Accès abonné :              
Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSABEILLES Maillon primordial de l'agroalimentaire
ZOOMDinar algérien Les 6 raisons de la faiblesse de la cotation sur le marché parallèle
PIED DE LETTREGrands travaux, du tout bénéf !
RELATIONS INTERNATIONALESSur fond de crise économique mondiale, la Chine est devenue progressivement un partenaire incontourn
DOSSIERCôte d'Ivoire Jour J-1
DOSSIERCôte d'Ivoire «La BAD croit fortement en ce pays»
DOSSIERJulien Lefilleur «Le financement des PME en Afrique représente une priorité pour Proparco»
DOSSIERCôte d'Ivoire Le retour de la croissance forte
DOSSIERCôte d'Ivoire La crise persiste
Entreprises et MarchésMALI BOA-Mali gère un fonds de risques hydrauliques de 9 Mrds de f CFA
Entreprises et MarchésLes marques Moov dans le giron de Maroc Telecom
Entreprises et MarchésShelter Afrique affiche une bonne santé financière
Entreprises et MarchésAFRIQUE Quelque 68 milliards de dollars d'investissements attendus à l'horizon 2018
Entreprises et MarchésMAROC Wessal Bouregreg, mégaprojet urbain
Entreprises et MarchésSENEGAL Necotrans lève avec succès 26 Mrds de f CFA pour le terminal vraquier
Entreprises et MarchésMAROC-CHINE Hausse des échanges agricoles et agroalimentaires
EditorialFORUM D'ABUJA «Arrêtez de nous faire rêver !»
Banque - AssurancesMAROC Concours des sociétés de financement
Banque - AssurancesMAROC BMCE Bank signe avec MIGA pour garantir les investissements marocains
Banque - AssurancesSTANDARD BANK A la conquête du marché d'Afrique centrale et de l'Ouest
Banque - AssurancesMAROC La Fondation Attijariwafa bank veut «échanger pour mieux comprendre»
BoursesCAMEROUN Enorme succès autour des titres publics sur le marché de la BEAC
Politique - EconomieSAHEL La France corse son dispositif antiterroriste
Politique - EconomieFMI Christine Lagarde qualifie d'«intelligentes» les réformes entreprises par le Maroc
Politique - EconomieMALI Controverse autour de l'achat de l'avion présidentiel
Politique - EconomieSOUDAN DU SUD Espoirs d'un retour à la paix
Politique - EconomieCENTRAFRIQUE Vers l'instauration de l'anarchie
Politique - EconomieRDC Quand Washington sermonne Kabila
Politique - EconomieUne influence limitée, malgré des atouts géopolitiques
La première grande offensive de la Bourse de Casablanca au sud du Sahara Version imprimable
30-11-2011

La Bourse de Casablanca a été la grande attraction du premier Forum international sur le financement des petites et moyennes entreprises, organisé à Dakar les 18 et 19 octobre derniers, sur initiative du Ministère sénégalais des mines et des PME.

09_Bourse-de-Casablanca.jpg

La Bourse de Casablanca a dévoilé ses atouts potentiels aux chefs d’entreprises venus visiter le stand mis à leur disposition par les organisateurs du Forum.

C’était une opportunité pour le groupe bancaire Attijariwafa Bank et la Bourse de Casablanca, partenaires de l’événement, de tisser leur toile. Les autorités de la place financière de Casablanca, qui ont pris quartier à l’hôtel Méridien, ont mis les petits plats dans les grands. Grosse opération de prospection en direction des PME de la région ouest-africaine, dont la plupart ne disposent pas d’informations sur la Bourse de Casablanca.

Interrogé par Les Afriques, Karim Haji, directeur général de la Bourse de Casablanca, 3ème place boursière en Afrique derrière le Caire et l’Afrique du Sud, a révélé que la Bourse de Casa peut aider les entreprises de la région ouest-africaine et du centre à se financer. « Notre place boursière est très attractive pour l’introduction en bourse des entreprises africaines et étrangères », a rassuré M. Karim Haji.

« Il y a un énorme potentiel, au Sénégal et dans la région ouest-africaine, à valoriser. Nous sommes en mesure de lever des fonds pour les entreprises en un jour. »

 

Pool de liquidités

La Bourse de Casablanca a dévoilé ses atouts potentiels aux chefs d’entreprises venus visiter le stand mis à leur disposition par les organisateurs du Forum. Selon Karim Haji, la Bourse de Casablanca a réussi, ces quatre dernières années, plusieurs opérations de cotations en bourse d’entreprises dont une dizaine d’entreprises marocaines et l’unique entreprise tunisienne, Ennakl, spécialisée dans l’importation de véhicules. « Nous avons un pool de liquidités dans la région pour capter des ressources longues au profit des entreprises, pour accroître et développer leurs activités », a affirmé Karim Haji.

 

Communiquer

A la question de savoir comment il compte y parvenir, le patron de la place de Casa assène : « Nous devons communiquer davantage sur les possibilités de fonds pour attirer les entreprises de la région, dont les plus attractives sont localisées au Sénégal, au Mali, au Burkina et au Niger. »

La Bourse de Casa, dans sa nouvelle politique d’accompagnement des PME à introduire en bourse, vient de créer un marché de croissance, exclusivement dédié aux entreprises à surface financière moyenne. « Il y a un énorme potentiel, au Sénégal et dans la région ouest-africaine, à valoriser. Nous sommes en mesure de lever des fonds pour les entreprises en un jour », a confirmé Karim Haji. D’après plusieurs chefs de PME séduits par la place de Casa, à l’issue de la communication marocaine, le modèle de la Bourse de Casa doit être suivi dans les pays de la sous-région. Selon le directeur général, la capitalisation boursière se monte à 70 milliards de dollars, avec une disponibilité de liquidités chiffrée à 7 milliards de dollars.

 
Suivant >