Cap-Vert
Cap-Vert : nommination d'un coordinateur de la zone économique spéciale
08-04-2018
Le Cap-Vert a désigné José Correia, diplomate et économiste, pour coordonner la zone économique spéciale de l'économie maritime (ZEEEM) basée sur l'île de Sao Vicente. Cette désignation a été annoncée après une réunion du Conseil des ministres sur l'économie maritime, qui s'est déroulée pendant deux jours à Sao Vicente, dans le cadre de la "profonde restructuration et réforme" en cours du secteur.
 
Cap-Vert: Le taux de chômage a baissé de 2,8 % l'année précédente
04-04-2018
Le taux de chômage au Cap-Vert a été de 12,2% en 2017, en baisse de 2,8 % par rapport à l'année précédente, a annoncé mardi l'Institut national de la statistique. Selon les indicateurs sur le marché du travail en 2017, la population au chômage en 2017 était estimée à 28 424 personnes, soit une diminution de 23,1% (8 531 personnes) par rapport à 2016. Les municipalités de Santa Catarina et de Praia ont affiché les taux de chômage les plus élevés en 2017 (16,9% et 16,2%, respectivement), tandis que la municipalité de Tarrafal de Sao Nicolau a affiché le taux le plus bas (4,3%).
 
Cap-Vert : Le chômage diminue de 0,6% en 2014
03-04-2015
Le taux de chômage au Cap-Vert a diminué de 0,6% en 2014, en passant de 36 388 chômeurs (16,4%) en 2013 à 34 327 (15,8%), selon l'Institut national de la statistique (INE) du Cap-Vert. Les municipalités les plus touchées par le chômage sont Ribeira Grande (27,4%), Paul (25,7%), Praia (20%) et Porto Novo (18,4%). En ce qui concerne la structure de l'emploi selon la situation dans la profession, les résultats de l'employabilité au Cap-Vert ont mis en évidence les secteurs de l'agriculture, l'élevage avec 46%, l'industrie extractive (40,7%), le commerce de gros et le commerce de détail (55,5%) et autres activités et services (52,5%). Le recensement a eu lieu d'octobre à décembre 2014 et a été effectué par entretien direct des ménages.
 
Le volcan de Fogo entre en éruption (Cap-Vert)
28-12-2014
Nous avons appris de source officielle que le volcan sur l’île de Fogo du Cap-Vert est entré en éruption, dimanche 23 novembre, après près de 20 ans d’inactivité. Une éruption qui a été précédée par des tremblements de terre. Immédiatement, le gouvernement cap-verdien a mis en branle un plan d’urgence et procédé à l’évacuation de Chadas Caldeiras, un village d’un millier d’habitants au pied du volcan. Au moment où nous mettions sous presse, aucune victime n’a été signalée, l’île de Fogo étant peu peuplée. Confirmation de Marisa Morais, ministre Cap-Verdienne de l’Administration interne, qui a fait remarquer que l’éruption a été plus forte que celle de 1995, la derrière en date, et s’approche de celle de 1951, l’une des plus fortes enregistrées sur l’île. Justement, les autorités ont appelé les populations à se conformer aux instructions des autorités dans le calme et la sérénité, rassurant celles-ci que toutes les mesures idoines de sécurité seront prises.
 
Cap-Vert : application du Système de préférence généralisée de l’UE
22-12-2011

Un communiqué de la Commission européenne publié lundi 12 décembre à Bruxelles fait état de l’application du Système de préférence généralisée (SPG) au Cap-Vert.

Pour mémoire, l’accord, signé avec l’UE (Union européenne), a permis au Cap-Vert d’observer depuis 2008 une période de transition pour passer de la catégorie des PMA (pays moins avancés) à celle des pays à revenus intermédiaires, auxquels s’applique le SPG.

Cette période transitoire devra prendre fin le 31 décembre.

Après cette échéance, ce pays situé à 400 km au large de Dakar, capitale du Sénégal, entrera de plain-pied dans le SPG, qui accorde des tarifs douaniers préférentiels.

Pour le Cap-Vert, qui exporte 94% de ses ressources (poisson, sucre, cacao, café, thé et produits textiles) vers l’Europe et importe 78% de ses besoins, principalement des produits industriels, il s’agit d’une aubaine.

 
Election du nouveau Parlement du Cap-Vert
18-02-2011

L'archipel ouest-africain, au large de Dakar, présenté comme un modèle de démocratie et de bonne gouvernance en Afrique, a voté, dimanche 6 janvier, pour renouveler les députés.

D'après la Commission nationale électorale (CNE), le scrutin a été bien organisé, dans des bureaux informatisés, et s'est déroulé sans incident, aussi bien à Praia que dans les 8 autres îles habitées.

Pour donner l'exemple, le président Pedro Pires, qui n'a qu'un rôle protocolaire dans cette démocratie parlementaire, a été parmi les premiers à voter.

Après avoir exécuté son devoir civique, il a souligné qu'il fallait faire en sorte que ces élections soient exemplaires, afin que les participants soient convaincus que les résultats qui en sortiront des urnes sont les vrais et acceptés par tous.

 
La CEDEAO lance un Centre des énergies renouvelables à Praia au Cap-Vert
18-07-2010

Un centre régional des énergies renouvelables, dénommé Centre de la CEDEAO pour les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique (ECREEE), a été officiellement ouvert mardi 6 juillet à Praia, capitale du Cap-Vert.

De l'avis des responsables de la CEDEAO, il aidera l'Afrique de l'Ouest à tirer parti de ses vastes ressources d'énergie renouvelable afin de répondre aux besoins énergétiques de la région.

Parallèlement à la cérémonie de lancement a été signé aussi l'accord de siège entre la CEDEAO et le gouvernement du Cap-Vert. Il s'agit d'une institution spécialisée créée en novembre 2009 avec l'appui de la Commission de la CEDEAO, les gouvernements de l'Autriche, du Cap-Vert et de l'Espagne, et l'assistance technique de l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). 

 
Cap-Vert : visite du président de la BAD
03-05-2010

Donald Kaberuka, président de la banque africaine de développement (BAD), se rendra en visite officielle au Cap-Vert du 27 au 30 avril 2010.

La visite permettra au président de la BAD de réaffirmer le soutien continu de la Banque aux efforts économiques du pays et à ses projets de développement.

Le Cap-Vert, qui a gagné le statut de pays à revenu intermédiaire en raison de ses performances économiques et sociales, fait figure de bon élève de l'institution financière.

Désormais, le Cap-Vert a accès à deux types de ressources concessionnelles et non concessionnelles de la banque.

Pour la période 2010-2013, il pourrait recevoir jusque'à 98 millions d'UC (environ 110,38 millions d'euros).

 
Cap-Vert : la part de la capitalisation boursière dans le PIB est de 20%
02-03-2010
La capitalisation boursière a atteint environ 20% du produit intérieur brut (PIB) du Cap-Vert.
 
Selon le gouverneur de la Banque du Cap-Vert (BCV), Carlos Burgos, les appels d'offres effectués en 2009 à travers la Bourse des valeurs de l'archipel ont mobilisé environ 5 millions d'escudos capverdiens (45 millions d'euros).
 
Le gouverneur estime que le marché des capitaux au Cap-Vert a une « grande importance » pour le processus de 
développement du système financier du pays.
 
Malgré une année 2009 « particulièrement difficile » l'économie capverdienne a montré une « relative solidité », a-t-il ajouté. 
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 9 sur 54
Toute l'actualité

La facilité accordée par la CEXIM marque la première facilité de financement obtenue par Africa...
[La suite...]

Les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) mobilisés pour...
[La suite...]

Les premières élections municipales en Tunisie, sept ans après la révolution n’a pas mobilisé...
[La suite...]

La BGFIBank a réalisé un résultat net de 15 milliards de francs CFA au cours du premier semestre...
[La suite...]

Dix-sept recours ont été déposés dans le délai de soixante-douze heures imparti pour le...
[La suite...]

Confortant son leadership en matière de Responsabilité Sociétale et Environnementale, BMCE Bank...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×