Accès abonné :              
Journal en ligne - []
COIN DE L\'EXPERTFace à l'internationalisation de la filière, l'usine Renault-Algérie sera-t-elle rentable ?
PIED DE LETTRETourisme L'alternative locale
RELATIONS INTERNATIONALESLibye États-Unis, France, Italie, Allemagne et Royaume-Uni condamnent la violence
DOSSIERTourisme en danger, entre menaces terroristes et Ebola
Entreprises et MarchésÉGYPTE Promotion du tourisme
Entreprises et MarchésL'OCDE planche sur l'accès des PME aux financements
Entreprises et MarchésADMINISTRATION ÉLECTRONIQUE Le Prix des Nations unies décerné à la Tunisie
Entreprises et MarchésExxon et Anadarko dans les eaux profondes du Golfe de Guinée
Entreprises et MarchésRebranding Africa Forum mise sur l'Afrique émergente
Entreprises et MarchésMAROC Benkirane pose ses conditions aux patrons
Entreprises et MarchésCAMEROUN Necotrans en course pour la gestion du terminal portuaire de Kribi
Entreprises et MarchésAFRIQUE CENTRALE ET DE L'OUEST Les ports en quête d'une meilleure compétitivité
Entreprises et MarchésAREVA Luc Oursel jette l'éponge
Entreprises et MarchésAFRICA AGRI FORUM 2014 L'impérative révolution verte
Banque - AssurancesNIGER La Bagri engrange un total bilan de plus de 33 Mrds de f CFA
Banque - AssurancesCAMEROUN Le marché des assurances en pleine expansion
Banque - AssurancesMOHAMMED VI «L'Afrique a plus besoin de partenariats gagnant-gagnant plutôt que d'assistance»
Banque - AssurancesAlassane Ouattara et Macky Sall rejettent l'afro-pessimisme
Banque - AssurancesLe développement de l'Afrique, débattu à Marrakech
FocusHuman Rights Watch cible des acteurs au Mali
Politique - EconomieEGYPTE Moody's relève la perspective de la note de «négative» à «stable»
Politique - EconomieL'Uemoa débloque 1,5 million de dollars pour contrer Ebola
Politique - EconomieEGYPTE Le taux de croissance pour les 3 premiers trimestres 2014 s'élève à 2,2%
Politique - EconomieL'Afrique centrale face aux enjeux énergétiques
« C’est de l’intérêt de la Guinée et de Rio Tinto de s’entendre » Version imprimable
17-12-2008

Bangaly Maty, DGA de Rio Tinto en Guinée.

Bangaly Maty.

Bangaly Maty.

Les Afriques : Au mois d’août, un décret de la présidence de la République avait annoncé l’annulation de la concession minière de Rio Tinto. Comment avez-vous appris cela ?

Bangaly Maty : Ce décret remet en question la concession que nous avons aujourd’hui. C’est une concession de 734 km2 sur un total de 4000 km2 que couvre la chaîne de Simandou. Ce qui représente 18% de la chaîne. Donc nous étions surpris de voir un décret remettant en question notre concession alors que nous sommes en train d’investir 20 millions de dollars par mois en forage et en soutien des travaux d’exploration. Sur 1800 travailleurs, 90% sont Guinéens et nous sommes en collaboration avec 171 sous-traitants et entreprises guinéens.

 

LA : Pourtant ce décret stipulait que, depuis onze années, vous n’avez prospecté qu’un seul bloc de cette chaîne de Simandou, et qu’il y a de votre part une volonté manifeste de geler le gisement dans ce bloc.

BM : Nous avons eu quatre permis de recherche sur une zone de 1488 km2. Après expiration de nos premiers permis, nous avons du rétrocéder la moitié, qui représente 738 km2, conformément au code minier de la Guinée. Donc, il n’est pas exact que nous explorons juste un seul bloc. Nous avons des activités sur la partie sud. L’accès y est plus facile et nos infrastructures ont été axées sur cette zone. Mais nous avons des hélicoptères qui vont dans la partie nord où nous faisons aussi des prospections.

 

LA : Où en êtes-vous actuellement avec ce dossier ?

BM : Le décret est là. Nous engageons le dialogue avec les bonnes personnes, à haut niveau. Nous exploitons et explorons toutes les possibilités, y compris les questions juridiques. Mais c’est aussi l’opportunité pour Rio Tinto et pour la Guinée de s’entendre.

 

(Les Afriques N° 44, du 18 au 24 septembre 2008.

Ougna Camara)

 
< Précédent   Suivant >