Ghana
Burundi : Une nouvelle mine de nickel opérationnelle
15-11-2014
Les premières activités d’exploitation de nickel sur le site de Musongati au Burundi ont été entamées la semaine dernière. Confirmation de Gervais Rufyikiri, 2ème vice-président du pays, venu présider le lancement des travaux dans la province de Rutana, au sud du pays, et qui a indiqué des réserves estimées à environ 150 millions de tonnes de métal. À noter que c’est la joint-venture Burundi Musongati Mining (BMM), entre l’État burundais et Burundi Mining métallurgie internationale, qui va exploiter la mine de Musongati. Pour ce responsable, le lancement des activités minières est un signe éloquent de la paix recouvrée et la stabilité. Aussi, il a espéré que l’exploitation des gisements de nickel à Nyabikere et à Waga suivra.
 
Burundi : La société civile pour une Fondation Melchior Ndadaye
14-11-2014
L’ONG burundaise, Forum pour la conscience et le développement (Focode), a demandé au gouvernement, la veille du 21ème anniversaire du décès du président burundais, Melchior Ndadaye, de créer et financer une fondation à la mémoire de l’ex-chef d’État assassiné le 21 octobre 1993 par ses propres services de sécurité. L’ONG trouve qu’en dépit de son statut de héros de la démocratie, le président Ndadaye reste méconnu de la majorité des Burundais, spécialement de la nouvelle génération des citoyens nés depuis son assassinat. Les responsables assurent que certains gardent de lui un mauvais portrait dépeint par ses adversaires politiques, tandis que d’autres ont de fausses idées et des préjugés suite à l’absence d’une dissémination de l’idéal pour lequel il s’est battu.
 
Désormais 4 langues officielles au Burundi
06-09-2014
Afin de mettre un peu plus d’ordre dans le paysage linguistique burundais, depuis le 28 août dernier, le pays compte 4 langues officielles, à savoir le kirundi, le swahili, le français et l’anglais. Jusqu’à cette date, elles étaient utilisées, sans aucune réglementation. En adoptant à l’unanimité un projet de loi y afférent, l’Assemblée nationale vient mettre fin à la cacophonie. Si sur le papier, le kirundi, langue nationale de ce pays, était la seule langue officielle du Burundi, dans la pratique, le français, héritage de la tutelle belge, est depuis longtemps la langue de travail au sein de l’administration, de la législation et de l’éducation. À noter que depuis l’entrée du Burundi dans la Communauté d’Afrique de l’Est, l’anglais et le swahili sont obligatoires, dès la première année du primaire. Pour toutes ces raisons, le ministre burundais de l’Enseignement supérieur, qui a défendu le projet devant l’Assemblée nationale, s’est voulu rassurant, assure-t-on.
 
Burundi : 1960 nouvelles entreprises créées en 2013
06-06-2014
Environ 1 960 nouvelles entreprises ont été créées au Burundi en 2013 dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires, a indiqué Adophe Birehanisenge, secrétaire exécutif des réformes du Doing Business au sein de l’Agence burundaise de Promotion des investissements (API). Birehanisenge a déclaré à la presse que le rapport «Burundi Doing Business, édition 2015» qui sera soumis le 31 mai 2014 pour évaluation et cotation à la Société financière internationale (SFI) de la Banque mondiale a parlé d’avancée notable par rapport à 2012. En comparaison avec les 1 291 sociétés créées en 2012, a-t-il commenté. Ces nouvelles performances enregistrées en 2013 sont consécutives à la réduction des coûts, des délais et des procédures pour créer une entreprise au Burundi permettant d’assurer la volonté politique en ce qui concerne la protection des investissements.
 
Burundi : Financement Banque mondiale du barrage Jiji-Mulembwe
14-05-2014
Le Conseil d’administration de la Banque mondiale vient d’approuver un don de 100 millions de $ au Burundi. Cette rallonge permettra de financer le projet hydroélectrique Jiji-Mulembwe. Dans ce pays de 10 millions d’habitants, où la demande d’électricité est en pleine progression et devrait croître de 46 MW en 2012 à 92 MW en 2018, atteignant un sommet de 192 MW d’ici à 2025, seule une proportion de 4% a accès à l’électricité, soit l’un des taux d’accès les plus bas au monde. Venez Manirakiza, ministre de l’Énergie et des mines du Burundi, qui a salué l’action de la Banque mondiale, a justement précisé que le gouvernement a décidé d’augmenter l’approvisionnement en énergie de manière proportionnelle à la croissance économique, à l’emploi et au bienêtre de tous les Burundais.
 
Burundi : la malnutrition occasionne une perte de 3% de croissance économique
28-04-2014
La malnutrition au Burundi hypothèque les performances scolaires des enfants et peut aussi contribuer à la perte de 3% de croissance économique du pays, a indiqué à Bujumbura la directrice du Programme national intégré de l’alimentation et de nutrition (Pronianut) du Burundi, Evelyne Ngomirakiza, lors de l’ouverture de l’exposition des produits à base du haricot. La malnutrition occasionne également des dommages irréversibles pour la croissance physique et le développement intellectuel des enfants. Selon l’enquête démographique et de santé (EDS) au Burundi de 2010, la prévalence de la malnutrition chronique est de 58% (dépassant le seuil critique de 40%), la malnutrition aiguë atteint 6%, et l’insuffisance pondérale est estimée à 29%. Par ailleurs, les phénomènes de la sous-alimentation et de la malnutrition se sont accentués jusqu’à atteindre 73% de la population totale, à cause de la crise sociopolitique qui a frappé le Burundi.
 
Burundi: Sygeco réclame une autorité de régulation de concurrence
06-04-2014
Le Syndicat général des commerçants du Burundi (Sygeco) déplore les relations qui se détériorent entre les commerçants et les patrons des banques, auxquels il reproche de se regrouper en association pour maximiser leurs profits et leurs intérêts au lieu de faire une véritable concurrence et demande alors au gouvernement de mettre en place une autorité de régulation de concurrence. «L’État du Burundi doit prendre la situation en main et mettre en place une autorité de régulation de concurrence. Cet organe devra faire preuve d’un arbitrage impartial pour l’intérêt national. Il doit veiller à la protection des dépôts, veiller aussi à la protection des clients des banques. Il devra aussi sanctionner en cas de manquement grave de la banque ou du client, car la Banque centrale du Burundi n’a pas pu remplir correctement sa mission», a déclaré le président de ce syndicat, Audace Bizabishaka, au cours d’une conférence de presse. Il a reproché, entre autres, aux banques de s’arroger le droit de modifier la convention et le mode d’utilisation de l’ouverture de crédit sans associer le client qu’elles notifient par simple lettre.
 
Le Cameroun construit des centrales solaires dans 1000 localités
22-10-2013
Le ministre camerounais de l’Energie et de l’Eau, Basile Atangana Kouna, a annoncé que le gouvernement a signé des memoranda d’entente avec des entreprises chinoises, pour la construction de centrales solaires dans 1000 localités du Cameroun. Les autorités publiques camerounaises discutent actuellement avec une entreprise française, qui souhaite construire au Cameroun, des centrales solaires, qui vont permettre de produire 500 MW d’énergie électrique. Ces projets font partie de la stratégie du gouvernement camerounais, de vulgariser les énergies renouvelables dans le pays.
 
Adoption de semences de maïs hybride au Burundi
02-05-2013
Les semences de maïs hybrides, introduites par l’Institut des sciences agronomiques du Burundi (Isabu), sont en train d’être adoptées par les agriculteurs de Burundi. Ils avouent avoir tiré de hauts rendements de telles semences à maturation rapide et résistantes au virus qui attaque cette spéculation. Les graines mises au point par Pannar et Naseco, 2 compagnies de semences, basées au Kenya et en Ouganda, devraient être disponibles au mois de septembre prochain.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 10 - 18 sur 134
Toute l'actualité

Plus de 300 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’eau potable, selon l’Association...
[La suite...]

La première institution bancaire camerounaise, qui s’appuie sur la Société financière...
[La suite...]

Africa50, fonds d’investissement pour les infrastructures en Afrique, est dans les starting-blocks....
[La suite...]

Pays pauvre ouest-africain, le Mali se voit projeter soudainement au cœur des enjeux du Plan...
[La suite...]

Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement, et Mohammed Boussaïd, ministre...
[La suite...]

Après avoir rendu visite aux chefs d’Etat nigérien et tchadien, Muhammadu Buhari est attendu ce...
[La suite...]

Autres articles
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :