Accès abonné :              
Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSABEILLES Maillon primordial de l'agroalimentaire
ZOOMDinar algérien Les 6 raisons de la faiblesse de la cotation sur le marché parallèle
PIED DE LETTREGrands travaux, du tout bénéf !
RELATIONS INTERNATIONALESSur fond de crise économique mondiale, la Chine est devenue progressivement un partenaire incontourn
DOSSIERCôte d'Ivoire Jour J-1
DOSSIERCôte d'Ivoire «La BAD croit fortement en ce pays»
DOSSIERJulien Lefilleur «Le financement des PME en Afrique représente une priorité pour Proparco»
DOSSIERCôte d'Ivoire Le retour de la croissance forte
DOSSIERCôte d'Ivoire La crise persiste
Entreprises et MarchésMALI BOA-Mali gère un fonds de risques hydrauliques de 9 Mrds de f CFA
Entreprises et MarchésLes marques Moov dans le giron de Maroc Telecom
Entreprises et MarchésShelter Afrique affiche une bonne santé financière
Entreprises et MarchésAFRIQUE Quelque 68 milliards de dollars d'investissements attendus à l'horizon 2018
Entreprises et MarchésMAROC Wessal Bouregreg, mégaprojet urbain
Entreprises et MarchésSENEGAL Necotrans lève avec succès 26 Mrds de f CFA pour le terminal vraquier
Entreprises et MarchésMAROC-CHINE Hausse des échanges agricoles et agroalimentaires
EditorialFORUM D'ABUJA «Arrêtez de nous faire rêver !»
Banque - AssurancesMAROC Concours des sociétés de financement
Banque - AssurancesMAROC BMCE Bank signe avec MIGA pour garantir les investissements marocains
Banque - AssurancesSTANDARD BANK A la conquête du marché d'Afrique centrale et de l'Ouest
Banque - AssurancesMAROC La Fondation Attijariwafa bank veut «échanger pour mieux comprendre»
BoursesCAMEROUN Enorme succès autour des titres publics sur le marché de la BEAC
Politique - EconomieSAHEL La France corse son dispositif antiterroriste
Politique - EconomieFMI Christine Lagarde qualifie d'«intelligentes» les réformes entreprises par le Maroc
Politique - EconomieMALI Controverse autour de l'achat de l'avion présidentiel
Politique - EconomieSOUDAN DU SUD Espoirs d'un retour à la paix
Politique - EconomieCENTRAFRIQUE Vers l'instauration de l'anarchie
Politique - EconomieRDC Quand Washington sermonne Kabila
Politique - EconomieUne influence limitée, malgré des atouts géopolitiques
« Désenclaver les régions en investissant dans les infrastructures » Version imprimable
17-12-2008

Dr Ngozi Okonjo Iweala, directrice Afrique, Europe et Moyen-Orient de la Banque mondiale.

Ngozi Okonjo-Iweala et Hillary Clinton.

Ngozi Okonjo-Iweala et Hillary Clinton.

Les Afriques : A côté de l’Angola, il y a la République démocratique du Congo. Comment expliquer, au-delà de la récente guerre, que malgré des ressources phénoménales ce pays connaisse un vrai retard de développement comparé à l’Angola ?

Dr Ngozi Okonjo Iweala : Si vous étudiez l’histoire de ce pays et si vous regardez combien il est vaste, vous comprendrez mieux ses défis. Il y a des problèmes d’infrastructures dans ce pays qui nécessitent des investissements énormes. Le secteur de l’éducation a aussi besoin d’investissements considérables, tout comme la santé. Je crois qu’il faut d’abord désenclaver les régions en investissant dans les infrastructures pour pouvoir exploiter plus facilement les vastes ressources minières dont le pays dispose. Et cela prendra du temps, car nous avons affaire à un pays qui évolue dans cet environnement de post-conflit, et nous devons donc renforcer les institutions de l’Etat afin qu’elles soient capables de fournir des services adéquats à la population.

 

LA : Ne pensez-vous pas que la RDC a besoin de réformes économiques et financières, comme au Nigeria et en Angola, pour appuyer et soutenir sa croissance ?

Dr NOI : En effet. Ce sont là des sujets que nous allons aborder avec le gouvernement congolais. Il faut des réformes vigoureuses qui pourraient profiter à la population, en mettant en place des plateformes de base comme nous l’avons réalisé au Nigeria. Et là, je parle maintenant en tant que Nigériane, non plus avec ma casquette de directrice de la Banque mondiale, car au Nigeria nous avons dû mettre en place des réformes pour que la croissance et la reprise économique soit au rendez-vous.

 

(Les Afriques N° 42, du 4 au 10 septembre 2008.

Charles Bambara)

 
< Précédent   Suivant >