Journal en ligne - []
Coris Bourse Plus d’une corde à son arc Version imprimable
22-09-2014
Acteur privilégié du marché financier au Burkina Faso, Coris Bourse, qui affiche une attractivité sans précédent auprès de ses principaux clients, poursuit son offensive. Yacouba Sare, DG de Coris Bourse, revient sur la success-story de la société.
 
Les Afriques : Pouvez-vous nous présenter Coris Bourse en quelques lignes ?
 
Yacouba Sare : Coris Bourse est un acteur commercial du marché financier régional de l’UMOA qui a été créée à l’initiative de Coris Bank International Burkina Faso, en 2010. Elle a été agréée par l’autorité de tutelle, le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (Crepmf) en qualité de Société de gestion et d’intermédiation (SGI) sous le numéro SGI/2010-02, c'est-à-dire un courtier en valeurs mobilières qui bénéficie du point de vue règlementaire d’un monopole de négociation à la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm). Son actionnariat est constitué d’institutionnels de la place, tels que la Sonapost et la CNSS, de particuliers burkinabè et bien sûr de Coris Bank International Burkina Faso. C’est la deuxième société du genre dans la sphère financière burkinabé.
 
LA : Quelles sont les raisons qui ont motivé la création de Coris Bourse ?
 
Y.S. : La création de Coris Bourse s’inscrit dans la dynamique d’innovation continue impulsée par le Groupe Coris au sein du secteur financier burkinabé et dans la sous-région Uemoa, dans son ensemble. La finalité est de densifier qualitativement l’offre d’instruments financiers et surtout de contribuer à promouvoir la culture de la finance de marché auprès des agents économiques. En d’autres termes, la raison d’être de Coris Bourse, c’est d’offrir aux investisseurs des instruments de placements attractifs et d’accompagner les émetteurs (États, collectivités locales, entreprises) dans leurs quêtes de mobilisation de ressources adaptées aux financements de leurs investissements. Coris Bourse est à l’écoute des dirigeants d’entreprises pour les assister et les conseiller dans la gestion optimale de leur capital, de leur trésorerie ou de leur dette. Nous pratiquons donc le conseil financier, la restructuration financière de la dette, l’arrangement de toutes les opérations sur le capital. Ainsi, Coris Bourse se veut une filiale dynamique et novatrice intégrant en tout point l’esprit du Groupe Coris et participant activement à l’émulation d’un secteur financier moderne.
 
LA : Que peut-on retenir des premiers pas de Coris Bourse ?
 
Y.S. : Tout en étant la dernière-née des sociétés de gestion et d’intermédiation avec seulement trois (3) exercices d’exploitation, Coris Bourse a apporté un dynamisme certain au marché financier au regard de ses réalisations et des chiffres enregistrés dans cette période. Du fait de notre expertise et de notre sens de l’innovation, nous sommes bien présents sur les différentes opérations du marché et nous arrivons à arracher des parts de marché à la concurrence grâce à la qualité de nos prestations. C’est ainsi que Coris Bourse a obtenu en août dernier la certification ISO 9001: 2008 qui consacre l’excellente qualité de nos services.
 
Au cours de l’année 2013, Coris Bourse a conduit, avec plein succès, l’opération de titrisation des créances d’un montant de 38,3 milliards de f CFA de la Sonabhy (Société nationale burkinabè d’hydrocarbures) portant sur les moins-values sur les prix des hydrocarbures subies par ladite structure au cours de l’année 2011. Ce mandat d’arrangeur et placeur de l’opération témoigne de la confiance placée en l’expertise de Coris Bourse et une preuve supplémentaire du savoir-faire et du professionnalisme de toute l’équipe. Toujours en 2013, nous avons, en tant que co-chef de file de l’opération d’emprunt par appel public à l’épargne du Trésor public du Burkina Faso, contribué largement à la réussite de ladite opération grâce à la confiance de nos clients, en mobilisant près du quart des ressources collectées. Déjà en 2011, Coris Bourse s’était bien illustrée lors de la précédente opération d’emprunt obligataire du Trésor public du Burkina Faso sur le marché financier régional. Nous avons aussi initié des séminaires internationaux de formation à l’endroit des décideurs qui sont très attendus année après année au regard du nombre croissant des effectifs et de la qualité des participants à chaque édition. Autant d’efforts de pro-motion et de vulgarisation de la culture boursière que Coris Bourse entend encore diversifier dans les années à venir.
 
LA : Qui sont les clients de Coris Bourse ? Des opérateurs économiques... Y.S. : À ce niveau, nous pensons
 
qu’il faut casser un mythe qui perdure. Toute personne physique ou morale jouissant pleinement de ses prérogatives légales et disposant d’une capacité d’épargne est apte à investir en Bourse. La notion de richesse qui freine parfois certains potentiels investisseurs est aussi subjective que vaste. La base clientèle de Coris Bourse n’est pas élitiste, elle se veut à contrario un reflet de la population burkinabè ou de celle de la sous-région Uemoa. Au nombre de nos clients, on retrouve des personnes morales, des professions libérales, des commerçants, des salariés, des étudiants et des élèves, etc. Grâce à nos efforts de communication, nos concitoyens s’initient de plus en plus à la Bourse en ouvrant des comptes dans nos livres avec parfois quelques milliers de f CFA, pour recevoir nos conseils en placement sur titres, et suivre quotidiennement l’évolution de leur portefeuille en ligne.
 
LA : Quel est l'apport de Coris Bourse au développement socio-économique de la sous-région Uemoa ?
 
Y.S. : Vous savez, dans une économie, on a plusieurs mécanismes de financement. Les plus connus sont les mécanismes bancaires plus généralement axés sur les financements à court et à moyen terme, à cause du respect du ratio de transformation des ressources. Le marché des capitaux dans lequel évolue Coris Bourse vient en complément du système bancaire pour favoriser le financement des investissements publics et privés qui nécessitent des ressources de longue durée pour asseoir les bases d’une croissance soutenue de nos économies. C’est ainsi que le quotidien de Coris Bourse est rythmé, d’une part, par des actions de promotion, de sensibilisation et d’information auprès des épargnants qui constituent en réalité les acteurs clés de notre marché financier régional et, d’autre part, par la démultiplication des rencontres d’explication et de conseil auprès des potentiels émetteurs pour les inciter à saisir les opportunités du marché. Une économie où l’épargne est mal canalisée ne peut être performante. Notre métier d’intermédiation consiste donc à offrir les instruments rentables et sécurisés permettant de mobiliser les ressources internes à l’Union pour répondre aux besoins de financement des investissements. À cet effet, nous avons pu contribuer depuis le démarrage de nos activités à mobiliser, au profit des différents acteurs économiques de la zone Uemoa, un peu plus de 290 milliards de f CFA.
 
Propos recueillis par I.A.
 
< Précédent   Suivant >
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×