Shell Gabon : une grève et des conséquences Version imprimable
Gabon
10-04-2008

Les 13 jours de grève du personnel de Shell Gabon, lancée le 19 mars dernier, ont fait perdre 90 000 barils par jour (b/j) à la compagnie. Ce débrayage a également eu des répercussions sur d'autres entreprises pétrolières comme Total Gabon, Perenco et Marathon, qui transportent 30 000 b/j de pétrole via le terminal pétrolier de Shell à Gamba (sud-ouest).

Le manque à gagner est estimé à plusieurs milliards de FCFA par jour. Le syndicat exige l'amélioration des conditions de travail et de la rémunération dans certains sites pétroliers, ainsi que le classement de la ville de Gamba comme site pétrolier, afin de bénéficier de divers avantages liés à ce statut. La grève a été suspendue à la suite d'une rencontre des responsables syndicaux avec le président Omar Bango.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Le président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba, procédera au...
[La suite...]

United Bank of Africa (UBA) propose des transactions transfrontalières à travers la nouvelle...
[La suite...]

Une nouvelle ère s’ouvre au sein de la Commission économique africaine avec l’entrée en fonction de...
[La suite...]

Fort de sa 4è place sur les 15 banques en activité au Cameroun, la restructuration en cours ne...
[La suite...]

Les pays producteurs de coton ont convenu au cours de leurs dernières assises au Cameroun de mettre...
[La suite...]

Dans la perspective de conclure un programme d’ajustement avec le FMI, le gouvernement congolais a...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×