Shell Gabon : une grève et des conséquences Version imprimable
Gabon
10-04-2008

Les 13 jours de grève du personnel de Shell Gabon, lancée le 19 mars dernier, ont fait perdre 90 000 barils par jour (b/j) à la compagnie. Ce débrayage a également eu des répercussions sur d'autres entreprises pétrolières comme Total Gabon, Perenco et Marathon, qui transportent 30 000 b/j de pétrole via le terminal pétrolier de Shell à Gamba (sud-ouest).

Le manque à gagner est estimé à plusieurs milliards de FCFA par jour. Le syndicat exige l'amélioration des conditions de travail et de la rémunération dans certains sites pétroliers, ainsi que le classement de la ville de Gamba comme site pétrolier, afin de bénéficier de divers avantages liés à ce statut. La grève a été suspendue à la suite d'une rencontre des responsables syndicaux avec le président Omar Bango.

 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

J’ai été peiné d’apprendre la mort de quatre «démobilisés» cette semaine, surtout après le décès...
[La suite...]

L’institut Vigeo Eiris vient de désigner le groupe Cosumar TOP Performer RSE 2017 avec un score...
[La suite...]

Il n’est pas besoin de passer beaucoup de temps en Afrique, dans n’importe quelle ville, pour...
[La suite...]

Le président nigérien Mahamadou Issoufou et le président tunisien Beji Caid Essebsi seront reçus...
[La suite...]

L’institution d’émission monétaire en Afrique centrale a exprimé son inquiétude au sujet de la...
[La suite...]

L’extension des usines et la construction de nouvelles cimenteries devraient décupler la production...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×