Accès abonné :              
Journal en ligne - []
GREEN BUSINESSPour un système alimentaire «cool»
ZOOMImpact de l'abrogation de l'article 87 bis du Code du Travail
ZOOMAlgérie Impact de l'augmentation générale des salaires
PIED DE LETTRELa meilleure référence
RELATIONS INTERNATIONALESMigration et développement Atelier OIM-Italie pour un dialogue mondial
DOSSIERGabon Le «pétrole vert», un potentiel peu exploité
DOSSIERLe Gabon en Afrique centrale
DOSSIERGabon Bras de fer entre le fisc et les compagnies étrangères ?
DOSSIEROù en sont les projets structurants pour un Gabon Emergent ?
DOSSIERAli Bongo L'heure des comptes
Entreprises et MarchésÉGYPTE Les revenus du canal de Suez en hausse de 12%
Entreprises et MarchésCACAO Une nouvelle «guerre commerciale» entre le Ghana et la Côte d'Ivoire
Entreprises et MarchésCOMPÉTITIVITÉ DU FRANC CFA Jean-Louis Billon ouvre le débat
Entreprises et MarchésMAROC ONMT et GBP font la promotion du tourisme
Entreprises et MarchésCASABLANCA Grands travaux d'urbanisation
Banque - AssurancesBLANCHIMENT D'ARGENT Le lourd tribut de l'Afrique subsaharienne
Banque - AssurancesALGÉRIE Hausse du chiffre d'affaires du secteur des assurances
Banque - AssurancesMAROC Attijariwafa bank enregistre des performances satisfaisantes, à fin juin 2014
Banque - AssurancesBMCE BANK 50%de bénéfices en plus
Banque - AssurancesMAROC La Banque mondiale débloque 519 millions de $ pour le projet solaire Noor
Banque - AssurancesBAD Nouvelle ligne de crédit au Maroc
BoursesBRVM Investment Days à Paris
FocusTensions géostratégiques en Afrique du Nord Le terrorisme, une menace planétaire
Politique - EconomieCEA 9ème Conférence à Addis-Abeba
Politique - EconomieBCT Révision à la baisse du taux de croissance
Politique - EconomieCÔTE D'IVOIRE «Quelle révolution verte pour le continent africain ?»
Politique - EconomieCAMEROUN-TCHAD-NIGÉRIA Vers des échanges économiques contrastés
Politique - EconomieGUINÉE ÉQUATORIALE Obiang Nguéma solde le dossier Fitzpatrick
Politique - EconomieMALI IBK cède au diktat du FMI en recourant au marché financier de la région
Politique - EconomieGUINÉE-BISSAU La chute spectaculaire d'un parrain
Politique - EconomieMALI Le Premier ministre Moussa Mara revisite les coffres des donateurs à Paris
Politique - EconomieLIBYE Prestation de serment du nouveau Premier ministre
L’OHADA en questions Version imprimable
16-06-2010

Me Arlète Tonye répond à vos questions concernant le droit OHADA.

Francis K. à Douala : Pourriez-vous m’indiquer les éléments de la fiscalité des sociétés civiles immobilières au Cameroun ?

Me Tonye : Au Cameroun, la fiscalité des sociétés civiles immobilières est constituée par la somme de plusieurs onglets qu’il convient d’ouvrir par ordre chronologique :

- Constitution de la société : enregistrement des statuts de la société.

- Contribution des patentes, à laquelle sont soumis tous ceux qui exercent un commerce, une industrie ou une profession non exemptée. La patente est due par établissement.

- Taxe sur la valeur ajoutée : elle frappe toutes les opérations accomplies dans le cadre d’une activité économique effectuée à titre onéreux, c’est-à-dire les activités de production, d’importation, de prestation de services et de distribution, au rang desquelles figurent les opérations immobilières de toutes natures réalisées par les professionnels de l’immobilier. Elle se décline en trois régimes définis selon le montant du chiffre d’affaires : le régime de plein droit, le régime simplifié et le régime de base.

En ce qui concerne le résultat, en règle générale la société civile immobilière dispose d’une option : soit les associés choisissent de la soumettre à l’impôt sur les sociétés, soit ils préfèrent être assujettis à l’impôt sur le revenu des personnes physiques.

 

Dans le premier cas, c’est le bénéfice net de la société qui est imposable, et dans le second, les associés sont taxés au titre des revenus des capitaux mobiliers, en l’occurrence les produits des actions, parts de capital et revenus assimilés, et les plus-values réalisées à l’occasion de leur cession.

 

Base d’imposition : revenu net.

 

A cette fiscalité, il faut ajouter les droits d’enregistrement des actes, notamment :

- des actes translatifs de propriété ou d’usufruit des meubles (comme des actions ou des parts sociales) et des immeubles

- des baux et sous-baux, cessions et rétrocessions, prorogations de biens meubles et immeubles

- des transmissions entre vifs à titre gratuit (donations) et les mutations de biens par décès (successions).

 

Les détails techniques, à savoir le fait générateur, l’assiette de l’impôt, le calcul, les taux, les modalités de paiement, l’intégrité des déclarations, etc., sont naturellement à recueillir auprès des professionnels.

 

Vos questions à Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 
Suivant >