Accès abonné :              
Egypte : l'armée s'oppose à la publication de documents secrets Version imprimable
Egypte
19-03-2011

La publication des documents sortis des sièges de l'appareil de la sûreté d'Etat, envahis récemment par des manifestants au Caire, à Alexandrie et dans d'autres villes du pays, ne sera aucunement tolérée par le Haut conseil des forces armées, qui exerce le pouvoir en Egypte depuis la démission de Hosni Moubarak.

Il en a fait la mise en garde, dimanche 6 mars au Caire.

Dans un communiqué, le Conseil a averti que ces documents ne doivent pas être diffusés dans les medias et doivent être « remis immédiatement aux forces armées pour prendre les dispositions qui s'imposent à leur sujet ».

Des dizaines de documents ont été rendus publics au cours des deux derniers jours par les journaux et sites web, alors que des millions d'autres ont été détruits pour effacer les preuves qu'ils représentent.

Déjà, des documents publiés ont établi l'existence de liens étroits entre la sûreté d'Etat et de nombreuses parties (chaînes de télévision, institutions judiciaires, administrations locales), en plus d'écoutes téléphoniques.

 
< Précédent   Suivant >