Accès abonné :              
Malawi
Égypte : Bisco Misr, objet de compétition entre Kellogg’s et Abraaj
20-12-2014
Alors que la bataille des offres fait rage entre Kellogg’s et la compagnie émiratie de capital-investissement Abraaj pour le rachat du fabricant de biscuit égyptien Bisco Misr, le groupe américain s’est exprimé lors d’une conférence de presse sur ses intentions en cas de succès. Le premier producteur de corn-flakes du monde a tenu à rassurer sur la préservation des emplois. «Nous ne voulons pas procéder à des suppressions d’emplois d’autant plus que le personnel est parvenu, grâce à son engagement, à générer de solides revenus sur les trois dernières années», a déclaré Amr Farghal, vice-président de Kellogg’s pour la région Europe centrale et orientale, Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA). Kellogg’s entend améliorer la qualité de la production du fabricant de biscuit puis imposer celle-ci dans la zone MENA grâce à son réseau de distribution. De son côté Abraaj qui avait soumis une offre de 80,58 LE par action contre (82,2 LE par action pour Kellogg's) a annoncé qu’il s’associerait au groupe saoudien Aujan pour parvenir à acquérir Bisco Misr.
 
Égypte : Vente de Bons de Trésor d’une valeur de 734,3 millions d’€
07-12-2014
La banque centrale de l’Égypte a déclaré lundi avoir vendu des Bons de Trésor, d’une validité d’une année, pour une valeur globale à hauteur de 734,3 millions d’euros, dépassant, ainsi, la valeur estimée au départ. Le rendement moyen de ces Bons de Trésor, dont l’échéance de remboursement est prévue pour le 18 novembre 2015, s’élève à 1,894%. La banque centrale de l’Égypte a annoncé jeudi dernier qu’elle mettra sur le marché des Bons du Trésor pour un an, d’une valeur de 650 millions d’euros. L’Institut d’émission a souligné que ces titres seront profitables aux banques locales et aux institutions financières étrangères. Le gouvernement recourt au marché monétaire national pour financer le déficit budgétaire, qui s’est aggravé depuis la révolution de 2011, surtout avec le départ de plusieurs investisseurs étrangers.
Anas Amine
 
Égypte : Mesures contre le change parallèle
07-12-2014
Hisham Ramez, gouverneur de la Banque centrale d’Égypte (CBE), vient de dévoiler que des mesures techniques visent à éliminer le marché de change parallèle, notamment sur le dollar américain. Il a effectivement soutenu que les mesures iront à l’encontre des fraudeurs qui profitent de l’envolée du dollar par rapport à la livre égyptienne. Le billet vert s’échangeait sur le marché noir à des niveaux record, 7,7 livres égyptiennes pour 1 $, le 19 novembre 2014. Le gouverneur de la CBE a regretté qu’un certain nombre d’entreprises aient dû fermer au cours de la période écoulée après avoir pratiqué ce marché de changes. Il n’a pas manqué d’avancer que son pays va rembourser au Qatar un prêt de 2,5 milliards de dollars le 28 novembre.
 
Égypte : Attentat meurtrier dans le Sinaï
03-12-2014
Selon des sources sécuritaires et médicales, au moins 10 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées mardi dernier, près de la ville frontalière égyptienne de Rafah, dans le Sinaï. Si des témoins ont fait état d’un tir de roquette, sur une maison, d’autres ont nuancé cette hypothèse, évoquant le tir d’un missile tiré par un des hélicoptères de l’armée, qui mène de façon répétée des frappes aériennes contre les insurgés islamistes dans la péninsule. Pour rappel, le nord de la péninsule désertique du Sinaï, frontalière avec Israël et la bande de Gaza, est le théâtre d’attentats meurtriers quasi quotidiens, visant la police et l’armée, laquelle réplique depuis un an par une vaste offensive, assurant tuer et capturer chaque jour des dizaines de «terroristes ».
 
Égypte : Fléchissement des exportations de gaz naturel de 81%
27-11-2014
Les exportations de gaz naturel et de ses dérivés ont régressé de 81%, en septembre 2014, par rapport à la même période de l’année écoulée, passant de 97 millions de dollars à 18 millions de dollars, a annoncé le centre d’information relevant du Conseil des ministres. Une baisse record est en fait enregistrée, ce qui affectera lourdement la balance commerciale. Le Centre d’information a fait état, aussi, d’un fléchissement de la valeur des exportations et pétrole brut et les produits pétroliers de 20% durant la même période, à 321 millions de dollars en septembre 2014, contre 401 millions de dollars en septembre 2013. Il est à noter que la consommation locale en gaz naturel a augmenté considérablement durant les dernières années.
Anas Amine
 
Égypte : La nomination d’une ministre jette le froid avec Washington
22-11-2014
Le président égyptien Abdel Fattah al- Sissi a nommé l’ancienne ministre de la Coopération internationale Fayza Aboul- Naga en tant que conseillère à la sécurité nationale, ex-ministre de la coopération internationale sous Hosni Moubarak, de 2001 à 2011. Il y a deux ans, Aboul Naga a provoqué la plus grande crise entre Washington et Le Caire depuis 35 ans, en accusant des organisations humanitaires d’espionnage au profit de la «conspiration américaine» afin de «déstabiliser et d’affaiblir» l’Égypte. L’affaire, selon le New York Times, a forcé le fils d’un secrétaire de cabinet américain à se cacher dans l’ambassade américaine pendant des semaines de peur d’être arrêté, coûtant par la suite près de 5 millions de dollars de «caution», et le départ précipité et secret en avion de citoyens américains en jet privé pour Chypre. Cette nomination montre que le gouvernement al-Sissi n’est pas prêt à entretenir de meilleures relations avec Washington. «Les États- Unis et Israël ne pouvaient pas directement créer et maintenir un état de chaos, alors ils ont utilisé le financement direct, surtout les Américains, comme moyens pour atteindre ces objectifs», avait déclaré Aboul Naga aux enquêteurs lors de ses accusations.
 
Redressement du tourisme égyptien
17-11-2014
Pour Hisham Zaazou, ministre égyptien du Tourisme, le tourisme égyptien se redresse. Face à une délégation de parlementaires britanniques, en visite dans son pays, il trouve qu’il s’agit plus que d’une timide percée et que la saison d’hiver coïncidera avec l’arrivée de plus de touristes, vu la stabilité politique et la sécurité, dont jouit le pays maintenant. Réitérant les mesures de sécurité, adoptées par les autorités concernées dans les sites touristiques, il a salué les efforts déployés par son ministère et l’Autorité de promotion touristique dans la relance des flux touristiques en Égypte.
 
Égypte : Poutine bientôt au Caire
31-10-2014
Le Président russe, Vladimir Poutine, visitera bientôt, Le Caire, la capitale de l’Égypte. Après la visite, en Russie, du Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, il y a trois mois, les relations entre la Russie et l’Égypte sont entrées dans une nouvelle phase. Les diplomates des deux pays sont en train de préparer le programme du voyage du président russe, Vladimir Poutine, qui doit se rendre au Caire, dans quelques semaines à venir. Des sources proches annoncent au quotidien libanais «Al-Akhbar » que la visite du résident Poutine, au Caire, est imminente. La première rencontre entre Poutine et Al-Sissi a eu lieu, en août 2013, à l’époque où Abdel Fattah Al-Sissi, alors, ministre de la Défense, s’était rendu à Moscou pour examiner la possibilité de la conclusion de contrats d’armements avec la Russie. Lors de son voyage, au Caire, le président Poutine s’entretiendra avec le président Abdel Fattah Al-Sissi du terrorisme et des dossiers stratégiques et sécuritaires de la région. Les deux présidents étudieront, également, la possibilité de la création d’un centre spatial russo-égyptien.
 
La dette extérieure de l’Égypte à 46,1 milliards de $
26-10-2014
A fin juin 2014, le volume global de la dette extérieure de l’Égypte est estimé à 46,1 milliards de dollars, soit 36 milliards d’euros, contre 43,2 milliards de dollars ou 33,7 milliards d’euros, en juin 2013. Cela représente une hausse de 6,71%. C’est ce qui ressort d’un rapport, publié mardi dernier, par le ministère des Finances égyptien. Le document situe aussi la dette extérieure égyptienne à 16,5% du PIB.
Le rapport du ministère des Finances explique cette hausse des dettes extérieures par la réception de nouveaux dépôts à la Banque centrale égyptienne accordés par des pays du Golfe à hauteur de 6 milliards de $, à raison de 2 milliards de $ des Emirates arabes unis, 2 milliards $ de l’Arabie saoudite et 2 milliards $ du Kuwait, contre le remboursement d’un dépôt de 3 milliards de $ au Qatar.
Dans le détail, la dette à court terme représente 7,9% de l’ensemble, alors qu’elle était à hauteur de 16,3%, en juin 2013, ajoute le texte du ministère des Finances.
En ce qui concerne la dette locale, elle s’est élevée à 1700,5 milliards de livres égyptiennes, soit l’équivalent de 185,8 milliards d’euros, durant les 6 premiers mois de l’année 2014, ce qui correspond à 85% du PIB, contre 1 444,4 milliards de livres en juin 2013, environ 157,8 milliards d’euros, soit l’équivalent de 82,4% du PIB.

Anas Amine
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 10 - 18 sur 1592