Shell Gabon : une grève et des conséquences Version imprimable
Gabon
10-04-2008

Les 13 jours de grève du personnel de Shell Gabon, lancée le 19 mars dernier, ont fait perdre 90 000 barils par jour (b/j) à la compagnie. Ce débrayage a également eu des répercussions sur d'autres entreprises pétrolières comme Total Gabon, Perenco et Marathon, qui transportent 30 000 b/j de pétrole via le terminal pétrolier de Shell à Gamba (sud-ouest).

Le manque à gagner est estimé à plusieurs milliards de FCFA par jour. Le syndicat exige l'amélioration des conditions de travail et de la rémunération dans certains sites pétroliers, ainsi que le classement de la ville de Gamba comme site pétrolier, afin de bénéficier de divers avantages liés à ce statut. La grève a été suspendue à la suite d'une rencontre des responsables syndicaux avec le président Omar Bango.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Ces derniers jours, après plusieurs tentatives plus ou moins réussies, ce sont plus de 800 immigrés...
[La suite...]

L’ancien patron de la filiale gabonaise du premier groupe bancaire de l’Afrique centrale a été...
[La suite...]

En marge de la Conférence et Assemblée générale annuelle de la Fanaf, tenues récemment à Marrakech,...
[La suite...]

L’ancien Premier ministre gabonais, Daniel Ona Ondo, a été désigné président de la Commission de la...
[La suite...]

La chancelière allemande, Angela Merkel, qui prône une coopération plus étroite avec les pays...
[La suite...]

Les financements de l’’Agence française de développement (AFD) au Cameroun en 2016 s’élèvent à 145...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×