Accès abonné :              


Page de brèves
Vent de panique après des fermetures en série de banques à Abidjan Version imprimable
Côte d’Ivoire
27-02-2011

Mercredi 16 février au Plateau, dans le quartier des banques, la panique a régné auprès des clients d'établissements bancaires, venus en masse retirés des fonds.

Les fermetures de banques annoncées deux jours auparavant avaient fini par les inquiéter.

Ainsi, à la BIAO (Banque Internationale pour l'Afrique de l'Ouest), à la Banque de l'Habitat de Côte d'Ivoire (BHCI), à la Société Générale des Banques de Côte d'Ivoire (SGBCI), ou encore à la Caisse d'Epargne, les agences refusaient du monde.

Entre la promiscuité à l'intérieur des banques et les attroupements en dehors, sous un soleil de plomb, la panique était indescriptible la semaine dernière.

Les mêmes scènes aux relents de « mercredi noir » à Abidjan étaient perceptibles chez Ecobank.

Quant à la Standard Chartered Bank, elle a tout simplement décidé de suivre la tendance générale en fermant.

 
< Précédent   Suivant >