Abidjan : Report du procès des victimes du Novotel Version imprimable
Côte d’Ivoire
05-02-2017
Peu après son ouverture, mardi 31 janvier 2017, au tribunal de Yopougon, quartier situé à l’ouest de la capitale économique ivoirienne, le procès des victimes de l’hôtel Novotel d’Abidjan en 2011 pour «séquestration et assassinat» a été renvoyé au 21 février. C’est Mourlaye Sissoko, président de la Cour d’assises, qui l’a prononcé, pour faute d’avocats pour certains accusés. Pour mémoire, le directeur de l’hôtel Novotel d’Abidjan, Stéphane Frantz Di Rippel, le directeur général du groupe agro-industriel (Sifca), Yves Lambelin, son assistant béninois, Raoul Adeossi, et le directeur général de Sania (filiale de Sifca), le Malaisien Chelliah Pandian, avaient été enlevés par un commando militaire, le 4 avril 2011 à Abidjan, puis assassinés en pleine crise postélectorale, après le scrutin présidentiel d’octobre 2010, ayant opposé l’ancien chef de l’État, Laurent Gbagbo, à son adversaire, Alassane Ouattara. À noter que le général Brunot Dogbo Blé, ex-patron de la Garde républicaine, figure parmi la dizaine d’accusés.
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Extraits de l'éditorial à paraître dans le magazine Les Afriques numéro 379, signé Abderrazzak...
[La suite...]

En réunion à Lomé, les chefs d'état-major de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de...
[La suite...]

Le virus Ebola qui sévit en République démocratique du Congo (RDC) a atteint pour la première fois...
[La suite...]

Le Conseil d'administration du Groupe la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un...
[La suite...]

L'Office chérifien des phosphates (OCP) au Maroc et l'Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) ont...
[La suite...]

Les garde-côtes libyens ont secouru dimanche des immigrants clandestins originaire d'Afrique et...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×