Accès abonné :              
Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSPour un système alimentaire «cool»
ZOOMImpact de l'abrogation de l'article 87 bis du Code du Travail
ZOOMAlgérie Impact de l'augmentation générale des salaires
PIED DE LETTRELa meilleure référence
RELATIONS INTERNATIONALESMigration et développement Atelier OIM-Italie pour un dialogue mondial
DOSSIERGabon Le «pétrole vert», un potentiel peu exploité
DOSSIERLe Gabon en Afrique centrale
DOSSIERGabon Bras de fer entre le fisc et les compagnies étrangères ?
DOSSIEROù en sont les projets structurants pour un Gabon Emergent ?
DOSSIERAli Bongo L'heure des comptes
Entreprises et MarchésÉGYPTE Les revenus du canal de Suez en hausse de 12%
Entreprises et MarchésCACAO Une nouvelle «guerre commerciale» entre le Ghana et la Côte d'Ivoire
Entreprises et MarchésCOMPÉTITIVITÉ DU FRANC CFA Jean-Louis Billon ouvre le débat
Entreprises et MarchésMAROC ONMT et GBP font la promotion du tourisme
Entreprises et MarchésCASABLANCA Grands travaux d'urbanisation
Banque - AssurancesBLANCHIMENT D'ARGENT Le lourd tribut de l'Afrique subsaharienne
Banque - AssurancesALGÉRIE Hausse du chiffre d'affaires du secteur des assurances
Banque - AssurancesMAROC Attijariwafa bank enregistre des performances satisfaisantes, à fin juin 2014
Banque - AssurancesBMCE BANK 50%de bénéfices en plus
Banque - AssurancesMAROC La Banque mondiale débloque 519 millions de $ pour le projet solaire Noor
Banque - AssurancesBAD Nouvelle ligne de crédit au Maroc
BoursesBRVM Investment Days à Paris
FocusTensions géostratégiques en Afrique du Nord Le terrorisme, une menace planétaire
Politique - EconomieCEA 9ème Conférence à Addis-Abeba
Politique - EconomieBCT Révision à la baisse du taux de croissance
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE «Quelle révolution verte pour le continent africain ?»
Politique - EconomieCAMEROUN-TCHAD-NIGÉRIA Vers des échanges économiques contrastés
Politique - EconomieGUINÉE ÉQUATORIALE Obiang Nguéma solde le dossier Fitzpatrick
Politique - EconomieMALI IBK cède au diktat du FMI en recourant au marché financier de la région
Politique - EconomieGUINÉE-BISSAU La chute spectaculaire d'un parrain
Politique - EconomieMALI Le Premier ministre Moussa Mara revisite les coffres des donateurs à Paris
Politique - EconomieLIBYE Prestation de serment du nouveau Premier ministre
Londres : les relations Afrique-Union européenne revisitées à la City Version imprimable
23-03-2011

Londres a abrité cette semaine une rencontre sur les Perspectives du commerce et de l’investissement entre l’Afrique et l’Union européenne. Cette septième rencontre du genre organisée par le groupe de communication Okra, très actif dans le domaine de la communication médiatique entre l’Afrique et le reste du monde, a permis de rassembler une fois encore les spécialistes et partisans de l’Afrique à la City.

23_TheCity.jpg

La City.

Partenaires de croissance

Le thème de cette rencontre était: Partenaires dans la croissance, l’espoir et la prospérité. Les discussions se sont focalisées sur plusieurs points notamment : les stratégies utilisées par l’Afrique aujourd’hui pour attirer de nombreux investisseurs étrangers et que doivent faire les entreprises européennes pour être gagnantes en Afrique.

Malgré la très forte croissance des échanges entre la Chine et l’Afrique, l’Union européenne reste toujours un partenaire très privilégié de l’Afrique.

Des conférenciers de talent étaient dans le panel, notamment : Andrew Bone, le directeur des relations Internationales du groupe de diamant De Beers, Nick Blazquez président de Diageo, Mohamed Igueh économiste principal de l’Union Africaine à Addis Abeba, et Garcia Fragio directeur du l’unité développement économique à la Commission de l’Union européenne.

 

Les participants ont pu profiter de l’expertise des panelistes, notamment sur les questions de partenariat et aussi sur le potentiel qu’offre le secteur privé, pour améliorer le climat des affaires, et accroître la création de richesses en Afrique.

 

Dans le domaine du commerce, de l’intégration régionale et des infrastructures, l’Union africaine a par exemple reçu un financement de l’Union européenne couvrant trois programmes régionaux sur la période 2008-2013 d’un montant de 1,5 milliard d’euros. Ce financement implique des projets et programmes en Afrique de l’Est, de l’Ouest, du centre et australe.

 

Le partenaire privilégié

Malgré la très forte croissance des échanges entre la Chine et l’Afrique, l’Union européenne reste toujours un partenaire très privilégié de l’Afrique. Mais ces relations sont parfois tendues du fait de la position diplomatique et politique des Européens qui insistent sur l’importance de la bonne gouvernance, et des droits de l’homme, avant la signature d’accords commerciaux. Ce n’est pas le cas de la Chine que les européens interpellent souvent pour « sa politique du chéquier » en finançant ou en investissant en Afrique sans tenir compte des injustices flagrantes qui aliènent les citoyens au niveau local.

 

Il faut rappeler que cette année, cinq pays africains seront parmi les plus fortes croissances économiques du monde. Par ailleurs, il faut aussi rappeler que juste avant la crise il y avait 40 personnes ou groupes financiers qui avaient créé des fonds d’investissement en Afrique, mais dans trois ou quatre ans averti Stephen Jennings le CEO de Renaissance Capital, il y aura une centaine de fonds d’investissements en Afrique qui investiront non plus de modestes montants de l’ordre de deux millions de dollars, mais des capitaux conséquents de l’ordre de vingt milliards de dollars.

 

Les perspectives économiques sont bonnes dans plusieurs pays africains comme le Nigeria avec sa forte population, le Ghana, l’Ethiopie, l’Ouganda et bien d’autres. C’est pourquoi cette rencontre de Londres a été bien suivie et les échanges ont été francs et fructueux.

Dave Barraud

 
Suivant >