Accès abonné :              


Journal en ligne - []
COIN DE L\'EXPERTPour Abdelaziz Bouteflika, l'exploitation du gaz de schiste n'est pas à l'ordre du jour
PIED DE LETTRECAN 2015 et arrivèrent les hooligans
RELATIONS INTERNATIONALESRétrospective 2014 et perspectives 2015
DOSSIERLes incohérences du franc CFA
DOSSIERRound-up des pays africains ayant leur propre monnaie
DOSSIERLes monnaies africaines face à l'euro
Entreprises et MarchésMazars rachète le cabinet d'intelligence économique GIP
Entreprises et MarchésMAROC Vivo Energy exportera bientôt vers 16 pays africains
Entreprises et MarchésMAROC Une augmentation de +20,3%du trafic aérien avec l'Afrique
Entreprises et MarchésALGÉRIE Hydrocarbures, cacophonie autour des projets Galsi et Nigal
Banque - AssurancesCAMEROUN Vers la fin de la restructuration de la Commercial Bank
Banque - AssurancesECOBANK-ORANGE Lancement d'un service de transfert d'argent
Banque - AssurancesMAROC-CÔTE D'IVOIRE Attijariwafa bank apporte conseil et financement à 3 opérateurs
Banque - Assurances400 milliards de f CFA d'Eximbank pour l'eau potable au Cameroun
Banque - AssurancesETI rejette la compétence de la juridiction togolaise du travail
Banque - AssurancesMAROC Saham Assurance lance Assur'Santé International
Banque - AssurancesSÉNÉGAL La leçon de Christine Lagarde pour réussir le PSE
BoursesLe Fonds norvégien d'investissement prend pied en Afrique
BoursesHélios clôture son fonds de placement africain de 1,1 milliard de dollars
BoursesMAURICE Transactions record à la Bourse de Port-Louis
BoursesBÉNIN 15 milliards pour booster le microcrédit
FocusCameroun 7 500 militaires attendus pour lutter contre Boko Haram
FocusNigéria-Tchad-Cameroun L'étau se resserre sur Boko Haram
Politique - EconomieCAMEROUN Hausse des importations nigérianes
Politique - EconomieTUNISIE Le nouveau gouvernement d'Essid obtient la confiance du Parlement
Politique - EconomieADDIS-ABEBA Robert Mugabe porté à la présidence de l'UA
Politique - Economie AFRIQUE Le volume des flux financiers illicites s'élève à plus de 60 Mrds de f...
Politique - EconomieAFRIQUE CENTRALE Incertitudes au sujet du Sommet des chefs d'Etat
Politique - EconomieCAN 2015 La Guinée équatoriale relève presque le défi
Zimbabwe : l’indigénisation reste d’actualité Version imprimable
26-04-2011

Un projet de loi zimbabwéen qui obligerait toutes les sociétés à assurer une participation dans leur capital à hauteur de 51% par des autochtones est toujours d’actualité, même s’il divise le fragile gouvernement d’unité de ce pays.

Le Premier ministre Morgan Tsvangirai du MDC a critiqué le programme, le comparant au programme de nationalisation des terres qui a surtout profité aux hauts cadres du Zanu-PF.
Le Premier ministre Morgan Tsvangirai du MDC a critiqué le programme, le comparant au programme de nationalisation des terres qui a surtout profité aux hauts cadres du Zanu-PF.

Au cours de l’année 2010, le débat autour de ce projet de loi a aggravé les tensions entre les deux par-tis qui forment le gouvernement d’unité nationale du Zimbabwe : le Zanu-PF, le parti du président Robert Mugabe, et le MDC, celui du Premier ministre Morgan Tsvangirai. La relation entre ces deux partis n’a jamais été cordiale. Tandis que le Zanu-PF prend une ligne populiste qui a quasiment ruiné l’économie et a obligé des millions de Zimbabwéens à fuir leur pays à la recherche de travail, le MDC cherche à rassurer les investisseurs étrangers en épargnant le président pour ne pas aggraver le harcèlement dont souffrent ses membres (accusations de trahison, détentions et exils).

Modalités du transfert

Après plusieurs mois de hiatus, le pro-jet de loi a été voté en mars sous le nom de « Indigenisation and Economic Empowerment Act », et exige de toutes les entreprises à valeur de 500 000 $ ou plus de vendre 51% de leurs actions à des Zimbabwéens « indigènes » (c’est-à-dire noirs). Les sociétés visées ont 45 jours depuis la publication de la loi pour soumettre au gouvernement un plan expliquant les modalités du transfert de leur capital social. Le Premier ministre Morgan Tsvangirai, du MDC, a critiqué le programme, le comparant au programme de nationalisation des terres qui a surtout profité aux hauts cadres du Zanu-PF. Les grandes sociétés minières comme Anglo Platinum, Impala Platinum ou Aquarius Platinum sont en train de soumettre leurs plans d’indigénisation au gouvernement avec toutes les autres. La date limite pour ces soumissions est le 9 mai. Si le gouvernement devait payer le prix du marché pour ces actions, il aurait à débourser au moins un milliard de dollars. Les analystes soupçonnent que, dans le cas des minières, le gouvernement pourrait échanger des droits minéraux contre des participations.

François Conradie, Cape Town

 
< Précédent   Suivant >