Accès abonné :              
Angola
Investissements de plus de 38 millions de $ du Facra dans l’économie angolaise
02-03-2015
Abrahão Gourgel, ministre angolais de l’Economie, vient d’annoncer que le Fonds actif de capitaux de risque angolais (Facra), fonds public, créé en 2012 et axé sur l'investissement dans les PME angolaises, a investi 3,8 milliards de kwanzas, soit 38 millions de $, dans plusieurs projets économiques. Il s’agit de chantiers liés aux secteurs de l’industrie transformatrice, de la transformation alimentaire, des technologies de l'information, de la communication et de marketing, des services médicaux, des TIC, de la biotechnologie, de l'industrie pharmaceutique et des services. Si ces projets sont en cours, il est à noter que 4 autres sont à un stade avancé d’analyse.
A cette cérémonie de commémoration de la Journée du Facra, il y a lieu de souligner que les programmes du ministère de l'Economie, prévoyant la formation des chefs de PMI pour préparer et présenter des projets d'investissement et des plans d'affaires bien structurés, afin de réduire les risques des investisseurs potentiels dans l'acquisition des titres de participation, ont été présentés.
 
Vaste campagne d’inspection des prix dans les supermarchés angolais
01-03-2015
Afin de procéder à la vérification d’accusations selon lesquelles il y aurait des augmentations de prix de denrées alimentaires, quelque 66 supermarchés ont été inspectés, jeudi dernier à Luanda. Confirmation d’Heleno Antunes, inspecteur général du ministère angolais du Commerce. Justifiant cette sortie pour identifier la cause de la flambée des prix alors qu’il n’y a pas nécessité de les augmenter, il a assuré que les magasins coupables seront sanctionnés, voire fermés. De son avis, il n’y a pas lieu de gonfler les prix, d’autant plus que les produits, actuellement en vente dans les commerces avaient été importés en 2014 et calculés sur une base, un coût et un bénéfice prévu. L’inspecteur général du ministère angolais a soutenu que le dédouanement des produits ne change en rien le prix. De son côté, le chef du département d’inspection de la Direction nationale de la police économique, le surintendant-chef Edmundo Feio, a expliqué que cette inspection était réalisée sur l’ensemble du territoire national par le ministère angolais de tutelle, la police économique et l’Institut national de la défense du consommateur (Inadec).
 
Angola : Inauguration du chemin de fer de Benguela
28-02-2015
Dans le sillage de la réhabilitation du chemin de fer angolais, José Eduardo dos Santos, chef de l’Etat angolais, a récemment inauguré la gare ferroviaire, l’aéroport de Luau et le pont ferroviaire transfrontalier sur la rivière éponyme, dans la province de Moxico (Est). Des infrastructures visant le développement des régions australe et centrale du continent africain. De 2005 à 2015, il y a eu un investissement de 3,5 milliards de $ pour la réhabilitation de la voie ferrée comprise dans le Projet du Corridor de Lobito. La CFB (Compagnie de chemin de fer de Benguela) en a assumé environ 1,9 milliards de $. En effet, avec la conclusion par la partie angolaise de cet embranchement ferroviaire du Projet du Corridor de Lobito, il ne restera que la partie limitrophe frontalière avec la Zambie et la R D Congo, dont les travaux vont démarrer incessamment. Considéré comme le second pôle de développement économique de la province, derrière la municipalité de Moxico (siège), Luau s’assume comme centre de développement de l’Est du pays, avec des entreprises structurantes. La municipalité de Luau va commencer à se transformer en une «grande porte d’entrée» pour l’intégration régionale de l’Afrique. A noter que l’inauguration de la gare de Luau met fin à la paralysie d’environ 40 ans de circulation du train dans cette région.
 
Angola : Endiama investit dans le polissage du diamant
23-02-2015
La Société nationale du diamant (Endiama) en Angola compte parmi ses projets prioritaires la construction d’une unité de polissage de diamants et d’orfèvrerie. Conformation d’Antonio Carlos Sumbula, PDG Endiama, à la 21 ème Conférence internationale sur les mines, Mining Indaba (Cap en Afrique du Sud). L’objectif est de transformer sur place les diamants bruts, en produits finis et les vendre. Le développement de métiers liés au polissage du diamant, et la création d’un marché du diamant en Angola apporteront plus de valeur ajoutée. Les responsables ont soutenu que les importantes réserves de kimberlites minéralisées sont autant de raisons pour intéresser les entrepreneurs angolais et les investisseurs canadiens
 
Le gouvernement angolais promeut l’investissement dans l’agriculture
23-02-2015
Botelho de Vasconcelos, ministre angolais du Pétrole, vient de déclarer au Cap Town en Afrique du Sud, que son pays gagnerait à investir dans le développement du secteur minier, en saisissant les secteurs productifs potentiels agricoles et autres qui peuvent contribuer à la diversification de l'économie. Profitant de son passage à la Conférence internationale des mines qui se déroule à Cape Town, il a défendu la nécessité d'investir dans la diversification. Dans ce sens, le gouvernement angolais a fait une sélection de projets ou programmes à mettre en œuvre au détriment d’autres jugés moins pertinents.
 
L’Arseg promeut l’assurance agricole
17-02-2015
Le président du Conseil d'administration de l’Agence angolaise de règlement et supervision des assurances (Arseg, sigle en portugais), Aguinaldo Jaime, a défendu jeudi, à Luanda, l’emploi de l'assurance agricole pour prévenir les risques de terres agricoles. Pour Aguinaldo Jaime, qui s’exprimait lors d'une réunion visant à encourager l’emploi d'assurance agricole dans le pays, cette position se justifie par la fréquence avec laquelle les risques se produisent principalement dans l'agriculture. Selon lui, cette assurance agricole se présente comme un mécanisme de protection des petits agriculteurs et de l'entreprise agricole commerciale contre le risque latent, les catastrophes.
 
Angola : Lucapa Diamond organise la troisième vente des diamants de Lulo en février
15-02-2015
Lucapa Diamond Company Ltd, listée sur ASX, recherche l’aval des partenaires de son projet de diamant en Angola pour organiser en février 2015 la troisième vente aux enchères des diamants de sa concession angolaise Lulo. «Un lot de diamants d'environ 1 500 carats ferait l'objet de cette vente», a dit la compagnie diamantifère qui a vendu à ce jour deux lots de diamants bruts, 371,35 carats et 496,2 carats, pour un montant global de 6 millions de dollars australiens, soit une moyenne de prix exceptionnelle de 7 000 dollars par carat. Lucapa Diamond Company possède, en Angola, la concession Lulo de 3 000 km2 dans la province de Lunda Norte et détient une licence d’exploitation, pour 35 ans, du diamant alluvial sur une zone de 218 km2 couvrant plus de 50 km de la rivière Cacuilo à Lulo.
 
Mutations de villages angolais en agrovilles
12-02-2015
Quelque 186 villages, actuellement intégrés dans le Pôle de Capanda, dans la province de Malanje, située au nord de l’Angola, pourraient être transformés en 12 petites villes agricoles, dans le cadre d'un projet de la Société de développement du pôle agroindustriel de Capanda (Sodepac). Une zone de développement qui couvre les municipalités de Malange, de Cacuso et de Cangandala. Confirmation de Carlos Fernandes, président du conseil d'administration de Sodepac, qui a précisé qu’il s’agit d’un projet faisant partie du Programme social de la Sodepac, vise à aider la population paysanne de cette région. L’objectif est d’unir les villages, d'améliorer les conditions d'habitabilité, de salubrité, de culture et de la consommation d'eau potable. Pour rappel, le Pôle agroindustriel de Capanda abrite des fermes baptisées «Pedras Negras», Biocom, Pungo Andongo et la Compagnie agricole de Malanje. Il s’agit d’unités économiques qui produisent déjà du maïs, du riz, du blé, du soja, du haricot et de la canne à sucre.
 
Angola : BPC suspend les services de crédits jusqu’au mois de mars
12-02-2015
A cause de la crise financière motivée par la baisse du prix de pétrole sur le marché international, la Banque d’Epargne et Crédit (BPC) a suspendu, vendredi à Lunda Sul, les services de crédits bancaires jusqu’au mois de mars prochain, une mesure de précaution. Dans une déclaration faite à l’Agence Angola Presse (Angop), le directeur régional de l’Institution, Serafim Cachuchu, a confirmé qu’il y avait suspension des produits de crédit BPC salaire, BPC Futur, le crédit social pour les entreprises et les voitures. Il a appelé la population à adopter la culture d’épargne pour rentabiliser les investissements
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 9 sur 589