Accès abonné :              
Journal en ligne - []
En bref - Finance Version imprimable
09-06-2010

Banques

L’Angola au conseil d’administration de la BAD

Les 49e assemblées annuelles de la BAD à Abidjan ont été riches en enseignements. L’Angola a été élu, jeudi 27 mai, en tant que membre du Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), pour un mandat de 4 ans. L’Angola va représenter désormais le Mozambique, la Namibie et le Zimbabwe au sein du conseil d’administration de la BAD. L’économiste angolais Tombwele Francisco Pedro assurera la charge d’administrateur, du 1er juillet 2010 au 30 juin 2013, en remplacement du Zimbabwéen Bvumbe Andrew. A noter que la BAD possède 20 administrateurs, dont 13 régionaux (Africains) et 7 non régionaux (non-Africains).

 

Le club des dirigeants des banques et établissements de crédits d’Afrique en conclave à Istanbul

Le Club des dirigeants des banques et établissements de crédits d’Afrique organise, en collaboration avec Association of National Development Finance Institutions in Member Countries of Islamic Development Bank (ADFIMI), son forum annuel d’été, les 28, 29 et 30 juin à Istanbul (Turquie).

 

BICIG : dépôts clientèle porté à 1025 milliards de FCFA

Le rapport de l’assemblée générale ordinaire des actionnaires du 28 mai 2010 a révélé qu’à fin décembre 2009, le capital social de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG) a connu une progression de 1,6%, les dépôts de la clientèle se situant à 1025 milliards de francs CFA, par rapport à 2008, après une décrue des avoirs de l’Etat gabonais de 20%. S’inscrivant dans la même tendance, les crédits à la clientèle ont également affiché une augmentation de 7,7% sur l’année 2008 (608 milliards de francs). Une hausse principalement tirée par les avances de trésorerie à l’Etat (+150%). Néanmoins, au cours de l’année écoulée, la BICIG a connu une baisse sensible de son coefficient d’exploitation, qui est passé de 61,08% à 73,48%.

 

Maroc : lancement de Al Barid Bank

Amin Benjelloun Touimi, directeur général de Barid Al Maghrib, annonce le lancement d’Al Barid Bank, qui aura lieu mardi 8 juin 2010 à partir de 12 heures à l’hôtel Royal Mansour, à Casablanca. La cérémonie se déroulera en présence de Réda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies, et du directeur général de Barid Al Maghrib.

 

AfrAsiaBank s’implante en Afrique du Sud

C’est en s’invitant dans le tour de table de la Trinity Corporate Finance (TCF) qu’AfrAsia Bank de l’Ile Maurice intègre le paysage bancaire sud-africain. Le groupe vient, en effet, d’acheter 30% du capital de la TCF d’Afrique du Sud. Du coup, la TCF deviendra l’AfrAsia Corporate Finance. James Benoît, PDG d’AfrAsia Bank, estime que « cette acquisition permettra à la banque de mieux étendre son réseau en Afrique du Sud ». L’objectif est d’être « bien placé pour capter la forte croissance en Afrique qui découlera du commerce et des investissements avec l’Inde et la Chine ». Rappelons que la TFC, spécialisée dans les fusions et acquisitions, la restructuration, ainsi que l’empowerment économique des Noirs, n’a été créée qu’au milieu de l’année 2009.   

 

Egypte : Bank Misr envisage d’accompagner l’agro-industrie

Bank Misr envisage l’acquisition d’une participation de 20% dans un nouveau projet pour produire de la pâte et des concentrés de tomates. Le capital du projet s’élève à 45 millions de livres égyptiennes, avec une capacité de production journalière de 35 t de concentrés de tomates, en plus des 400 cartons de jus de tomates et le concentré de tomates packs. Le projet est à 20% détenu par la Banque nationale d’Egypte et 60% par la Haute-Egypte, une société d’investissement. Pour mémoire, l’Egypte est le 5e plus grand producteur mondial de la tomate, avec 7 millions de tonnes par an sur deux saisons.

 

Trois mois de plus pour restructurer la CBC (Commercial Bank Cameroon)

La Commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC) a prorogé en mai, de trois mois, le mandat de l’administrateur provisoire de la Commercial Bank of Cameroon (CBC) du Holding Fotso, aussi propriétaire de la SFA. Pour rappel, le 6 novembre 2009, la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac) suspendait tous les organes de gestion de la CBC et la plaçait sous administration provisoire. L’administrateur provisoire, Martin Njanga Njoh, avait été nommé pour une période de 6 mois, avec pour mission de poursuivre la gestion courante de la banque en collaboration avec le personnel, élaborer un plan de restructuration crédible visant à rétablir l’équilibre et la situation financière de la CBC, le cas échéant, et, enfin, rechercher, si nécessaire, tout investisseur désirant entrer dans le capital.

 

Nigeria : Savannah Bank et Société Générale Bank dans le collimateur de la CBN

La Banque centrale du Nigeria (CBN) a toute latitude d’entamer une procédure de restructuration envers la Savannah Bank et la Société Générale Bank (SGBN) pour non-respect de la date butoir fixée à la fin du mois de juin 2010 pour se remettre à flots. Les deux banques avaient vu leurs licences d’exploitation retirées par la CBN, après des litiges en 2008 et 2009. Si des sources sûres doutent d’un probable respect de la date limite par Savannah Bank, la SGBN, de son côté, n’est apparemment pas sûre de son plan de relance. Au niveau de cette dernière banque, il y a une sorte de statu quo depuis sa fermeture controversée. Il reste tout de même un recours auprès de la Cour pour demander la prorogation du délai.

 

Kenya Mobile Banking face à des risques de sécurité

Les menaces potentielles de la fraude sont prises avec de plus en plus de sérieux avec la croissance de la banque mobile au Kenya. Dans un marché estimé à 20 millions d’euros, avec des banques qui se bousculent pour signer, tous les partenaires appellent à une sécurité accrue pour réduire les risques de fraudes. Le Dr Bitange Ndemo, secrétaire permanent au Ministère de l’information et de la communication, a souligné, jeudi 3 juin, au lancement de Pesa Pap, une plate-forme de fonds mobiles bancaires par la famille de la banque, que : « Nous devons maintenant créer une capacité à développer la cyber-sécurité pour le secteur bancaire, car c’est là que réside la véritable menace. » Le professeur Njuguna Ndung’ u, gouverneur de la Banque centrale du Kenya, qui a perçu cette vulnérabilité, a exhorté les banques à prendre en considération cette réalité.

 

Afrique du Sud : Capitec Bank conquiert 70 000 nouveaux clients par mois

Capitec Bank, prêteur de masse, fait un tabac dans son segment de clientèle. Riaan Stassen, PDG de la banque, a dévoilé aux actionnaires que, depuis septembre de l’année dernière, l’institution financière compte 70 000 nouveaux clients tous les mois. Au cours de l’assemblée générale de la banque à Stellenbosch, en Afrique du Sud, le PDG a déclaré que la crise mondiale de l’année dernière avait à peine touché Capitec Bank. Il a souligné que la banque avait été riche d’une précédente crise et a été en mesure d’utiliser son expérience acquise.

 

BMCE Bank généralise le paiement en ligne à ses clients

Pour effectuer des paiements et achats sur l’ensemble des sites marchands affiliés à Maroc Telecommerce et au Centre Monétique Interbancaire (CMI), toutes les cartes bancaires Visa et Mastercard émises par BMCE Bank sont, dorénavant, acceptées. Aucune démarche n’est nécessaire pour avoir accès à ce service.

 

United Bank for Africa s’allie à la Fesaci

La convention de partenariat qui lie désormais la Fédération des syndicats autonomes de Côte d’Ivoire (FESACI) et United Bank for Africa (UBA), va permettre des conditions préférentielles accordées aux membres des syndicats affiliés à la FESACI. Ce sont d’ailleurs ces conditions qui ont séduit Niamien Messou, secrétaire général de la fédération. Elles portent aussi bien sur l’ouverture de comptes que sur les facilités de crédit. Et, pour renforcer la solidarité entre eux, les syndicalistes comptent créer une centrale d’achat. Du côté de la banque, Liby Guillaume, administrateur directeur général de UBA, s’est félicité d’un partenariat qu’il qualifie de significatif, compte tenu du fait que la Fespaci est l’une des plus importantes centrales syndicales du pays.

 

Assurances

Une centaine d’assureurs français à Tunis

Pas moins de 100 assureurs français de Groupama Centre-Atlantique ont foulé le sol tunisien, mercredi 2 juin, pour y tenir leurs assises. Après leurs concertations à Tunis, les assureurs, conduits par Helman le Pas de Sécheval, directeur général, profiteront de leur séjour de 5 jours pour se rendre dans les différentes régions du pays. Il ne faut pas perdre de vue que cette visite n’est pas fortuite, vu que Groupama fait partie du tour de table de la STAR, en tant que partenaire de référence. C’est une raison supplémentaire pour que la Tunisie devienne la destination la mieux placée pour abriter des manifestations et accueillir des voyages d’études, illustrant le partenariat et favorisant les synergies.

 

Bourses

OPR ONA-SNI , Capital Trust Securities lance un site internet dédié

La société de bourse Capital Trust Securities a lancé un site internet didactique, dédié à l’opération des offres publiques de retrait (OPR) ONA et SNI, (www.capitaltrust.ma). Ce portail assurera la collecte des ordres. On nous révèle que le site vise tous les investisseurs détenteurs de titres ONA et SNI, pour une plus large diffusion de l’information liée à cette opération de grande envergure.

 

Microfinance

Création d’un fonds dédié à la microfinance

La société genevoise de gestion Symbiotics Investment Manager SA, spécialisée en microfinance, a été sélectionnée comme gestionnaire du nouveau Fonds régional d’investissement pour les micros, petites et moyennes entreprises d’Afrique subsaharienne (REGMIFA). Lancé le 5 mai 2010 à Berlin, il sera doté d’un budget de 150 millions $, dans un premier temps. Crée par le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (BMZ) et la banque de développement KFW, REGMIFA a pour objectif de répondre aux besoins en financements à long et moyen terme des intermédiaires financiers africains qui octroient des prêts aux très petites, petites et moyennes entreprises d’Afrique.

 

L’épargne sera accessible aux pauvres en Afrique

Dans les mois à venir, un important projet de l’Institut mondial des Caisses d’épargne (WSBI) sera concrétisé. L’objectif est de doubler le nombre de comptes d’épargne dans 10 pays en voie de développement (dont 7 Africains), d’ici 3 ans, afin de faciliter l’accès des populations pauvres aux services financiers de base, grands facteurs de développement. Sur 10 pays représentés, 7 sont africains (Burkina Faso, Kenya, Lesotho, Maroc, Afrique du Sud, Ouganda, et la Tanzanie). Initié par le WSBI, le projet est financé dans sa totalité par la fondation humanitaire Bill and Melinda Gates, à hauteur de 20 millions $.

 

Finances Publiques

Mali : financement japonais pour un marché aux poissons

Le marché central aux poissons de Bamako est la composante d’un programme visant à doter le pays d’aménagements aquacoles et d’infrastructures modernes, d’accueil, de conditionnement, de conservation et de stockage de poissons. A l’issue du conseil des ministres, le gouvernement malien a annoncé, jeudi 3 juin, que le futur marché central aux poissons de Bamako sera financé, à hauteur de 5,2 milliards de francs CFA, par le Japon. Le gouvernement du Mali participera à la réalisation du projet, à hauteur de 600 millions de francs CFA. Une telle initiative, appuyée par des partenaires, permettra, à terme, de valoriser les produits de la pêche.

 

Rectification de la loi de Finances 2010 à Madagascar

Suite à l’exploration de fer accordée à un consortium chinois, les dirigeants de la Haute Autorité de Transition (HAT), présidée par Andry Rajoelina, vont rectifier bientôt la loi de Finances 2010. L’annonce a été faite, vendredi 4 juin, par le Ministère des finances et du budget (MFB). Grâce à la manne apportée par le consortium chinois Wuhan Iron and Steel Corporation (Wisco) au Trésor malgache, la loi de Finances 2010 à Madagascar sera rectifiée, a révélé Vonintsalama Andriambololona, secrétaire général du MFB. Wisco est autorisé à exploiter le fer à Soalala, une commune rurale située sur la côte ouest de Madagascar. D’après le secrétaire général du MFB, la loi de Finances rectifiée pourra intervenir, au plus tôt, à partir de mois de juillet, ce qui permettra à l’administration de débloquer les 100 millions $ déposés à la Banque centrale. Sans autorisation légale à partir de la loi de Finances, la somme ne peut être utilisée. Wisco financera environ 2 milliards $ pendant la phase d’exploration, prévue jusqu’en 2012, sur ce projet sidérurgique à Madagascar.

 

Le conseil général de San Pedro sollicite un financement du gouverneur de la Bceao

Pour obtenir un financement auprès de la BOAD, afin de mettre en œuvre des projets dans le domaine de la riziculture, le conseil général de San Pedro a sollicité Philippe-Henri Dakoury-Tabley, gouverneur de la BCEAO, venu lui faire une visite de courtoisie. Installé depuis le 6 septembre 2002, le conseil général de San Pedro consacre, à ce jour, 80 à 85% de son budget annuel aux projets d’investissement dans divers domaines. Le conseil général, dirigé par le président Kla Koué Sylvanus, absent ce jour, a lancé 157 projets, pour un coût global de plus de 5 milliards FCFA, dont 84 projets sont terminés.

 

Sénégal, hausse des recettes budgétaires

La Direction de la prévision et des études économiques (Dpee) révèle que la gestion budgétaire a été caractérisée, au cours des 4 premiers mois de 2010, par un « bon niveau » de recouvrement des recettes budgétaires et une exécution prudente des dépenses publiques. En effet, les recettes budgétaires ont enregistré une augmentation de 5,4%, passant de 387,9 milliards à fin avril 2009 à 408,8 milliards à fin avril 2010. Quant aux crédits accordés par le système bancaire au secteur privé, ils se chiffreraient à 1520,8 milliards à fin avril 2010, s’appréciant de 12,8 milliards par rapport au mois précédent.

 

La BEAC lance un audit de ses marchés

Afin de faire un audit spécial des marchés passés, du 1er janvier 2000 au 31 décembre 2009, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient de lancer, jeudi 3 juin, un appel à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un cabinet. L’auditeur retenu s’attachera à vérifier la transparence, la méthode et les conditions de régularité des procédures d’élaboration, de passation et d’exécution des marchés, dans les 21 agences et bureaux. Le champ d’action ratisse aussi bien les marchés passés par les structures centrales du siège que les structures déconcentrées (directions nationales, agences et bureaux).

Banques

Cbao-Attijari affiche un résultat net de +31,2%

Un an seulement après sa fusion avec Attijari Bank Sénégal, la Compagnie Bancaire de l’Afrique de l’Ouest (Cbao), filiale du Groupe Attijariwafa Bank, devenu Cbao-Attijari, réalise un résultat net de 11 milliards FCFA, soit une hausse de 31,2% par rapport à l’exercice 2008. Aujourd’hui, c’est une banque qui revendique 22,3% de parts de marché et dont les trois indicateurs, produit net bancaire, résultat net et fonds propres, sont « largement au vert », à la clôture de l’exercice 2009. Le PNB produit a atteint 45,3 milliards FCFA, soit +7%. Cette bonne tenue s’explique par une performance de l’activité du crédit. Quant aux fonds propres, ils ont atteint 68,9 milliards FCFA, soit +6,9% par rapport à 2008. Pour les responsables, « c’est la preuve d’une bonne assise pour les opportunités de croissance. » Les dépôts à la clientèle se sont établis à 490,3 milliards FCFA (+12,4% par rapport à 2008).

 

Cameroun, offres bancaires « Spécial Coupe du Monde 2010 »

A la vielle de la Coupe du monde, les banques rivalisent d’ingéniosité pour faire des offres alléchantes. La Société générale de banque du Cameroun (SGBC) fait effectivement partie de ces banques qui offrent des crédits spéciaux Coupe du monde. L’offre TV permet aux clients de cette banque, de choisir un téléviseur dans l’une des boutiques partenaires. Grâce à un taux préférentiel de 9% au lieu de 15%, comme d’ordinaire, et un remboursement sur 24 mois, les responsables trouvent la proposition convaincante. Du côté d’Ecobank, il suffit juste de disposer d’un compte courant, créditeur d’au moins 250 000 FCFA, pour postuler à l’offre spéciale « Vivez la fête du foot en direct grâce à votre compte bancaire ». Après le tirage au sort télévisé du 5 juin prochain, les clients retenus vont bénéficier d’un voyage pour l’Afrique du Sud et assister à 4 matches

 

Une banque chinoise bientôt opérationnelle au Congo Brazzaville

La république du Congo et la Chine, à travers le financement de l’industrialisation par la Banque de développement de Chine, au niveau des zones économiques spéciales, renforcent leur coopération. Une délégation de cette banque a eu des entretiens féconds avec la partie congolaise. Zhu Liqun, gouverneur de la province de Jiangsi, qui dirige la délégation chinoise, et Jean Jacques Bouya, délégué général des grands travaux du Congo, ont exprimé leur volonté d’instaurer un partenariat stratégique. La Chine est déjà engagée dans plusieurs chantiers (construction de la cité de l’Union africaine, un hôtel de grand standing, des salles de conférence, à hauteur de 15 millions $).

Finances Publiques

Maroc, l’emprunt à l’international reporté

L’état des marchés financiers internationaux, actuellement peu favorable à l’émission d’un emprunt, a amené le Maroc a reporter son émission. Nous apprenons que le Trésor, conseillé par Natixis, Barclays Capital et HSBC, a décidé de reporter son emprunt de 1 milliard d’euros sur 10 ans à une date ultérieure. Ce report serait, pour beaucoup, corrélé à la crise grecque, qui a rendu les investisseurs particulièrement fébriles.

 

L’UE bloque une aide de 600 millions d’euros pour Madagascar

Une aide au développement de 600 millions d’euros de l’Union européenne (UE), destinée dans un premier temps à Madagascar, a été bloquée. Si la déclaration est approuvée par les ministres de l’UE pour rejeter le plan de transition unilatéral établi par les autorités, de facto dirigé par le président Andry Rajoelina, la suspension de l’aide durera 12 mois. Bruxelles précise toutefois que les mesures ne concernent ni l’aide humanitaire et d’urgence, ni certains projets qui touchent directement la population.

 
Suivant >