Accès abonné :              


Burundi : L'armée calme le jeu après les attentats d'Al Shabab à Kampala Version imprimable
Burundi
20-07-2010

Depuis que le mouvement rebelle somalien Al Shabab a menacé d'attaquer les capitales des pays qui ont envoyé des troupes en Somalie, l'armée burundaise a annoncé prendre des mesures pour parer cette éventualité.

L'armée, qui a pris ces menaces au sérieux, après les attentats meurtriers de dimanche 11 juillet à Kampala (Ouganda), prend les dispositions idoines.

Le colonel Gaspard Baratutuza, porte-parole de l'armée, a indiqué que d'autres mesures techniques plus professionnelles sont en train d'être exécutées par les services concernés, sans en dire plus.

Après avoir appelé les populations à fournir des informations à temps sur toute personne suspecte en position inhabituelle, et à travailler en concert avec les forces de l'ordre et l'administration, il a martelé : « Avec un peuple uni, il n'y aura pas d'étrangers qui vont venir perturber la sécurité au Burundi. »

 
< Précédent   Suivant >