Accès abonné :              
Journal en ligne - []
ZOOMAlgérie Impact de l'assouplissement du Crédoc
PIED DE LETTRErédacteur en chef exécutif Entre intérêts et circonspection
RELATIONS INTERNATIONALESDiplomatie de connivence
RELATIONS INTERNATIONALESLes tares de l'aide publique en Afrique
DOSSIERAlain Mascart «Il ne faut pas trop blâmer le politique»
DOSSIERAbdelali Belghiti Alaoui «Le Maroc accompagne l'Afrique pour construire des infrastructures sanitair
DOSSIERFaux médicaments Un problème de santé en Afrique
DOSSIERDorothée Kindé Gazard «Notre budget est de 75 milliards de f CFA»
DOSSIERMarrakech examine la santé africaine
DOSSIERMARRAKECH, CAPITALE AFRICAINE DE LA SANTÉ
Entreprises et MarchésGUINÉE Cadeau du Nouvel An d'Orange Guinée au ministre conseiller Youssou Ndour
Entreprises et MarchésLa Banque mondiale pour la facilitation des transports et du transit en Afrique centrale
EditorialLa santé, un droit pour l'Afrique
Banque - AssurancesMARATHON INTERNATIONAL DE BAMAKO Bank of Africa soutient la 6ème édition
Banque - AssurancesCAMEROUN La Banque des PME sur les rails
Banque - AssurancesDONALD KABERUKA, PRÉSIDENT DE LA BAD «La BAD a joué sa partition»
Banque - AssurancesLes banquiers francophones en conclave à Abidjan
Banque - AssurancesCÔTE D'IVOIRE Afreximbank octroie 250 Mrds de f CFA aux entreprises locales
BoursesIntroduction prochaine de Mega African Capital à GSE
BoursesAFFAIRES La note du Cameroun pourrait passer de B à B+
Politique - EconomieMAGHREB Triptyque bonne gouvernance, sécurité et développement
Politique - EconomieL'Afrique cherche son modèle économique à Rabat
Politique - EconomieBURKINA FASO La démocratie à l'épreuve
Politique - EconomieGABON Jean Ping siffle la fin du match
Madagascar : tous heureux Version imprimable
11-11-2009

Andry Rajoelina.

Andry Rajoelina.

« L’air radieux, Andry Rajoelina a annoncé la nouvelle vers 22 heures ». Il devait être plus que radieux pour parler de lui à la troisième personne, comme le rapporte L’Express de Madagascar du 7 novembre, dont la manchette est consacrée à l’accord signé la veille à Addis Abeba. « Le président de la Transition est validé. Il s’agit de Andry Rajoelina », se réjouissait… Rajoelina. Peinant à se faire reconnaître comme le président de l’île, après avoir évincé Ravolamanana, il peut savourer sa « victoire ». Malgré le forcing de son prédécesseur, il a obtenu de rester à la tête de la transition. 24 heures auparavant, tout lui semblait perdu, au point qu’il avait claqué la porte des négociations.

Son premier adversaire, Ravolamanana, ne doit pas être moins heureux. Ignoré par l’accord de Carlton, il n’avait cessé de réclamer le départ du « putschiste ». En fait, une position de négociation pour revenir dans le jeu politique. L’obtention d’une vice-présidence le lui permet.

Pour l’Union africaine, aussi, l‘accord est un succès diplomatique, même s’il laisse entiers bien des problèmes. Il va falloir continuer à négocier pour trouver un modus operandi, tant la coprésidence à trois, Rajoelina, président, Emmanuel Rakotovahiny et Fetison Rakoto Andrianirina, co-présidents, à laquelle s’ajoute le Premier ministre Eugène Mangalaza, risque de s’avérer délicate.

CES

 
< Précédent