Accès abonné :              


Journal en ligne - []
COIN DE L\'EXPERTPour Abdelaziz Bouteflika, l'exploitation du gaz de schiste n'est pas à l'ordre du jour
PIED DE LETTRECAN 2015 et arrivèrent les hooligans
RELATIONS INTERNATIONALESRétrospective 2014 et perspectives 2015
DOSSIERLes incohérences du franc CFA
DOSSIERRound-up des pays africains ayant leur propre monnaie
DOSSIERLes monnaies africaines face à l'euro
Entreprises et MarchésMazars rachète le cabinet d'intelligence économique GIP
Entreprises et MarchésMAROC Vivo Energy exportera bientôt vers 16 pays africains
Entreprises et MarchésMAROC Une augmentation de +20,3%du trafic aérien avec l'Afrique
Entreprises et MarchésALGÉRIE Hydrocarbures, cacophonie autour des projets Galsi et Nigal
Banque - AssurancesCAMEROUN Vers la fin de la restructuration de la Commercial Bank
Banque - AssurancesECOBANK-ORANGE Lancement d'un service de transfert d'argent
Banque - AssurancesMAROC-CÔTE D'IVOIRE Attijariwafa bank apporte conseil et financement à 3 opérateurs
Banque - Assurances400 milliards de f CFA d'Eximbank pour l'eau potable au Cameroun
Banque - AssurancesETI rejette la compétence de la juridiction togolaise du travail
Banque - AssurancesMAROC Saham Assurance lance Assur'Santé International
Banque - AssurancesSÉNÉGAL La leçon de Christine Lagarde pour réussir le PSE
BoursesLe Fonds norvégien d'investissement prend pied en Afrique
BoursesHélios clôture son fonds de placement africain de 1,1 milliard de dollars
BoursesMAURICE Transactions record à la Bourse de Port-Louis
BoursesBÉNIN 15 milliards pour booster le microcrédit
FocusCameroun 7 500 militaires attendus pour lutter contre Boko Haram
FocusNigéria-Tchad-Cameroun L'étau se resserre sur Boko Haram
Politique - EconomieCAMEROUN Hausse des importations nigérianes
Politique - EconomieTUNISIE Le nouveau gouvernement d'Essid obtient la confiance du Parlement
Politique - EconomieADDIS-ABEBA Robert Mugabe porté à la présidence de l'UA
Politique - Economie AFRIQUE Le volume des flux financiers illicites s'élève à plus de 60 Mrds de f...
Politique - EconomieAFRIQUE CENTRALE Incertitudes au sujet du Sommet des chefs d'Etat
Politique - EconomieCAN 2015 La Guinée équatoriale relève presque le défi
Londres : les relations Afrique-Union européenne revisitées à la City Version imprimable
23-03-2011

Londres a abrité cette semaine une rencontre sur les Perspectives du commerce et de l’investissement entre l’Afrique et l’Union européenne. Cette septième rencontre du genre organisée par le groupe de communication Okra, très actif dans le domaine de la communication médiatique entre l’Afrique et le reste du monde, a permis de rassembler une fois encore les spécialistes et partisans de l’Afrique à la City.

23_TheCity.jpg

La City.

Partenaires de croissance

Le thème de cette rencontre était: Partenaires dans la croissance, l’espoir et la prospérité. Les discussions se sont focalisées sur plusieurs points notamment : les stratégies utilisées par l’Afrique aujourd’hui pour attirer de nombreux investisseurs étrangers et que doivent faire les entreprises européennes pour être gagnantes en Afrique.

Malgré la très forte croissance des échanges entre la Chine et l’Afrique, l’Union européenne reste toujours un partenaire très privilégié de l’Afrique.

Des conférenciers de talent étaient dans le panel, notamment : Andrew Bone, le directeur des relations Internationales du groupe de diamant De Beers, Nick Blazquez président de Diageo, Mohamed Igueh économiste principal de l’Union Africaine à Addis Abeba, et Garcia Fragio directeur du l’unité développement économique à la Commission de l’Union européenne.

 

Les participants ont pu profiter de l’expertise des panelistes, notamment sur les questions de partenariat et aussi sur le potentiel qu’offre le secteur privé, pour améliorer le climat des affaires, et accroître la création de richesses en Afrique.

 

Dans le domaine du commerce, de l’intégration régionale et des infrastructures, l’Union africaine a par exemple reçu un financement de l’Union européenne couvrant trois programmes régionaux sur la période 2008-2013 d’un montant de 1,5 milliard d’euros. Ce financement implique des projets et programmes en Afrique de l’Est, de l’Ouest, du centre et australe.

 

Le partenaire privilégié

Malgré la très forte croissance des échanges entre la Chine et l’Afrique, l’Union européenne reste toujours un partenaire très privilégié de l’Afrique. Mais ces relations sont parfois tendues du fait de la position diplomatique et politique des Européens qui insistent sur l’importance de la bonne gouvernance, et des droits de l’homme, avant la signature d’accords commerciaux. Ce n’est pas le cas de la Chine que les européens interpellent souvent pour « sa politique du chéquier » en finançant ou en investissant en Afrique sans tenir compte des injustices flagrantes qui aliènent les citoyens au niveau local.

 

Il faut rappeler que cette année, cinq pays africains seront parmi les plus fortes croissances économiques du monde. Par ailleurs, il faut aussi rappeler que juste avant la crise il y avait 40 personnes ou groupes financiers qui avaient créé des fonds d’investissement en Afrique, mais dans trois ou quatre ans averti Stephen Jennings le CEO de Renaissance Capital, il y aura une centaine de fonds d’investissements en Afrique qui investiront non plus de modestes montants de l’ordre de deux millions de dollars, mais des capitaux conséquents de l’ordre de vingt milliards de dollars.

 

Les perspectives économiques sont bonnes dans plusieurs pays africains comme le Nigeria avec sa forte population, le Ghana, l’Ethiopie, l’Ouganda et bien d’autres. C’est pourquoi cette rencontre de Londres a été bien suivie et les échanges ont été francs et fructueux.

Dave Barraud

 
Suivant >