Afrique
Burundi : Appel à une aide équitable de l’UE
21-03-2017
Dans une réaction à une récente déclaration du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la francophonie au Québec, les deux Chambres du Parlement burundais ont préconisé une aide humanitaire équitable aux réfugiés burundais de l’Union européenne. Pour le Parlement burundais, comme le défend, du reste, le président Nkurunziza, priver de l’aide humanitaire les Burundais restés au pays et augmenter cette aide en faveur des Burundais en exil pourrait être interprété comme un encouragement à quitter le Burundi pour enfin arriver à confirmer que le pays connaît des problèmes sécuritaires qui poussent une partie de sa population à l’exil. Ainsi, le Parlement du Burundi demande que l’aide humanitaire accordée par l’Union européenne «soit destinée à toute la population burundaise dans son ensemble, c’est-à-dire les Burundais réfugiés et ceux restés au pays», dixit Jocky Chantal Nkurunziza, deuxième vice-président de l’Assemblée nationale burundaise. Plus généralement, l’Assemblée nationale burundaise estime que ce Bureau se trompe sur les individus et organisations auprès desquels il se ressource et a invité la délégation de ce bureau à se rendre au Burundi pour se rendre compte de la réalité dans le pays depuis la crise politico-sécuritaire datant de fin avril 2015.
 
Côte d’Ivoire : Visite de travail de Gerd Müller, ministre allemand de la Coopération
20-03-2017
Suite à la visite de travail et d’amitié effectuée par le président Alassane Ouattara, en janvier 2013, le ministre allemand de la Coopération, Gerd Müller, a effectué, mardi 28 février 2017, une visite de «travail et d’amitié» de 48 heures en Côte d’Ivoire, dans le cadre d’une tournée ouest-africaine. Au programme des visites de projets de coopération à Yamoussoukro, capitale politique, et Akoupé, dans l’est du pays. D’après l’ambassade d’Allemagne, le ministre va s’enquérir des projets, relatifs à la création de chaînes de valeur du cacao. Pour mémoire, la coopération ivoiro-allemande touche notamment la protection des forêts tropicales, la biodiversité, la lutte contre le sida, la promotion des énergies renouvelables. À noter que le chef de la diplomatie allemande s’est entretenu avec les responsables de la Banque africaine de développement (BAD), pour présenter «le plan Marshall avec l’Afrique proposé par la présidence allemande du G-20».
 
Bénin : De l’adhésion des partis au projet de réformes constitutionnelles
19-03-2017
Le président béninois, Patrice Talon, a prôné des réformes politiques pour modifier le fonctionnement de certaines institutions de la République, notamment la Cour constitutionnelle, la Cour suprême, la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication, et enfin le mandat présidentiel. Il s’agit d’un projet de société qui a obtenu l’adhésion des grandes formations politiques, ayant combattu la candidature du président élu, lors du scrutin de mars 2016.
À quelques semaines de la transmission de ce projet de loi portant révision de la loi fondamentale du Bénin, les grandes formations de l’échiquier politique du pays ont, à travers des communiqués, affirmé leur adhésion aux réformes politiques engagées par son régime depuis son accession au pouvoir, le 6 avril 2016. Il s’agit du Parti du renouveau démocratique (PRD) du président de l’Assemblée nationale du Bénin, Adrien Houngbédi, formation politique ayant soutenu la candidature de Lionel Zinsou, challenger du président Talon au second tour de l’élection présidentielle de mars 2016, du Rassemblement pour la démocratie et la république (RDR) de Epiphane Quenum, ancien chantre du régime défunt de Boni Yayi… Aussi, 4 députés de la Renaissance du Bénin (RB, de l’ancien président Nicéphore Soglo) sur les 5 que compte cette formation politique à l’Assemblée nationale ont fait défection à la ligne politique du parti qui se réclame de l’opposition pour soutenir les réformes en cours du régime du président Patrice Talon.
Rappelons que pour être pris en considération, «le projet ou la proposition de révision doit être voté à la majorité des trois quarts des membres composant l’Assemblée nationale », stipulent les dispositions, qui estiment que la révision n’est acquise qu’après avoir été approuvée par référendum, sauf si le projet ou la proposition en cause a été approuvé à la majorité des quatre cinquièmes des membres composant l’Assemblée nationale.
 
Cinéma: palmarès de la 25ème édition du Fespaco
07-03-2017
La 25ème édition du FESPACO, Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, s’est clôturée samedi 4 mars, par la cérémonie de remise des prix dévoilant le palmarès officiel.
Le film FÉLICITÉ du sénégalais Alain Gomis est récompensé de l’Étalon d’Or, la plus prestigieuse des récompenses de ce festival. Ce film remporte également le Prix du Meilleur Son.
Ibrahim Koma s'est vu attribuer le Prix de la Meilleure Interprétation Masculine dans le film WÙLU, réalisé par Daouda Coulibaly.
Quant à la série TUNDU WUNDU, d’Abdoulahad Wone, produite avec la participation d’A+, elle a reçu le Prix de la Meilleure Série.
A noter que CANAL+, qui affirme soutenir le cinéma africain, confirme son engagement et son assistance au cinéma et à l’audiovisuel africain tout en participant à son rayonnement et à son développement.
 
Trophées Littoral Durable : le Forum de la Mer récompensé par SAR La Princesse Lalla Hasnaa
07-03-2017
Le Forum de la Mer a été récompensé au cours de la cérémonie de remise des Trophées Littoral Durable présidée par SAR la Princesse Lalla Hasnaa ce lundi 6 mars 2017 au Centre International de Conférences Mohammed VI de Skhirat.
Lancés par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l'Environnement, les Trophées Lalla Hasnaa Littoral Durable récompensent l’implication citoyenne en matière de développement durable, de protection du littoral et de diffusion des comportements socialement et écologiquement responsables. Le Forum de la Mer, rencontre internationale dédiée au développement durable de la Mer et du Littoral, qui se tient chaque année à El Jadida depuis 2013, voit ainsi son action reconnue, confortée et encouragée.
Chaque année, le Forum de la Mer rassemble plus de 5 000 visiteurs, près de 80 intervenants marocains et internationaux ainsi qu'une trentaine d’associations citoyennes, artistiques et sportives avec une ambition partagée : proposer des solutions concrètes et durables pour le développement, la promotion et la préservation de la Mer et des zones littorales et amener les marocains à mieux connaître la Mer et à prendre conscience de son immense richesse. Dans un esprit d’ouverture et d’échange, le programme s’adresse à un très large public : ateliers d’experts pour les professionnels ; conférences, théâtre et projections pour le grand public ; activités ludiques et sportives pour les plus jeunes. Une invitation à aimer, comprendre et agir !
La 5ème édition du Forum de la Mer se tiendra à El Jadida du 3 au 7 Mai 2017, sur le thème « La Mer, notre richesse. » Toutes les activités du Forum de la Mer sont entièrement gratuites dans la limite des places disponibles. 6 000 visiteurs sont attendus cette année.
 
Transport aérien : perturbations sur les vols RAM vers France et Europe
04-03-2017
En raison du mouvement social annoncé en France par les contrôleurs aériens du 06 au 10 mars 2017, la Direction générale de l’aviation civile française (DGAC) a demandé à toutes les compagnies aériennes opérant en France, dont Royal Air Maroc (RAM), de réduire significativement leurs vols programmés sur l’Hexagone en cette période. Compte tenu des risques de perturbations du trafic aérien en France et en Europe, RAM invite ses clients, dont les vols sont programmés pendant cette période, de et vers les destinations françaises et européennes, de se renseigner avant de se rendre à l’aéroport, sur le programme de leurs vols. Dans ce communiqué, qui nous est parvenu, il est assuré que les services de la compagnie, aussi bien aux aéroports que dans les agences commerciales et les centres d’appels, sont mobilisés pour fournir aux clients tous les renseignements susceptibles de réduire les désagréments qui risquent d’être causés par cette situation indépendante de notre volonté. A cet effet, et bien qu’il s’agisse d’une situation de force majeure, la compagnie a mis en place des dispositions exceptionnelles en faveur des clients concernés pour réduire l’impact des perturbations sur leur voyage
 
États-Unis : Les travers du Muslim Ban et son impact sur les pays musulmans
09-02-2017
Le Muslim Ban est une décision du gouvernement Trump d’interdire temporairement le visa d’entrée aux ressortissants ou binationaux de 7 pays, à savoir l’Iran, l’Irak, la Libye, la Somalie, le Soudan, la Syrie et le Yémen. Certes, cette interdiction ne touche pas tous les pays musulmans, mais beaucoup d’entre eux n’ont pas hésité à le fustiger. À titre d’exemple, Jusuf Kalla, viceprésident indonésien, a estimé récemment que la politique d’immigration du président américain, Donald Trump, envers certains pays à majorité musulmane risquait de susciter une «méfiance» à l’égard des musulmans. Aussi, il trouve que cette politique risque de se retourner contre le président américain, comme le prouvent les récentes manifestations aux États-Unis, et pourrait même mettre en péril l’unité des États-Unis d’Amérique. Il n’a pas terminé son propos sans ajouter que les migrants pourraient se tourner vers l’Asie, et que son pays leur ouvrait ses portes, y compris aux réfugiés rohingyas, persécutés dans leur pays en Birmanie, et afghans.
Ce qui est dénommé Muslim Ban est un décret présidentiel, signé vendredi 27 janvier 2017, par le nouveau président américain Donald Trump, signifiant que l’entrée des réfugiés sur le territoire américain est suspendue pour 120 jours, et l’entrée des citoyens de 7 pays, représentant «une menace terroriste», est bloquée pendant 90 jours.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 50 - 56 sur 23874
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×