Burkina Faso
Burkina Faso: plus de 19 milliards de FCFA seront versés à 52 000 ménages vulnérables
17-05-2018
Le gouvernement burkinabè envisage de distribuer environ 19,08 milliards de FCFA à 52 000 ménages vulnérables dans le cadre de la lutte contre l'insécurité alimentaire, a-t-on appris mercredi de source officielle. Cette démarche contribuera à renforcer la résilience des populations face à l'insécurité alimentaire, a indiqué le gouvernement.
 
Burkina Faso: Lancement du Programme Alliance Sahel
15-04-2018
"Le temps presse et il faut agir vite dans la réalisation de projets au bénéfice des populations du Sahel" , a déclaré vendredi à Ouagadougou le responsable de l'unité de coordination Alliance Sahel, Marc Gravellini, au lancement du Programme Alliance Sahel au niveau du Burkina Faso. Le but de ce programme est d'accélérer et d'innover tout en augmentant l'efficacité des actions de développement dans les secteurs tels l'agriculture, l'éducation, la santé, le développement local et la sécurité intérieure. Présidant la cérémonie de lancement du programme, la ministre burkinabé de l'Economie, des Finances et du Développement, Rosine Alizéta Coulibaly, a qualifié ce programme de "plan Marshall" du Burkina Faso, qui se fixe pour objectif de lutter contre la fragilité des populations du Sahel.
 
Burkina Faso : sept militaires blessés lors d'une embuscade à Koutougou dans le nord du pays
10-04-2018
Sept militaires ont été blessés lundi dont deux grièvement, lors d’une embuscade alors que leur véhicule de patrouille a roulé sur un engin explosif improvisé, à Koutougou, dans le nord du pays.
Burkina Faso : sept militaires blessés lors d'une embuscade à Koutougou dans le nord du pays
[Lire la suite...]
 
Burkina : ouverture de la Semaine nationale de la culture
28-03-2018
La 19e édition de la Semaine nationale de la culture s'est ouverte samedi à Bobo-Dioulasso, à 360km à l'ouest de Ouagadougou, en présence du Premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba. Une cérémonie riche en couleurs s'est déroulée au stade Sangoulé Lamizana en présence de plusieurs milliers de personnes. Cet événement durera jusqu'au 31 mars sur le thème : "Sauvegarde des valeurs culturelles: enjeux et défis". Un thème qui appelle à "un sursaut salvateur" pour sortir de l'inculturation et propulser un développement durable, selon le ministre de la Culture, Abdoul Karim Sango.
 
Le Burkina Faso prépare une loi contre la cybercriminalité
13-03-2018
Les acteurs des secteurs du droit et des nouvelles technologies de l'information et de la communication, ont entamé lundi à Ouagadougou, l'élaboration d'un avant-projet de loi contre la cybercriminalité au Burkina Faso. Le ministre en charge de la Justice, René Bagoro, a déclaré à l'ouverture des travaux que cet avant-projet devra permettre d'adapter la législation burkinabè aux obligations internationales, "mais aussi de pouvoir demander à adhérer à la convention de Budapest qui est une base de coopération judiciaire entre les pays qui en sont membres en matière de répression de la cybercriminalité".
 
Cinéma: palmarès de la 25ème édition du Fespaco
07-03-2017
La 25ème édition du FESPACO, Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou, s’est clôturée samedi 4 mars, par la cérémonie de remise des prix dévoilant le palmarès officiel.
Le film FÉLICITÉ du sénégalais Alain Gomis est récompensé de l’Étalon d’Or, la plus prestigieuse des récompenses de ce festival. Ce film remporte également le Prix du Meilleur Son.
Ibrahim Koma s'est vu attribuer le Prix de la Meilleure Interprétation Masculine dans le film WÙLU, réalisé par Daouda Coulibaly.
Quant à la série TUNDU WUNDU, d’Abdoulahad Wone, produite avec la participation d’A+, elle a reçu le Prix de la Meilleure Série.
A noter que CANAL+, qui affirme soutenir le cinéma africain, confirme son engagement et son assistance au cinéma et à l’audiovisuel africain tout en participant à son rayonnement et à son développement.
 
Burkina : Les milices d’autodéfense en colère contre le nouveau pouvoir
03-04-2016
Au Burkina, les milices d'autodéfense sont très en colère contre les nouvelles autorités étatiques. Depuis plusieurs jours, ils barricadent les principaux axes routiers du pays pour exiger la libération de plusieurs de leurs membres interpellés par les forces de l'ordre pour séquestration et coups et blessures sur un présumé voleur de bétail. Les membres des milices d'autodéfense, appelés Kogl-wéogo, ont dressé des barricades empêchant ainsi le trafic sur la route nationale 4 qui permet de rejoindre le Bénin, le Togo et le Niger. Il a fallu les talents de négociateur d’Abdoulaye Ouédraogo, le gouverneur de la région du plateau central, pour convaincre les manifestants de libérer le passage. Les membres des groupes d'autodéfense ont accordé un délai de 48 heures au gouvernement pour libérer leurs camarades arrêtés pour séquestration, coups et blessures, sur un présumé vol de bétails. Plusieurs axes routiers du pays ont été ainsi barricadés par ces milices d'autodéfense.
 
Burkina : Quatorze candidats à la présidentielle du 29 novembre
27-10-2015
L’élection présidentielle est prévue pour le 29 novembre 2015. Afin de rétablir l'ordre constitutionnel, interrompu après l'insurrection populaire qui a chassé Blaise Compaoré du pouvoir en octobre 2014, quelque 5 500 000 Burkinabè sont appelés aux urnes pour élire le président du Burkina Faso parmi 14 candidats et les députés de l’Assemblée nationale. Confirmation du Conseil constitutionnel du Burkina Faso, plus haute juridiction en matière d'élections, qui avait déjà publié la liste de ces 14 candidats. Pour rappel, l’élection présidentielle a été initialement fixée le 11 octobre dernier. Sur la liste qui a été alors publiée figuraient 4 candidatures indépendantes avec 2 femmes. Aussi, tous les proches de l'ancien président Blaise Compaoré, dont 2 de ses ex-ministres, Djibril Bassolé (Diplomatie) et Yacouba Ouédraogo (Sports) ont été recalés pour avoir soutenu le projet de modification de la Constitution, ou figurés dans son dernier gouvernement.
 
Ouagadougou a fini enterré ses morts
16-10-2015
À Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, le dimanche 11 octobre, qui devrait connaître les élections présidentielles et législatives, devant mettre fin à un an de gouvernement de transition, la tristesse se lisait au contraire sur les visages. Un deuil national de 3 jours a été décrété, vendredi à la mémoire des «martyrs» de la récente tentative de coup d’État. Pour rappel, entre le 16 et le 22 septembre, 14 personnes, dont la plupart étaient des jeunes, ont perdu la vie pour n’avoir pas obtempéré au mot d’ordre des éléments du Régiment de sécurité présidentiel (RSP). Les Burkinabè sont plutôt sortis dans les rues par milliers. Ils ont eu l’aide de l’armée régulière pour déjouer les plans du RSP, une unité d’élite naguère au service de l’ex-président Blaise Compaoré.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 9 sur 244
Toute l'actualité

La Banque mondiale a annoncé, hier, dimanche qu'elle apportera un soutien technique au Soudan...
[La suite...]

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue italien, Sergio Mattarella, ont décidé...
[La suite...]

Au premier trimestre de l’année 2018, l’indice des Prix des Actifs Immobiliers (IPAI) s’est...
[La suite...]

Extraits de l'éditorial à paraître dans le magazine Les Afriques numéro 379, signé Abderrazzak...
[La suite...]

En réunion à Lomé, les chefs d'état-major de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de...
[La suite...]

Le virus Ebola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) a atteint pour la première fois...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×