Accès abonné :              
Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSPour un système alimentaire «cool»
ZOOMImpact de l'abrogation de l'article 87 bis du Code du Travail
ZOOMAlgérie Impact de l'augmentation générale des salaires
PIED DE LETTRELa meilleure référence
RELATIONS INTERNATIONALESMigration et développement Atelier OIM-Italie pour un dialogue mondial
DOSSIERGabon Le «pétrole vert», un potentiel peu exploité
DOSSIERLe Gabon en Afrique centrale
DOSSIERGabon Bras de fer entre le fisc et les compagnies étrangères ?
DOSSIEROù en sont les projets structurants pour un Gabon Emergent ?
DOSSIERAli Bongo L'heure des comptes
Entreprises et MarchésÉGYPTE Les revenus du canal de Suez en hausse de 12%
Entreprises et MarchésCACAO Une nouvelle «guerre commerciale» entre le Ghana et la Côte d'Ivoire
Entreprises et MarchésCOMPÉTITIVITÉ DU FRANC CFA Jean-Louis Billon ouvre le débat
Entreprises et MarchésMAROC ONMT et GBP font la promotion du tourisme
Entreprises et MarchésCASABLANCA Grands travaux d'urbanisation
Banque - AssurancesBLANCHIMENT D'ARGENT Le lourd tribut de l'Afrique subsaharienne
Banque - AssurancesALGÉRIE Hausse du chiffre d'affaires du secteur des assurances
Banque - AssurancesMAROC Attijariwafa bank enregistre des performances satisfaisantes, à fin juin 2014
Banque - AssurancesBMCE BANK 50%de bénéfices en plus
Banque - AssurancesMAROC La Banque mondiale débloque 519 millions de $ pour le projet solaire Noor
Banque - AssurancesBAD Nouvelle ligne de crédit au Maroc
BoursesBRVM Investment Days à Paris
FocusTensions géostratégiques en Afrique du Nord Le terrorisme, une menace planétaire
Politique - EconomieCEA 9ème Conférence à Addis-Abeba
Politique - EconomieBCT Révision à la baisse du taux de croissance
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE «Quelle révolution verte pour le continent africain ?»
Politique - EconomieCAMEROUN-TCHAD-NIGÉRIA Vers des échanges économiques contrastés
Politique - EconomieGUINÉE ÉQUATORIALE Obiang Nguéma solde le dossier Fitzpatrick
Politique - EconomieMALI IBK cède au diktat du FMI en recourant au marché financier de la région
Politique - EconomieGUINÉE-BISSAU La chute spectaculaire d'un parrain
Politique - EconomieMALI Le Premier ministre Moussa Mara revisite les coffres des donateurs à Paris
Politique - EconomieLIBYE Prestation de serment du nouveau Premier ministre
« C’est de l’intérêt de la Guinée et de Rio Tinto de s’entendre » Version imprimable
17-12-2008

Bangaly Maty, DGA de Rio Tinto en Guinée.

Bangaly Maty.

Bangaly Maty.

Les Afriques : Au mois d’août, un décret de la présidence de la République avait annoncé l’annulation de la concession minière de Rio Tinto. Comment avez-vous appris cela ?

Bangaly Maty : Ce décret remet en question la concession que nous avons aujourd’hui. C’est une concession de 734 km2 sur un total de 4000 km2 que couvre la chaîne de Simandou. Ce qui représente 18% de la chaîne. Donc nous étions surpris de voir un décret remettant en question notre concession alors que nous sommes en train d’investir 20 millions de dollars par mois en forage et en soutien des travaux d’exploration. Sur 1800 travailleurs, 90% sont Guinéens et nous sommes en collaboration avec 171 sous-traitants et entreprises guinéens.

 

LA : Pourtant ce décret stipulait que, depuis onze années, vous n’avez prospecté qu’un seul bloc de cette chaîne de Simandou, et qu’il y a de votre part une volonté manifeste de geler le gisement dans ce bloc.

BM : Nous avons eu quatre permis de recherche sur une zone de 1488 km2. Après expiration de nos premiers permis, nous avons du rétrocéder la moitié, qui représente 738 km2, conformément au code minier de la Guinée. Donc, il n’est pas exact que nous explorons juste un seul bloc. Nous avons des activités sur la partie sud. L’accès y est plus facile et nos infrastructures ont été axées sur cette zone. Mais nous avons des hélicoptères qui vont dans la partie nord où nous faisons aussi des prospections.

 

LA : Où en êtes-vous actuellement avec ce dossier ?

BM : Le décret est là. Nous engageons le dialogue avec les bonnes personnes, à haut niveau. Nous exploitons et explorons toutes les possibilités, y compris les questions juridiques. Mais c’est aussi l’opportunité pour Rio Tinto et pour la Guinée de s’entendre.

 

(Les Afriques N° 44, du 18 au 24 septembre 2008.

Ougna Camara)

 
< Précédent   Suivant >