Fiscalité « dissuasive » selon le GICAM Version imprimable
Cameroun
07-01-2008

Le Groupement inter patronal du Cameroun (GICAM) dénonce la « pression fiscale » contenue dans la loi de finances 2008, qui reste « dissuasive », selon le patronat camerounais qui aurait souhaité la suppression de certaines taxes.

Le GICAM estime, toutefois, que le « taux de croissance pourrait atteindre 4% ».

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le 27ème Sommet Afrique-France s’est tenu les 13 et 14 janvier 2017, à Bamako, au Mali. Près de 35...
[La suite...]

Bamako, capitale du Mali, va abriter, les 13 et 14 janvier 2017, le 27ème Sommet Afrique-France....
[La suite...]

L’autocrate de Banjul, guerrier dans la journée et négociateur au cours de la nuit, engage...
[La suite...]

Le retour du Maroc à la maison mère se précise. Le Roi Mohammed VI met les bouchées doubles et...
[La suite...]

Dans le sens de l’élan du Maroc vers ses voisins africains, le Royaume vient de décider de porter...
[La suite...]

Djibouti a inauguré la ligne qui le relie à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Le tronçon aurait...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :