Accès abonné :              
Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSABEILLES Maillon primordial de l'agroalimentaire
ZOOMDinar algérien Les 6 raisons de la faiblesse de la cotation sur le marché parallèle
PIED DE LETTREGrands travaux, du tout bénéf !
RELATIONS INTERNATIONALESSur fond de crise économique mondiale, la Chine est devenue progressivement un partenaire incontourn
DOSSIERCôte d'Ivoire Jour J-1
DOSSIERCôte d'Ivoire «La BAD croit fortement en ce pays»
DOSSIERJulien Lefilleur «Le financement des PME en Afrique représente une priorité pour Proparco»
DOSSIERCôte d'Ivoire Le retour de la croissance forte
DOSSIERCôte d'Ivoire La crise persiste
Entreprises et MarchésMALI BOA-Mali gère un fonds de risques hydrauliques de 9 Mrds de f CFA
Entreprises et MarchésLes marques Moov dans le giron de Maroc Telecom
Entreprises et MarchésShelter Afrique affiche une bonne santé financière
Entreprises et MarchésAFRIQUE Quelque 68 milliards de dollars d'investissements attendus à l'horizon 2018
Entreprises et MarchésMAROC Wessal Bouregreg, mégaprojet urbain
Entreprises et MarchésSENEGAL Necotrans lève avec succès 26 Mrds de f CFA pour le terminal vraquier
Entreprises et MarchésMAROC-CHINE Hausse des échanges agricoles et agroalimentaires
EditorialFORUM D'ABUJA «Arrêtez de nous faire rêver !»
Banque - AssurancesMAROC Concours des sociétés de financement
Banque - AssurancesMAROC BMCE Bank signe avec MIGA pour garantir les investissements marocains
Banque - AssurancesSTANDARD BANK A la conquête du marché d'Afrique centrale et de l'Ouest
Banque - AssurancesMAROC La Fondation Attijariwafa bank veut «échanger pour mieux comprendre»
BoursesCAMEROUN Enorme succès autour des titres publics sur le marché de la BEAC
Politique - EconomieSAHEL La France corse son dispositif antiterroriste
Politique - EconomieFMI Christine Lagarde qualifie d'«intelligentes» les réformes entreprises par le Maroc
Politique - EconomieMALI Controverse autour de l'achat de l'avion présidentiel
Politique - EconomieSOUDAN DU SUD Espoirs d'un retour à la paix
Politique - EconomieCENTRAFRIQUE Vers l'instauration de l'anarchie
Politique - EconomieRDC Quand Washington sermonne Kabila
Politique - EconomieUne influence limitée, malgré des atouts géopolitiques
Nigeria : phase II de la consolidation bancaire Version imprimable
04-05-2011

Sauvée d’une faillite par la Banque centrale du Nigeria (BCN), en même temps que huit autres établissements, en 2009, Intercontinental Bank est engagée depuis fin mars dans un processus de fusion avec Access Bank Plc.

03_Access_Bank_Nigeria.jpg

Quelques fuites précisent qu’il « s’agit en réalité d’une absorption d’Intercontinental Bank par Access Bank Plc ».

Access Bank Plc et Intercontinental Bank viennent d’entamer un processus de fusion. L’information de ce mariage consensuel a été donnée, il y a quelques semaines de cela, par les directions générales des deux établissements bancaires. Sur le format de l’opération et les articulations financières, c’est le black out total. Tout au moins sait-on qu’un protocole d’accord précisant les objectifs de l’opération a été signé par les deux parties. Mais quelques fuites précisent qu’il « s’agit en réalité d’une absorption d’Intercontinental Bank, – astreinte à une recapitalisation par les autorités bancaires au plus tard à fin juin 2011 –, par Access Bank Plc ».

 

Un couplage des activités

La transaction surveillée par la BCN devra se solder par « la constitution d’un établissement bancaire de très grande envergure à l’échelle du continent africain », fait note un responsable du secteur bancaire nigérian. Aigboje Aig Imoukhede, le directeur général d’Access Bank insiste sur « le potentiel important de synergies et la complémentarité des services fournis par les deux établissements ». En effet, l’opération permettra un couplage des activités de banque de détail d’Intercontinental Bank avec celles de banque commerciale et d’affaires d’Access Bank. A l’échelle de l’industrie bancaire nigériane, cette transaction, précédée quelques jours plus tôt de l’annonce par Union Bank d’un accord avec un consortium d’investisseurs amené par la société de capital investissement African Capital Alliance pour 750 millions de dollars, consacre l’effectivité de la phase 2 de la consolidation du secteur bancaire nigérian prescrite par la BCN version Sanusi Lamido Sanusi en 2009, lorsqu’il a fallu l’intervention énergique de l’institution d’émission monétaire nigériane pour éviter à neuf établissements bancaire de mettre la clé sous le paillasson.

La deadline de juin 2011 pour la recapitalisation valant pour toutes les sauvées du naufrage par des appuis financiers conséquents de la BCN, il y a lieu de s’attendre à ce que les autres banques, notamment Finbank, Oceanic Bank International, Bank PHB… fassent état de leur mariage avec des établissements en bien meilleure santé qu’elles. Celui en préparation entre Oceanic Bank International et la First Bank of Nigeria vient de tourner court (voir Les Afriques N° 159).

Mais du côté d’Access Bank et d’Intercontinental Bank, on assure que « le rapprochement par fusion en cours ne peut que réussir eu égard à la grande complémentarité des activités de nos établissements et à notre volonté, de part et d’autre, de mettre à la disposition de l’économie nigériane et sous régionale, une banque de très grand standing ». Wait and see comme on dirait du côté de Lagos.

 

Louis S. Amédé, Abidjan

 
< Précédent   Suivant >