RDC : S&P rabaisse la note de la dette souveraine Version imprimable
Congo (RDC)
04-04-2016
Le 5 février 2016, Standard & Poor's Ratings Services a révisé à la baisse sa perspective des notes de crédit souverain à long terme en devises et en monnaie locale de la République démocratique du Congo (RD Congo). L’agence de notation a confirmé les notes de crédit souverain à long terme et à court terme « B-/B », révisant son évaluation du risque de transfert et de convertibilité (T&C) de « B » à « B- ».
S&P trouve que vis-à-vis de l'extérieur, les vulnérabilités de la République démocratique du Congo s’accroissent car les réserves de change reculent et les déficits courants se creusent dans le sillage de la chute des prix du cuivre, tandis que les incertitudes politiques et le manque de visibilité concernant les élections prévues en 2016 pourraient engendrer des troubles susceptibles de déstabiliser les institutions et l’économie. Aussi, cette agence de notation rappelle que les notes sont contraintes par la fragilité des institutions et de la gouvernance du pays, l'instabilité persistante (notamment dans l'Est de la RD Congo), les niveaux de revenu extrêmement faibles, le niveau particulièrement bas des réserves de change, la dépendance aux flux d'investissements directs étrangers (IDE) pour financer les larges déficits courants, ainsi que la marge de manœuvre budgétaire limitée compte tenu des importants besoins de développement du pays.
 
Suivant >
Toute l'actualité

Du 11 au 13 septembre 2017, Agadir a pris le relais de Marrakech, relativement aux échanges...
[La suite...]

En visite officielle au Maroc, Léonard She Okitundu, vice-premier ministre et ministre des Affaires...
[La suite...]

A fin juin 2017, le groupe Banque centrale populaire (BCP) réalise des performances qui confortent...
[La suite...]

Le Congrès Femmes et Agriculture en Afrique, tenu du 11 au 13 septembre 2017 à Marrakech, s’est...
[La suite...]

L’aéroport Marrakech-Menara a abrité le MEBAA Show Morocco 2017, les 12 et 13 septembre. Plus de 60...
[La suite...]

Selon La Croix-Rouge, 3 millions de Kényans ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Les...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×