Journal en ligne - []
Maroc-Côte d’Ivoire L’agriculture un centre d’intérêt commun Version imprimable
13-10-2014
Employant plus des deux tiers de la population ivoirine, le secteur agricole représente 25% du PIB du pays. En visite récemment au Maroc, le ministre ivoirien de l’Agriculture Mamadou Coulibaly Sangafowa a présenté aux opérateurs marocains à Rabat les opportunités d’investissement offertes par le secteur agricole en Côte d’Ivoire.
 
Le département de l’agriculture en Côte d’Ivoire, qui dispose d’un Plan national d’investissement agricole (PNIA), dont l’enveloppe budgétaire est estimée à 2 040 milliards de f CFA, a été reçu en mois de juillet au siège du ministère de l’Agriculture marocain et en présence de plusieurs hommes d’affaires marocains. «Nous avons présenté notre Plan national d’investissement agricole (PNIA) aux investisseurs agricoles et agriculteurs marocains, afin de mettre en lumière les opportunités d’investissement que recèle l’agriculture ivoirienne et de renforcer l’attractivité du pays en termes d’investissement privé», a assuré le ministre ivoirien de l’Agriculture, Mamadou Coulibaly Sangafowa, dans une déclaration à la presse à l’issue d’une rencontre entre la délégation ivoirienne et les opérateurs marocains.
 
Dans ce cadre, le directeur général de la Planification au ministère ivoirien de l’Agriculture, Noum Coulibaly, a expliqué qu’«après un an de mise en oeuvre, le montant des ressources financières mobilisées dans le cadre du PNIA a atteint 745 milliards de f CFA, soit 37% du coût total du Plan». Environ 24 projets ont été lancés dans ce cadre. Ainsi, le ministre ivoirien de l’Agriculture a annoncé que la production additionnelle de vivriers a augmenté de 6% en 2013 par rapport à 2012, relevant que les projets de l’émergence programmés par la Côte d’Ivoire portent notamment sur la mise en place de pôles de développement rizicole, la réhabilitation et la mise en valeur de 100 000 ha bas-fonds et la création de 5 centres de formation professionnelle agricole intégrés.
 
Pour sa part, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a souligné l’importance des opportunités d’investissement que présente le secteur agricole ivoirien, appelant les opérateurs privés marocains à effectuer une visite de terrain, afin de prospecter davantage le marché ivoirien. Cette rencontre intervient après la signature d’un nouvel accord de coopération entre le Maroc et la Côte d’Ivoire dans les domaines de la recherche agronomique, de la mécanisation et réhabilitation des pistes agricoles.
 
Sanae Taleb
 
< Précédent   Suivant >
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×