc) pour la campagne 2014/2015, dans la municipalité de Ganda (Benguela), quelque 50 000 ha de terres arables sont en train d’être apprêtées. Manuel Tchitumba, responsable du secteur de l’agriculture et du développement rural à Ganda, a assuré que pour assurer le succès de la campagne agricole, 27 560 familles paysannes sont impliquées dans l’activité. Parmi elles, 20 000 sont orientées sur le Programme de Développement, et 7 431 sur le Programme d’extension et développement rural (PDR). Le reste étant des exploitants individuels. À noter que le programme de préparation de ses surfaces a commencé le 14 septembre, précisant les paysans du village rural de Katamba, dans la commune de Casseque, ont déjà préparé et ensemencé 120 hectares, grâce à leur périmètre irrigué. Les agriculteurs qui ont déjà reçu 11 tracteurs, acquis à crédit, et qui viennent s’ajouter aux 7 de l’année dernière, ont exprimé leur satisfaction. À noter que la station du développement agraire (EDA) leur a fourni 340 charrues et procède actuellement à la distribution d’engrais, de semences de maïs et de pommes de terre, en attendant l’arrivée d’autres semences, telles que le haricot et le sorgho.
 
Angola : Création d’une filiale BPC dédiée au microcrédit
18-10-2014
Paixão Júnior, président du conseil d’administration de BPC, vient d’annoncer, à Luanda, capitale de l’Angola, que la Banque d’Épargne et Crédit (BPC, sigle en portugais) prévoit de créer en 2015 une banque exclusivement destinée à l’octroi de microcrédits. Lorsque cette nouvelle entité sera opérationnelle, elle viendra se joindre à Banco Sol, pionnière dans le pays, dans la prestation des opérations de microcrédit. A la BPC, le microcrédit n’est pas nouveau, vu que des opérations de microcrédit avaient été introduites en 2005. Actuellement, le staff de la banque a senti la nécessité de créer une banque uniquement tournée vers cette opération. Aussi, le PCA a soutenu que la BPC a reçu beaucoup de sollicitations, jusqu’à environ 400 000 demandes de crédit.
 
Angola : la production du pétrole brut s’établit à 1,6 million de barils/jour
11-10-2014
La production du pétrole de l’Angola, second producteur de l’or noir de l’Afrique subsaharienne derrière le Nigéria, a atteint une moyenne de 1,6 million de barils par jour. C’est à un moment où le prix du baril à l’international est en baisse constante depuis août dernier. De l’avis de cet officiel, le prix du baril à l’international se maintiendra à son niveau actuel de 98 dollars jusqu’en décembre, légèrement au-dessus des prévisions des lois de finances gestion 2013 et 2012 qui avaient tablé sur un prix moyen respectif de 96 et 77 dollars.
 
BFA, distinguée à Londres
04-10-2014
La banque privée BFA vient de remporter deux distinctions, à Londres le 11 septembre, dernier. Elle a en effet décroché les Prix de la Meilleure banque en Angola et de Meilleure Banques privée en Angola. Note confrère EMEA Finance, magazine britannique, qui lui a décerné ces trophées, s’est basée sur la performance de la banque, au cours des derniers mois. Dans un communiqué de cette banque qui nous est parvenu, il est précisé que c’est la 5ème fois consécutive, depuis 2009, que BFA décroche le Prix de la Meilleure banque en Angola. Le bimensuel sanctionne, avec ces nouveaux titres, la solide croissance de la BFA.
 
Congrès des compagnies d’électricité à Luanda
01-10-2014
Luanda, capitale de l’Angola, vient d’accueillir le 18èmeCongrès de l’Association des entreprises électriques d’Afrique (ASEA). Cette manifestation, organisée pour la première fois en Angola, et qui avait pour thème «Le mix énergétique en Afrique, défis et perspectives », a ambitionné de promouvoir le développement et l’intégration du secteur de l'énergie en Afrique. Pendant 3 jours, des participants venus de 47 pays ont tablé sur «La transition énergétique en Afrique», «L’environnement technologique, institutionnel et les défis financiers» et «Mécanismes de l'énergie propre dans la production conventionnelle de l'interconnexion des réseaux d’électricité», ...
 
Visite du DGA du FMI en Angola
30-09-2014
Naoyuki Shinohara, directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI), s'est rendu en Angola le 14 septembre 2014. Au cours de son déplacement, il s’est entretenu avec Joana Lina Ramos Baptista, présidente par intérim de l'Assemblée nationale, Armando Manuel, ministre des Finances, José Massano, gouverneur de la Banque Nationale de Angola, et des représentants de la communauté des affaires et la société civile. Il a fait un don à la communauté Dom Bosco à Luanda, qui met l'accent sur l'éducation de la jeunesse, et a salué l'impressionnante transformation du port de Luanda. Avant de terminer sa visite de travail, le DGA du FMI s’est adressé aux étudiants de l'Université Agostinho Neto.
 
L’Angola pour une Afrique forte
06-09-2014
Georges Chikoti, ministre angolais des Relations extérieures, soutenait au début du mois de septembre 2014 à Luanda que le monde actuel avait besoin d'une Afrique forte et partenaire. S’exprimant à l'ouverture de la VIème réunion du Groupe de personnalités éminentes ACP (Afrique Caraïbes-Pacifique), il a plaidé pour une contribution effective du continent au processus de développement intégré et inclusif mondial. Pour ce faire, le groupe ACP a tous les ingrédients pour réinventer et repositionner, de façon complètement autonome et indépendante, la performance. Dans ce contexte, le chef de la diplomatie angolaise a plaidé pour la nécessité de mettre à jour la structure actuelle et le modèle des ACP, avec l’implication de la société civile et du secteur privé. Enfin, il a mis l’accent sur l’applicabilité des principes fondamentaux d’unité et de solidarité au sein de ce groupe.
 
Angola à la tête du groupe régional de lutte contre le blanchiment de capitaux
05-09-2014
Depuis la 1ère quinzaine du mois de septembre, l’Angola assume, pour la première fois, la présidence rotative du groupe régional d'Afrique orientale et australe contre le blanchiment des capitaux. La décision a été prise, le 5 septembre à Luanda, lors de la 14ème Réunion du Conseil des ministres de l’organisation. Confirmation du département angolais des Finances. Pour rappel, cette organisation, qui regroupe 17 États des régions australe et orientale du continent africain, a été créée en 1999 à Arusha en Tanzanie. Ce sont l'Angola, l'Afrique du Sud, le Botswana, le Cameroun, l'Ethiopie, le Kenya, le Lesotho, le Malawi, l'Ile Maurice, le Mozambique, la Namibie, l'Ouganda, les Seychelles, le Swaziland, la Tanzanie, la Zambie et le Zimbabwe. Le Rwanda fait partie du groupe comme observateur.
 
Le programme Angola Investe revu à la hausse
05-09-2014
Abrahão Gourgel, ministre angolais de l'Économie, a récemment annoncé l’entrée de deux nouveaux secteurs à grand impact, notamment du commerce, de l'hôtellerie et du tourisme. Profitant d’une récente réunion d’éclaircissements, il a aussi précisé que le programme Angola Investe a déjà alloué, en deux ans de mise en œuvre, dans l'ensemble des TPE, et des PME, quelque 180 crédits d’investissement, correspondant à 340 millions de $, soit 32,8 milliards de kwanzas. Depuis la dernière réunion de suivi des projets liés à Angola Investe, il y a un peu plus d’un mois, plus de 7 prêts avaient déjà été approuvés.

Aussi, le ministre a révélé qu’au cours de cette période, 288 prêts avaient été approuvés, soit 55,377 milliards de kwanzas, et que 201 garanties avaient été émises par le Fonds de garantie des crédits.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 9 sur 552