Journal en ligne - []
En complément du dispositif du groupe Coris Version imprimable
22-09-2014
Les objectifs de Coris Capital SA, à savoir renforcer les fonds propres des PME, les financer par des concours participatifs et transférer de la compétence par la mise à disposition de cadres, ou encore rendre les entreprises bancables, et les perspectives à l’horizon 2017, ont été, entre autres, relatés dans cette entrevue.
 
Les Afriques : Pouvez-vous nous parler de Coris Capital SA et nous donner un aperçu de ses missions ?
 
Abdoulaye Compaore : Coris Capital SA est une filiale du Groupe Coris, spécialisée dans l’investissement et le Conseil. Elle a été créée en décembre 2013. Son objectif est de compléter le dispositif d’accompagnement des PME mis en place par le Groupe Coris. Ce dispositif se structure autour des métiers de la banque, de l’assurance, de l’intermé-diation boursière et de la gestion d’actifs financiers. Le but de Coris Capital SA est essentiellement en faveur des PME africaines, de renforcer les fonds propres et financer par des concours participatifs les PME et transférer de la compétence par la mise à disposition de cadres.
 
LA : Quels sont les critères d’intervention de Coris Capital SA ?
 
A.C. : Ces critères sont essentiellement, la qualité du projet, la qualité du promoteur et l’impact socio-économique du projet.
 
LA : Quels sont ses secteurs d’intervention ?
 
A.C. : Les secteurs d’activités sont le secteur financier, les télécommunications, le secteur minier et le secteur de l’agrobusiness. Toutefois, Coris Capital SA se fait forte de se doter de moyens afin d’intervenir dans d’autres secteurs.
 
LA : Parlez-nous des contraintes de l’activité de capital- investissement dans un environnement financier complexe...
 
A.C. : Les contraintes rencontrées par les PME dans le cadre de l’accès aux financements bancaires se résument en trois points essentiels : l’impossibilité à servir des garanties conformément aux exigences des banques commerciales pour la couverture des risques, la mauvaise qualité de la gouvernance et des informations financières et l’absence ou l’insuffisance des capitaux propres. La mission du capital-investissement est de pallier ces insuffisances. Aussi, ce métier présente donc une réelle complémentarité avec l’activité bancaire. Il s’agit in fine de rendre ces entreprises «bancables».
 
LA : Quelles sont les réalisations de Coris Capital SA au cours de ces dernières années ?
 
A.C. : Initiée en janvier 2014, la phase de mise en place de Coris Capital SA, notamment des process opérationnels, est toujours en cours. Cependant, une dizaine d’opérations sont déjà en cours d’examen. Les perspectives sont particulièrement intéressantes, car les besoins des PME sont énormes.
 
LA : Quelle est la place occupée par Coris Capital SA sur le marché du capital-investissement au Burkina Faso?
 
A.C. : Coris Capital SA est la première société burkinabé de capital-investissement dotée de capitaux essentiellement locaux et privés. Sa mission est de développer la première offre en capital-investissement burkinabé.
 
LA : Quels sont les produits proposés par Coris Capital SA ?
 
A.C. : Les offres se développent autour de deux volets : l’investissement et le conseil. Le volet investissement comprend les prises de participation, le financement en fonds propres, le financement en quasi-fonds propres et les engagements par signature. Le volet conseil levée de fonds concerne le conseil en placement, les fusions-acquisitions, la restructuration/ relance des entreprises et des organisations, les prestations diverses telles que la valorisation d’entreprises, l’élaboration de business plan, les diagnostics financiers et organisationnels.
 
LA : En quoi Coris Capital SA représente-t-elle un modèle à exporter vers d’autres pays ?
 
A.C. : De par ses apports, sachant que les besoins des PME sont pratiquement identiques pour l’ensemble du continent, un outil tel que Coris Capital s’adapte pleinement aux besoins des PME du continent. En effet, il ne s’agit pas essentiellement de viser des tickets importants ou des TRI élevés, mais surtout de donner les moyens à des promoteurs modestes, mais capables de développer leur projet.
 
LA : Quelles sont les ambitions de Coris Capital d’ici à l’horizon 2017 ?
 
A.C. : À l’horizon 2017, nous ambitionnons d’être une banque d’affaires et d’investissement de référence en Afrique de l’Ouest. Une société qui accompagne les PME en les dotant de capacités techniques et financières nécessaires à leur développement, tout en réduisant les contraintes liées à leur accès au financement. Par ailleurs, Coris Capital SA, forte de sa connaissance du contexte financier ouest-africain et de la problématique des PME de la région, prévoit de nouer des partenariats d’interventions conjointes avec tout investisseur institutionnel, privé ou public, désireux d’opérer en Afrique de l’Ouest.
 
Propos recueillis par I.A.
 
< Précédent   Suivant >
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×