Accès abonné :              
Journal en ligne - []
PIED DE LETTREJusqu'à quand ?
DOSSIERRAM Poursuite des dessertes sur le continent
DOSSIERSénégal Plus aucun cas de fièvre Ebola
DOSSIERBanque mondiale Déblocage de 105 M de $
DOSSIERUE Aide de 5 millions d'euros pour une nouvelle mission de l'UA
DOSSIERWashington L'aide à 250 millions de dollars
DOSSIERRisques extrêmes Pourquoi les investisseurs devraient s'inquiéter d'Ebola
DOSSIERBAD Ebola entraînera une baisse de 1 à 1,5% du PIB en Afrique de l'Ouest
DOSSIEREbola Peur dans la sousrégion Afrique de l'Ouest
DOSSIEREbola «L'existence du Libéria est gravement menacée»
DOSSIEREbola Danger pour l'économie
Entreprises et MarchésFORUM MAROC-GUINÉE Signature de 3 conventions sectorielles
Entreprises et MarchésGUINÉE-AFFAIRE SIMANDOU Benny Steinmetz Group porte plainte contre l'Etat
Entreprises et MarchésGabon Airlines à la quête de 6,9 Mrds f CFA
Entreprises et MarchésPRIX MO IBRAHIM Un indice pour évaluer la bonne gouvernance en Afrique
Entreprises et MarchésAFRIQUE DE L'OUEST Plaidoyer pour la taxation du prix du tabac à 70%
Entreprises et MarchésCAMEROUN Normalisation des activités au port de Douala
Entreprises et MarchésUEMOA Bling-bling à Dubai
Banque - AssurancesBOA-BURKINA Augmentation du capital
Banque - AssurancesAFRIQUE CENTRALE Mise en place d'un Comité de stabilité financière
Banque - AssurancesCIH BANK Aquisition de 10% d'Atlanta
Banque - AssurancesBPCE remet le cap sur l'Afrique
Banque - AssurancesMICROASSURANCE Pour un déploiement en Afrique centrale et de l'Ouest
Banque - AssurancesSÉNÉGAL ICB dans le giron de First Bank of Nigeria
Banque - AssurancesMAROC BCP réalise des résultats en hausse au premier semestre 2014
Economie - PolitiqueImbroglio politico-judiciaire à Niamey
Politique - EconomieUS AFRICA BUSINESS FORUM Obama attendu à Marrakech en novembre
Politique - EconomieTHIERRY TANOH Adoubé secrétaire général adjoint
Politique - EconomieRCA La Minusca entre en lice
Politique - EconomieDRAME EN MÉDITERRANÉE Noyade provoquée, 500 morts
La première grande offensive de la Bourse de Casablanca au sud du Sahara Version imprimable
30-11-2011

La Bourse de Casablanca a été la grande attraction du premier Forum international sur le financement des petites et moyennes entreprises, organisé à Dakar les 18 et 19 octobre derniers, sur initiative du Ministère sénégalais des mines et des PME.

09_Bourse-de-Casablanca.jpg

La Bourse de Casablanca a dévoilé ses atouts potentiels aux chefs d’entreprises venus visiter le stand mis à leur disposition par les organisateurs du Forum.

C’était une opportunité pour le groupe bancaire Attijariwafa Bank et la Bourse de Casablanca, partenaires de l’événement, de tisser leur toile. Les autorités de la place financière de Casablanca, qui ont pris quartier à l’hôtel Méridien, ont mis les petits plats dans les grands. Grosse opération de prospection en direction des PME de la région ouest-africaine, dont la plupart ne disposent pas d’informations sur la Bourse de Casablanca.

Interrogé par Les Afriques, Karim Haji, directeur général de la Bourse de Casablanca, 3ème place boursière en Afrique derrière le Caire et l’Afrique du Sud, a révélé que la Bourse de Casa peut aider les entreprises de la région ouest-africaine et du centre à se financer. « Notre place boursière est très attractive pour l’introduction en bourse des entreprises africaines et étrangères », a rassuré M. Karim Haji.

« Il y a un énorme potentiel, au Sénégal et dans la région ouest-africaine, à valoriser. Nous sommes en mesure de lever des fonds pour les entreprises en un jour. »

 

Pool de liquidités

La Bourse de Casablanca a dévoilé ses atouts potentiels aux chefs d’entreprises venus visiter le stand mis à leur disposition par les organisateurs du Forum. Selon Karim Haji, la Bourse de Casablanca a réussi, ces quatre dernières années, plusieurs opérations de cotations en bourse d’entreprises dont une dizaine d’entreprises marocaines et l’unique entreprise tunisienne, Ennakl, spécialisée dans l’importation de véhicules. « Nous avons un pool de liquidités dans la région pour capter des ressources longues au profit des entreprises, pour accroître et développer leurs activités », a affirmé Karim Haji.

 

Communiquer

A la question de savoir comment il compte y parvenir, le patron de la place de Casa assène : « Nous devons communiquer davantage sur les possibilités de fonds pour attirer les entreprises de la région, dont les plus attractives sont localisées au Sénégal, au Mali, au Burkina et au Niger. »

La Bourse de Casa, dans sa nouvelle politique d’accompagnement des PME à introduire en bourse, vient de créer un marché de croissance, exclusivement dédié aux entreprises à surface financière moyenne. « Il y a un énorme potentiel, au Sénégal et dans la région ouest-africaine, à valoriser. Nous sommes en mesure de lever des fonds pour les entreprises en un jour », a confirmé Karim Haji. D’après plusieurs chefs de PME séduits par la place de Casa, à l’issue de la communication marocaine, le modèle de la Bourse de Casa doit être suivi dans les pays de la sous-région. Selon le directeur général, la capitalisation boursière se monte à 70 milliards de dollars, avec une disponibilité de liquidités chiffrée à 7 milliards de dollars.

 
Suivant >