Journal en ligne - []
DOSSIERDOSSIER SPECIAL
DOSSIERAttijari Assurance, un coup de maître en une année d'exercice
DOSSIERMaroc Wafa Assurance toujours leader
DOSSIERGroupe Sonam Le fleuron de l'assurance
DOSSIER «L'Afrique représente un marché de 11 Mrds de € (hors Afrique du Sud) avec des...
DOSSIERLe secteur des assurances africain Entre potentiel et contraintes des risques
DOSSIER «Notre ambition est d'acquérir une plus grande part de marché et surtout nous positionner comme...
DOSSIERTchad Un marché vierge mais prometteur à un horizon proche
DOSSIERRaqui Wane Kane Une pionnière du courtage au Sénégal
DOSSIER «Les provisions techniques ont atteint, en 2012, le montant de 30 806 millions de f...
DOSSIER «Les actifs placés par les assureurs dans les secteurs économiques et financiers sont de 1...
DOSSIERTemps forts de la 38ème Assemblée générale de la Fanaf
DOSSIERDavid vs Goliath Le middle market fait sa mue
DOSSIERYALI du président Obama
DOSSIERChine Vs Etats Unis Ou les chimères d'une complémentarité
DOSSIERC2D-France Nouveau mécanisme bilatéral
DOSSIERProparco Grandes ambitions pour le secteur privé africain
DOSSIERAFD Afrique subsaharienne, zone d'intervention prioritaire ?
DOSSIERL'Agence française de développement, puissante machine de solidarité financière ?
DOSSIERJapon Une diplomatie discrète mais influente
DOSSIEREtats Unis-Afrique Entre retraits et engagements
DOSSIERInde–Afrique Un horizon géostratégique
DOSSIERLes BRICS se bousculent en Afrique
DOSSIERA la conquête des marchés africains
Tchad Un marché vierge mais prometteur à un horizon proche Version imprimable
30-05-2014
Le marché tchadien amorce une dynamique de croissance interne. Vierge encore, le secteur des assurances regorge d’opportunités inouïes sous-exploitées, pour un marché de plus d’une dizaine de milliards de f CFA que se partage le tandem STAR Nationale SA - Safar Assurances SA et dix intermédiaires agréés.
 
Très en retrait vis-à-vis des autres pays au sud du Sahara, membres du CIMA, en dépit de l’épaisseur mince du portefeuille consolidé, le marché tchadien amorce une dynamique de croissance interne. Vierge encore, le secteur des assurances regorge d’opportunités inouïes sous-exploitées, pour un marché de plus d’une dizaine de milliards de f CFA que se partage le tandem STAR Nationale SA - Safar Assurances SA et dix intermédiaires agréés. Dans cette bataille monopolisée par le tandem dinosaure, la STAR Nationale SA et la Safar Assurances SA qui se partagent le gros pactole du marché (soit 98% des parts du marché) avec plus de 9 milliards 500 millions de f CFA, les intermédiaires au nombre de dix jouent les seconds rôles et se consolent avec la bagatelle de 650 millions de f CFA. Le champion assureur tchadien la Star Nationale SA rafle le jackpot avec un chiffre d’affaires pour l’exercice 2012 avoisinant les 6 142 182 000 de f CFA, devançant largement le second du marché, la Safar Assurances qui a engrangé la bagatelle de 3 396 819 000 de f CFA. Dans ce lot, la société New Africa Chad, drivée par Ali Adoum, se confirme comme l’un des leaders du middle market avec des ambitions affichées d’ici les trois années à venir de supplanter les courtiers majors, tels que Gras Savoye et Ascoma. D’autres intermédiaires tiennent les cartes en main comme ACT (Assureurs Conseil tchadiens), Alpha Assurances, Soccar, Sotca qui tissent leur toile sur le marché.
 
Ali Adoum Djaya, un assureur de la première heure
 
Après ses études à l’IIA (Institut international de l’assurance) de Yaoundé au Cameroun, issu de la 4e promotion (1979-1980), Ali Adoum a été recruté comme cadre à la Star Nationale SA. C’est dans ce sanctuaire, le pied à l’étrier, qu’il va gravir tous les échelons. À la faveur de l’entrée du MPS sous la clairvoyance du président Idriss Déby Itno, celui que l’on surnomme l’éminence grise de l’assurance au Tchad sera nommé directeur général adjoint de Rakhis Mannany d’août 1992 à octobre 2006, date à laquelle il sera confirmé directeur général en remplacement de Mannany. Ce dernier migre vers le gouvernement qui fait appel à ses services. Un nouveau tournant dans sa carrière, le 3 février 2011, Ali quitte la Star Nationale SA pour se consacrer à ses nouvelles activités de courtage avec à la clé l’obtention de son agrément en qualité de DG. Sa société, New Africa Chad, se met sur orbite. Entretemps, l’homme est très actif au Conseil national du patronat tchadien avec un rang de vice-président et Pca de la Caisse nationale de prévoyance sociale pendant un an. Aussi, membre de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) par deux fois (1996) et (2001 et 2003), le Doyen est une des chevilles ouvrières de la partie tchadienne dans la mise en place de toutes les structures de la Carte Rose Cemac. Ali Adoum Djaya, courroie de transmission entre la vieille garde et les jeunes loups aux dents longues, est souvent consulté par la jeune génération d’assureurs tchadiens qui viennent s’abreuver à la bonne école.
 
Ismael Aidara
 
< Précédent   Suivant >
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×