Accès abonné :              


Journal en ligne - []
COIN DE L\'EXPERTAlgérie Révision constitutionnelle, mes 10 propositions
DÉCOUVERTETour du monde La Marocaine Fadoua Berrada réalise une première
PIED DE LETTREQui veut humilier le Nigéria ?
RELATIONS INTERNATIONALESFrance-Maroc Un Forum pour le partenariat économique
DOSSIERInterview La corruption gangrène le Congo RDC
DOSSIERCorruption Le mal de la RDC
DOSSIERAfrique centrale Plaidoyer pour la rigueur dans la gestion des affaires publiques
DOSSIER «Les pays africains sont appelés à promouvoir les valeurs de la transparence et la moralisation...
DOSSIERGiaba Un instrument de lutte contre le blanchiment d'argent
DOSSIERUn continent en proie à la corruption
DOSSIERCorruption Analyses et études en 2013
Entreprises et MarchésGUINÉE Simandou porté sur les fonts baptismaux
Entreprises et MarchésActis prend le contrôle du secteur de l'électricité au Cameroun
Entreprises et MarchésFestival de Cannes, «Timbuktu» nominé pas vainqueur
Entreprises et MarchésLa Cour de justice et d'arbitrage d'Abidjan condamne la Guinée avec fermeté
Entreprises et MarchésNIGER-AREVA Les dessous d'un deal
EditorialCorruption, changeons de culture
Banque - AssurancesCAMEROUN La SFI entre dans le capital d'Activa Assurances
Banque - AssurancesBAD-PBOC Lancement d'un fonds de cofinancement
Banque - AssurancesAFRICA BANKING FORUM Les TIC un pilier de développement pour les banques africaines
Banque - AssurancesEn 50 ans, la BAD a injecté plus de 100 Mrds de dollars en Afrique
Banque - AssurancesRWANDA Comment la BAD compte relancer l'économie de l'Afrique à l'horizon 2024
BoursesAFRIQUE DE L'OUEST La Banque mondiale accorde une ligne de financement à 3 pays
FocusAlgérie Pouvoir et opposition condamnés à s'entendre
Politique - EconomieLa face cachée du don
Politique - EconomieNORD MALI Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz en pompier
Politique - EconomieSÉNÉGAL Macky Sall, pour plus de flux commerciaux intra-africains
Politique - EconomieCONGO-BRAZZAVILLE - RDC Le ton se durcit
Politique - EconomieÉGYPTE Al-Sissi, nouveau pharaon
Politique - EconomieGABON L'appel d'Ali Bongo à investir en Afrique
La BMCE Bank vire au vert Version imprimable
29-06-2011

La BMCE Bank devient la première banque au Maroc et dans la région Moyen-Orient/Afrique du Nord à être certifiée ISO 14001 pour l’environnement. Détails.

BMCE Bank a obtenu la certification ISO 14001 pour l’environnement, devenant ainsi « la première banque de la zone MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord) » à recevoir une telle distinction. Selon le communiqué de la banque daté du lundi 20 juin, cette certification a été attribuée par le Bureau Veritas Certification, avec un score de zéro non-conformité. « Cette démarche de certification internationale s’inscrit dans le cadre de l’engagement résolu de BMCE Bank en faveur du développement durable, souligné dès sa privatisation par son président Othman Benjelloun à travers maintes actions menées au sein du groupe bancaire, et plus spécifiquement par la Fondation BMCE Bank pour l’éducation et l’environnement », lit-on dans le communiqué.

La certification ISO 14001 consacre la mobilisation de l’ensemble des collaborateurs, au sein du réseau et des entités centrales de BMCE Bank, pour la mise en place d’un système de management environnemental (SME) et l’appropriation, par chacun, d’une démarche de développement durable et d’écogestes.

« Cette démarche de certification internationale s’inscrit dans le cadre de l’engagement résolu de BMCE Bank en faveur du développement durable. »

Le SME, autant un système de gestion qu’une organisation, est construit pour assurer la maîtrise des impacts significatifs de la banque sur l’environnement, qu’ils soient directs ou indirects.

 

Les impacts directs et indirects

Les impacts directs sont liés au fonctionnement courant de l’institution : la consommation en eau, électricité et papier, les rejets en déchets, gaz (transport), bruits (chantiers et installations techniques), odeurs (locaux techniques et chantiers), ainsi que les situations accidentelles (déversement de produits chimiques, incendies, etc.). Concernant les impacts indirects, l’enjeu est de sensibiliser la clientèle par rapport aux impacts potentiellement préjudiciables sur les plans social et environnemental des projets et autres activités qu’elle mène, en lui proposant un accompagnement personnalisé tel que des plans de réduction d’impacts dans leurs aspects tant sociaux (conformité à la réglementation du travail, etc.) qu’environnementaux (efficacité énergétique, pollution, etc.).

 

Cette démarche revêt, pareillement, une dimension business par l’introduction d’une activité de financement vert destiné aux projets liés à l’efficacité énergétique, dans le contexte national de développement volontariste des énergies renouvelables.

En 2000, BMCE Bank avait, d’ores et déjà, été la première banque africaine à signer la Déclaration des institutions financières sur l’environnement et le développement durable du Programme des Nations Unies pour l’environnement, UNEP-FI. Plus récemment, en 2010, elle est devenue la première banque de la région du Maghreb à adhérer aux Principes de l’Equateur, un ensemble de critères volontaires pour la gestion des risques sociaux et environnementaux dans le cadre du financement de projets. L’adoption de cette norme internationale ISO 14001 est le prolongement d’un système de gestion sociale et environnementale (SEMS) mis en place aux termes d’un partenariat scellé en 2008 entre BMCE Bank et l’IFC-groupe Banque mondiale.

MC

 
Suivant >