Accès abonné :              
Journal en ligne - []
PIED DE LETTREPréalables au libre-échange
DOSSIERMehdi Jomâa, le pragmatique
Entreprises et MarchésL'Égypte ambitionne d'attirer 12 millions de touristes, d'ici à fin 2014
Entreprises et MarchésEGYPTAIR Un chiffre d'affaires en augmentation de 21%durant le premier trimestre 2014
Entreprises et MarchésCAMEROUN Des entreprises en course pour la notation financière
Entreprises et MarchésDOING BUSINESS Le climat des affaires s'améliore en Afrique
Entreprises et MarchésMARRAKECH Joe Biden, Alpha Condé et Ali Bongo au GES Maroc
Banque - AssurancesLa Boad a financé 700 projets dans la zone Uemoa
BoursesTUNISIE Création d'un fonds d'investissement destiné aux secteurs hôtelier et touristique
BoursesLIBREVILLE Le décollage en pointillés de la Bourse régionale
BoursesLa Douala Stock Exchange en quête de vitalité
BoursesTUNISIE La BVMT, un marché financier fortement influencé par la vie politique
BoursesPME Des instruments ad hoc pour des besoins spécifiques
BoursesBOURSES AFRICAINES A la recherche de liquidités
BoursesUne efficiente contribution
FocusBurkina Faso L'énigme Gilbert Djendéré
FocusL'épreuve ultime de l'après-Compaoré
FocusValse de limogeages des DG de Sonabel, Sonabhy, à qui le tour ?
FocusBurkina Faso Le lieutenantcolonel Isaac Zida, nouveau sherpa de la primature
FocusBurkina Faso Le diplomate Michel Kafando désigné nouveau président intérimaire
Politique - EconomieRÉVOLTE AU BURKINA FASO Vers un Printemps africain ?
Politique - EconomieMARZOUKI «Ne pas voter pour le retour de l'ancien régime»
Politique - Economie EGYPTE La BERD lance une ligne de crédit de 30 millions de dollars pour l'appui...
Politique - EconomieTUNISIE Le taux d'inflation à 5,4%(INS)
Politique - EconomieOMD Les Pays d'Afrique centrale en ballottage défavorable
Politique - EconomieTUNISIE Une croissance du PIB en deçà de 2,5%
La première grande offensive de la Bourse de Casablanca au sud du Sahara Version imprimable
30-11-2011

La Bourse de Casablanca a été la grande attraction du premier Forum international sur le financement des petites et moyennes entreprises, organisé à Dakar les 18 et 19 octobre derniers, sur initiative du Ministère sénégalais des mines et des PME.

09_Bourse-de-Casablanca.jpg

La Bourse de Casablanca a dévoilé ses atouts potentiels aux chefs d’entreprises venus visiter le stand mis à leur disposition par les organisateurs du Forum.

C’était une opportunité pour le groupe bancaire Attijariwafa Bank et la Bourse de Casablanca, partenaires de l’événement, de tisser leur toile. Les autorités de la place financière de Casablanca, qui ont pris quartier à l’hôtel Méridien, ont mis les petits plats dans les grands. Grosse opération de prospection en direction des PME de la région ouest-africaine, dont la plupart ne disposent pas d’informations sur la Bourse de Casablanca.

Interrogé par Les Afriques, Karim Haji, directeur général de la Bourse de Casablanca, 3ème place boursière en Afrique derrière le Caire et l’Afrique du Sud, a révélé que la Bourse de Casa peut aider les entreprises de la région ouest-africaine et du centre à se financer. « Notre place boursière est très attractive pour l’introduction en bourse des entreprises africaines et étrangères », a rassuré M. Karim Haji.

« Il y a un énorme potentiel, au Sénégal et dans la région ouest-africaine, à valoriser. Nous sommes en mesure de lever des fonds pour les entreprises en un jour. »

 

Pool de liquidités

La Bourse de Casablanca a dévoilé ses atouts potentiels aux chefs d’entreprises venus visiter le stand mis à leur disposition par les organisateurs du Forum. Selon Karim Haji, la Bourse de Casablanca a réussi, ces quatre dernières années, plusieurs opérations de cotations en bourse d’entreprises dont une dizaine d’entreprises marocaines et l’unique entreprise tunisienne, Ennakl, spécialisée dans l’importation de véhicules. « Nous avons un pool de liquidités dans la région pour capter des ressources longues au profit des entreprises, pour accroître et développer leurs activités », a affirmé Karim Haji.

 

Communiquer

A la question de savoir comment il compte y parvenir, le patron de la place de Casa assène : « Nous devons communiquer davantage sur les possibilités de fonds pour attirer les entreprises de la région, dont les plus attractives sont localisées au Sénégal, au Mali, au Burkina et au Niger. »

La Bourse de Casa, dans sa nouvelle politique d’accompagnement des PME à introduire en bourse, vient de créer un marché de croissance, exclusivement dédié aux entreprises à surface financière moyenne. « Il y a un énorme potentiel, au Sénégal et dans la région ouest-africaine, à valoriser. Nous sommes en mesure de lever des fonds pour les entreprises en un jour », a confirmé Karim Haji. D’après plusieurs chefs de PME séduits par la place de Casa, à l’issue de la communication marocaine, le modèle de la Bourse de Casa doit être suivi dans les pays de la sous-région. Selon le directeur général, la capitalisation boursière se monte à 70 milliards de dollars, avec une disponibilité de liquidités chiffrée à 7 milliards de dollars.

 
Suivant >