Journal en ligne - []
Sénégal CBAO Attijari blinde son coffre Version imprimable
22-09-2014
L’année 2013 a été une belle moisson pour la banque CBAO Attijari qui consolide sa position de leader sur la place dakaroise. Signe de la solidité de son portefeuille et de son offensive sur le marché bancaire, la banque affiche un total bilan de 712 Mrds de f CFA pour l’activité bancaire 2013 et un résultat net de plus de 11 Mrds de f CFA.
 
Sur la place bancaire dakaroise, les chiffres assortis des résultats certifiés pour l’exercice 2013 sont presque au creux de la vague. Selon plusieurs sources autorisées, consultées par Les Afriques, bon nombre de banques dont les majors ont tiré la langue, du fait du rétrécissement de certains segments de l’activité économique. Face à ce trou de serrure des banques, la CBAO Attijari, qui a surmonté les écueils en s’offrant la première place, a dû tirer son épingle du jeu en affichant un résultat net de plus de 11 milliards de f CFA, devançant la Société Générale, dont le résultat net frôle les 6,5 milliards de f CFA. Les autres banques, Ecobank, Bicis, filiale de la major BNP Paribas, ferment la marche du quarté gagnant. Le match cette année s’est joué à quatre qui se partagent la bagatelle de 2 000 milliards de f CFA en termes de total bilan. Alors que des banques intermédiaires appelées le middle market engrangent des résultats nets oscillant dans la fourchette de 2 à 3,5 milliards de f CFA. Une grosse plongée du middle market à la clôture de l’activité bancaire 2013 qui a dû sauver les meubles grâce à une embellie des résultats de son total bilan.
 
Pourquoi CBAO Attijari a pu se tirer d’affaire mettant au chaos ses potentiels concurrents sur la place financière ? Explications d’une source bancaire autorisée : «La CBAO Attijari a anticipé sur la tempête et a constitué des provisions en qualité et quantité en 2009 et 2010». D’autres déterminants techniques entrent en jeu. Les résultats engrangés par la CBAO Attijari (total bilan de 712 milliards de f CFA et résultat net de 11 milliards de f CFA) sont le reflet d’un assainissement accru du portefeuille des créances, avec une forte et saine collecte de dépôts moins chers capables de rembourser les crédits. Selon nos informations, les créances en souffrance brutes de la CBAO Attijari sont de 15% cette année et les créances en souffrance nettes sont de l’ordre de 4%, alors que la moyenne des créances en souffrance brute non couvertes est de 25% et la moyenne des créances en souffrance nettes est de 15%. Signe de sa forte capacité d’absorption pour créer de la valeur et de bonne santé financière grâce à des fonds propres importants pour rembourser sans contrainte les crédits. Face aux 4% représentant le volume des créances nettes, la CBAO détient des garanties hypothécaires et personnelles pour couvrir les risques résiduels. «CBAO -Attijari affiche un des portefeuilles les plus sains de la place et un des meilleurs coefficients contrairement aux faibles provisions de fonds propres des autres banques cette année. Ce qui lui a permis de réduire sensiblement les risques», commente notre source.
 
Ismael Aidara
 
< Précédent   Suivant >
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×