Accès abonné :              


Malawi
Une main-d’oeuvre éthiopienne bon marché
29-10-2014
Des multinationales, telles qu’Unilever, H&M… envisagent de délocaliser une partie de leur production en Éthiopie. Les salaires restent relativement bas dans ce pays et les droits des travailleurs y sont, en principe, mieux garantis que dans des pays comme le Bangladesh. En effet, la législation éthiopienne oblige les employeurs à limiter la durée de travail normale à 48 heures/semaine, à autoriser les congés de maladie, à interdire le travail des enfants, à respecter les consignes de sécurité et à éviter toute discrimination sexuelle. Si les employés se plaignent de bas salaires, il se trouve qu’ils n’ont pas l’embarras du choix. Et ces firmes transnationales sont à la recherche d’une main-d’oeuvre à prix cassé et l’Éthiopie compte développer un secteur manufacturier embryonnaire. Il reste à savoir si ces conditions résisteront à la pression des futurs «investisseurs » internationaux.
 
Secteur minier en Éthiopie : des gains potentiels de 5 milliards de $/an
27-10-2014
Il ressort d’un récent rapport, intitulé «Évaluation stratégique du secteur minier éthiopien», dévoilé mardi dernier à Addis-Abeba, que le secteur minier de l’Éthiopie peut rapporter au pays 5 milliards de $ par an. Tolosa Shagi, ministre éthiopien des Mines, a précisé que l’étude a été réalisée en collaboration avec la Banque mondiale et des partenaires de développement d’Australie, du Canada, du Danemark et du Royaume-Uni. Il a ajouté qu’au cours des 4 derniers mois, son pays a engrangé plus de 2,3 milliards de $ de redevances de l’exportation de l’or, du tantale, de l’opale, du marbre et autres minerais. En outre, l’exploration minière et pétrolière, menée jusqu’à présent sur une partie limitée du pays, à la fois par la Commission géologique de l’Éthiopie et des entreprises privées, a prouvé que l’Éthiopie est dotée d’un environnement géologique favorable qui héberge un large éventail de minerais. Le ministre de tutelle a d’ailleurs indiqué qu’actuellement, plus de 130 entreprises travaillent dans le domaine minier et des activités pétrolières et gazières.
 
Accord Éthiopie-Djibouti sur l’importation d’hydrocarbures
20-10-2014
Conformément à un accord qui vient d’être signé, Djibouti et l’Éthiopie vont importer ensemble leurs besoins en hydrocarbure, à partir de 2015. Il ressort du communiqué qui a rendu public un tel rapprochement que ces deux pays sont tous importateurs nets de produits pétroliers, utilisent les mêmes qualités de produits et que la raffinerie de Yanbu, en Arabie saoudite, est leur source d’approvisionnement commune. Last but not least, pour l’Éthiopie, pays enclavé depuis la partition de l’Érythrée, le transport se fait dans les mêmes navires et le port de déchargement est celui de Djibouti. Selon les détails de l’accord, la Société internationale des hydrocarbures de Djibouti (SIHD) et l’Ethiopian Petroleum Supply Entreprise (EPSE) vont préparer un appel d’offres commun qui précise les quantités destinées à chacun des 2 pays. Chacune d’elle signera un contrat d’approvisionnement avec le fournisseur.
 
Sommet TIC & Banques en novembre à Addis-Abeba
08-10-2014
Cyber Security in Africa vient d’annoncer la 2ème édition annuelle du Sommet Ethiopie Banking & ICT 2014 ou Ethiopie Banking & ICT Summit 2014, pour le vendredi 21 novembre 2014 à Addis-Abeba. Il s’agit d’une plateforme pour toutes les parties prenantes dans le secteur bancaire et les secteurs des TIC à s’engager dans les meilleures pratiques, les solutions et l’adoption de l’e-commerce pour rester compétitif au niveau national et mondial. Cette année, la manifestation est, entre autres, soutenue par CR2, BankServeAfrica, Dermalog systèmes d’identification GmbH. Riche du succès de la première édition, le Sommet, conçu pour mettre en évidence les opportunités clés d’investissement en particulier dans le secteur bancaire et des TIC, ambitionne d’aller au-delà.
 
De l’utilisation du potassium comme engrais en Éthiopie
01-10-2014
Profitant du coup d’envoi du premier Symposium international sur le Potassium (rôle dans les systèmes de cultures en Afrique au sud du Sahara), tenu les 4 et 5 septembre dernier à Addis-Abeba, l’Éthiopie est prête à entamer l’utilisation du composé comme un engrais chimique sur les fermes. Ce sera une première sur ce type d’exploitation. Pour mémoire, la manifestation a été conjointement organisée par l'Institut international Potash (IPI) et le ministère éthiopien de l'Agriculture et l’Agence de transformation agricole (ATA) est la première du genre en Afrique, depuis 1973. À noter que le ministère éthiopien de l’Agriculture a achevé des études dans 275 woredas (districts), afin d’identifier les types de sols appropriés pour les engrais de potassium. À ce sujet, le Pr Tekalign Mamo, conseiller du ministre de l’Agriculture, a rappelé que son pays a longtemps été contraint de ne pas utiliser de potassium comme engrais, au profit du DAP et de l'urée, et que c’est le moment de tourner la page.
 
Satellite éthiopien en orbite, horizon 2020
07-09-2014
L’Observatoire du Centre de recherche Entoto (CREE) vient de confirmer la décision de l’Éthiopie de lancer un satellite de recherche de taille moyenne, dans les 5 prochaines années. Dr Solomon Belay, directeur de l’Observatoire, a soutenu que le CREE a signé un protocole d'entente avec la Finlande et le Groupe de la science dans la technologie de l'espace (STSG) à cet effet. Il s’agit de développer, de planifier, construire et lancer un satellite de recherche de taille moyenne de 20-25 kg dans les cinq prochaines années.

Confirmation du CREO.
 
Boom dans l’industrie des boissons en Éthiopie
25-06-2014
Les fabricants de boissons injectent des millions de dollars dans l’expansion de leur capacité de production en Éthiopie. Dans ce pays, les boissons non alcoolisées et la bière s’inscrivent dans une croissance ascendante. Heineken, brasseur basé à Amsterdam, envisage d’y ouvrir dans quelques semaines, une brasserie à la périphérie de la capitale, Addis-Abeba, pour un investissement de 127 millions $. L’année dernière, Coca-Cola Sabco investissait 20 millions de $, dans la rénovation de son usine, à Dire Dawa, et dans la construction d’une nouvelle ligne d’embouteillage de verre consigné. Pendant ce temps, Pepsi, embouteilleur de boissons gazeuses Moha, a mis en place une nouvelle usine d’embouteillage à 780 km au nord d’Addis-Abeba. Grâce à ses 7 unités d’exploitation Moha fabrique Pepsi Cola, Mirinda Orange, 7up, Mirinda Tonic et Mirinda Apple. L’Éthiopie est une destination d’investissement intéressante, en raison de son marché de consommation en croissance.
 
Nouvelle desserte d’Ethiopian Airlines sur Vienne
24-06-2014
Ethiopian Airlines a annoncé que, depuis le 2 juin 2014, elle assure 4 vols hebdomadaires à destination de Vienne, capitale de l’Autriche, centre diplomatique majeur et siège d’organismes des Nations unies, tels que l’Organisation des Nations unies (Onudi) et l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Rappelons qu’Ethiopian Airlines, transporteur national aérien de l’Éthiopie, est devenu la plus grande compagnie du continent, en termes de chiffre d’affaires annuel et de profit. Au dernier Sommet mondial de l’aéronautique, l’Association du transport aérien international (IATA) a annoncé que la compagnie s’est classée au niveau mondial respectivement 37ème et 18ème, en termes de chiffre d’affaires total et de bénéfices d’exploitation. Au niveau africain, elle se classe au premier rang dans les deux catégories.
 
Éthiopie : Extension de la sucrerie Fincha
04-06-2014
Fincha Sugar Factory, dans la région d’Oromia, a entrepris des travaux d’agrandissement pour doubler sa capacité de production, en cultivant un montant supplémentaire de 11700 ha de canne à sucre qui porte la superficie totale cultivée en cette matière à 21 000 ha. L’usine produit actuellement 1,1 million de quintaux de sucre et 8 millions de litres d’éthanol/ an. Dès l’achèvement des travaux d’extension, l’usine prévoit une production de 2,1 millions de quintaux de sucre et 20 millions de litres d’éthanol/an. Fincha produit sept mégawatts d’électricité, mais après la finalisation du projet, il va produire 31 mW, et il fournira 10 mW pour le système de réseau national. Fincha est la plus ancienne usine de sucre en Éthiopie ainsi que la première usine de sucre pour installer une usine d’éthanol d’une capacité de 45 000 l/j.
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 10 - 18 sur 247