Journal en ligne - []
ZOOMMarrakech Grand-messe de l'African Leadership Network
PIED DE LETTREExpo Milano 2015 Le know-how qui met en valeur
RELATIONS INTERNATIONALESSyrie Rencontre au sommet à Vienne
DOSSIERBanques Partenariat Attijariwafa bank-Icici Bank
DOSSIERCôte d'Ivoire L'indien Tata va investir plus de 300 milliards de f CFA
DOSSIERInde-Afrique Plaidoyer du Roi du Maroc pour la coopération Sud-Sud
DOSSIERInde-Afrique 100 milliards $
Entreprises et MarchésCÔTE D'IVOIRE Distribution de 224 Mrds de f CFA par Randgold Resources à ses actionnaires
Entreprises et MarchésSÉNÉGAL OPV de Suneor, les derniers rebondissements
Banque - AssurancesBMCE BANK OF AFRICA Nouvelle campagne de marque
Banque - AssurancesBMCE Bank et Maroc Export innovent avec African Business Connect
Banque - AssurancesBANQUES Attijariwafa bank lance une nouvelle campagne institutionnelle
Banque - AssurancesBANQUES Rapprochement Afreximbank-Dangote Group
BoursesANGOLA Sortie sur le marché international pour un eurobond
BoursesDETTE SOUVERAINE Confirmation des notes S&P du Cameroun et du Maroc
Politique - EconomieCharles Konan Banny jette l'éponge
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Ouattara reconduit son sherpa
Politique - EconomieMALI La France débloque 360 millions d'euros pour la relance économique
Politique - EconomiePRÉSIDENTIELLE CÔTE D'IVOIRE Tsumani d'ADO à 83,66%
Politique - EconomieLes axes clés du projet de gouvernance pour le dernier mandat de Ouattara
Politique - EconomieLes nouveaux défis d'Alassane Ouattara
Politique - EconomieNIGER Hama Amadou cherche-t-il une protection auprès d'Henri Konan Bedié ?
Politique - EconomieMAROC Phosboucraâ, filiale d'OCP, pour l'optimisation des ressources au Sud
Politique - Economie40ÈME ANNIVERSAIRE DE LA MARCHE VERTE Discours royal fondateur et mobilisateur
Politique - EconomieSahara marocain, les avancées vues par le HCP
Politique - Economie MAROC Près de 14 Mrds d'euros pour la 2ème tranche du Plan de développement du...
Politique - EconomieCLASSEMENT DOING BUSINESS 2016 Des progrès en Afrique au sud du Sahara
Inde-Afrique Plaidoyer du Roi du Maroc pour la coopération Sud-Sud Version imprimable
12-05-2016
A l’ouverture du 3ème Sommet Inde-Afrique, jeudi 29 octobre 2015 à New Delhi, Mohammed VI, Roi du Maroc, a fait un vibrant discours, plaidant pour une réelle coopération entre nations du Sud au-delà du luxe politique superfétatoire…
 
Un partenariat fructueux entre l’Inde et l’Afrique, une complémentarité des ressources et des potentialités, une coopération au service des peuples africains, ou encore oeuvrer pour rattraper les pays émergents, ont été les maîtres-mots du discours du souverain marocain à New Delhi. Après avoir exprimé son admiration pour l’expérience réussie de l’Inde qui lui a permis un développement pionnier pour se hisser au rang des puissances émergentes, le Roi Mohammed VI a rappelé les liens historiques qui lient ce pays au Maroc. Saluant le bon compagnonnage de son grand-père, feu Mohammed V, et Nehru, pour la libération et l’indépendance des pays africains, il n’a pas manqué de souligner la position constructive de l’Inde sur la question du Sahara et son soutien au Processus onusien, dédié au règlement d’un conflit, qu’il a jugé artificiel.
 
Une nécessité impérieuse
 
Dans son adresse aux chefs d’Etat et de gouvernement, présents à cette cérémonie d’ouverture, le souverain chérifien a martelé que la coopération Sud-Sud est devenue une nécessité impérieuse, imposée par l’acuité et l’ampleur des défis auxquels font face les pays de cette partie de la planète. Face à des modes de coopération traditionnels, désuets, il a appelé à de nouvelles formes de coopération qui vont au-delà du slogan… Dans ce sens, il a réitéré son discours d’Abidjan, rappelant que l’Afrique a moins besoin d’assistance que de partenariats mutuellement bénéfiques et de projets dédiés au développement humain et social. Sur ce même chapitre, pour transformer les essais, de la tribune de New Delhi, le Roi du Maroc milite pour que règne une confiance mutuelle entre pays du Sud et inviter ses pairs afin que leurs pays investissent leurs richesses pour servir le progrès partagé de leurs peuples, en vue de rattraper les pays émergents.
 
Prêt pour des perspectives plus larges d’échanges dans l’agriculture, la recherche scientifique, l’industrie pharmaceutique, la technologie ou encore la formation des cadres, le Maroc, par la voix de son roi, est disposé à adhérer aux initiatives communes avec l’Inde pour un partenariat win-win.
 
Daouda MBaye, Casablanca
 
< Précédent   Suivant >
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×