Paul Biya pour un fonds de solidarité d’urgence Version imprimable
Cameroun
09-11-2010

Lors du XIIIème Sommet de la Francophonie, tenu les 23 et 24 octobre 2010, le président camerounais Paul Biya a proposé au monde francophone de tirer les enseignements de la catastrophe qui a ravagé Haïti, en mettant sur pied, ensemble, un mécanisme spécifique d’intervention d’urgence capable de faire face à ces phénomènes exceptionnels, souvent imprévisibles, et particulièrement meurtriers, qui peuvent survenir partout dans le monde.

Au cours des cinquante dernières années, trois fois plus de catastrophes naturelles ont été enregistrées que par le passé, avec une prépondérance, entre 2000 et 2010, des catastrophes dites climatiques, qui représentent au cours de la dernière décennie plus de deux-tiers des catastrophes naturelles, soit deux fois plus qu’en 1990.

Le chef de l’Etat a annoncé que les Camerounais seraient les premiers à participer à la création de ce fonds de solidarité d’urgence au sein de l’OIF. 
 

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Accompagné de M. Aziz Mekouar chargé des négociations multilatérales et de toute l’équipe de...
[La suite...]

Dans un arrêt rendu, ce 28 avril 2016 à Ouagadougou, la Cour de cassation du Burkina à cassé le...
[La suite...]

Moins d'un an après le lancement de ses activités sur la place financière dakaroise, la Banque de...
[La suite...]

« Résilience africaine face aux risques climatiques et catastrophes naturelles », tel est le thème...
[La suite...]

Le braconnage est en train de causer des ravages dans le continent africain. Si rien n’est fait,...
[La suite...]

L’Algérie a besoin d’un discours cohérent et transparent, une nouvelle politique économique,...
[La suite...]

Autres articles

 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :