Journal en ligne - []
ZOOMMarrakech Grand-messe de l'African Leadership Network
PIED DE LETTREExpo Milano 2015 Le know-how qui met en valeur
RELATIONS INTERNATIONALESSyrie Rencontre au sommet à Vienne
DOSSIERBanques Partenariat Attijariwafa bank-Icici Bank
DOSSIERCôte d'Ivoire L'indien Tata va investir plus de 300 milliards de f CFA
DOSSIERInde-Afrique Plaidoyer du Roi du Maroc pour la coopération Sud-Sud
DOSSIERInde-Afrique 100 milliards $
Entreprises et MarchésCÔTE D'IVOIRE Distribution de 224 Mrds de f CFA par Randgold Resources à ses actionnaires
Entreprises et MarchésSÉNÉGAL OPV de Suneor, les derniers rebondissements
Banque - AssurancesBMCE BANK OF AFRICA Nouvelle campagne de marque
Banque - AssurancesBMCE Bank et Maroc Export innovent avec African Business Connect
Banque - AssurancesBANQUES Attijariwafa bank lance une nouvelle campagne institutionnelle
Banque - AssurancesBANQUES Rapprochement Afreximbank-Dangote Group
BoursesANGOLA Sortie sur le marché international pour un eurobond
BoursesDETTE SOUVERAINE Confirmation des notes S&P du Cameroun et du Maroc
Politique - EconomieCharles Konan Banny jette l'éponge
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE Ouattara reconduit son sherpa
Politique - EconomieMALI La France débloque 360 millions d'euros pour la relance économique
Politique - EconomiePRÉSIDENTIELLE CÔTE D'IVOIRE Tsumani d'ADO à 83,66%
Politique - EconomieLes axes clés du projet de gouvernance pour le dernier mandat de Ouattara
Politique - EconomieLes nouveaux défis d'Alassane Ouattara
Politique - EconomieNIGER Hama Amadou cherche-t-il une protection auprès d'Henri Konan Bedié ?
Politique - EconomieMAROC Phosboucraâ, filiale d'OCP, pour l'optimisation des ressources au Sud
Politique - Economie40ÈME ANNIVERSAIRE DE LA MARCHE VERTE Discours royal fondateur et mobilisateur
Politique - EconomieSahara marocain, les avancées vues par le HCP
Politique - Economie MAROC Près de 14 Mrds d'euros pour la 2ème tranche du Plan de développement du...
Politique - EconomieCLASSEMENT DOING BUSINESS 2016 Des progrès en Afrique au sud du Sahara
Zimbabwe : l’indigénisation reste d’actualité Version imprimable
26-04-2011

Un projet de loi zimbabwéen qui obligerait toutes les sociétés à assurer une participation dans leur capital à hauteur de 51% par des autochtones est toujours d’actualité, même s’il divise le fragile gouvernement d’unité de ce pays.

Le Premier ministre Morgan Tsvangirai du MDC a critiqué le programme, le comparant au programme de nationalisation des terres qui a surtout profité aux hauts cadres du Zanu-PF.
Le Premier ministre Morgan Tsvangirai du MDC a critiqué le programme, le comparant au programme de nationalisation des terres qui a surtout profité aux hauts cadres du Zanu-PF.

Au cours de l’année 2010, le débat autour de ce projet de loi a aggravé les tensions entre les deux par-tis qui forment le gouvernement d’unité nationale du Zimbabwe : le Zanu-PF, le parti du président Robert Mugabe, et le MDC, celui du Premier ministre Morgan Tsvangirai. La relation entre ces deux partis n’a jamais été cordiale. Tandis que le Zanu-PF prend une ligne populiste qui a quasiment ruiné l’économie et a obligé des millions de Zimbabwéens à fuir leur pays à la recherche de travail, le MDC cherche à rassurer les investisseurs étrangers en épargnant le président pour ne pas aggraver le harcèlement dont souffrent ses membres (accusations de trahison, détentions et exils).

Modalités du transfert

Après plusieurs mois de hiatus, le pro-jet de loi a été voté en mars sous le nom de « Indigenisation and Economic Empowerment Act », et exige de toutes les entreprises à valeur de 500 000 $ ou plus de vendre 51% de leurs actions à des Zimbabwéens « indigènes » (c’est-à-dire noirs). Les sociétés visées ont 45 jours depuis la publication de la loi pour soumettre au gouvernement un plan expliquant les modalités du transfert de leur capital social. Le Premier ministre Morgan Tsvangirai, du MDC, a critiqué le programme, le comparant au programme de nationalisation des terres qui a surtout profité aux hauts cadres du Zanu-PF. Les grandes sociétés minières comme Anglo Platinum, Impala Platinum ou Aquarius Platinum sont en train de soumettre leurs plans d’indigénisation au gouvernement avec toutes les autres. La date limite pour ces soumissions est le 9 mai. Si le gouvernement devait payer le prix du marché pour ces actions, il aurait à débourser au moins un milliard de dollars. Les analystes soupçonnent que, dans le cas des minières, le gouvernement pourrait échanger des droits minéraux contre des participations.

François Conradie, Cape Town

 
< Précédent   Suivant >
 
afrique afrique
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×
Votre Login :
Mot de passe :