Ghana : Le gouvernement veut réévaluer le PIB Version imprimable
Ghana
19-02-2010
Le Ghana va, en milieu d'année, réorganiser les statistiques de sa production économique nationale, en l'étendant à des activités actuellement exclues des données officielles. 

Certains secteurs pourraient accroître le produit intérieur brut (PIB) de 50%. Une telle évolution peut être controversée.
 
L'on se rappelle que l'Union européenne avait bloqué en 2006 une tentative de la Grèce d'ajouter 25% du PIB en incluant des activités comme la prostitution, tandis que l'Afrique du Sud, l'an dernier, a été accusée de minimiser l'importance de son secteur illégal.
 
« Tout ce que je sais, c'est qu'il affectera considérablement la taille de certains des chiffres tels que le PIB, le déficit budgétaire, 
l'endettement public », a déclaré Ebo Duncan, expert ghanéen en statistiques économiques. 

Les données qui pourraient êtres incluses portent sur les frais d'obsèques, le transport aérien et l'enseignement privé. 
 
< Précédent   Suivant >
Toute l'actualité

Du 11 au 13 septembre 2017, Agadir a pris le relais de Marrakech, relativement aux échanges...
[La suite...]

En visite officielle au Maroc, Léonard She Okitundu, vice-premier ministre et ministre des Affaires...
[La suite...]

A fin juin 2017, le groupe Banque centrale populaire (BCP) réalise des performances qui confortent...
[La suite...]

Le Congrès Femmes et Agriculture en Afrique, tenu du 11 au 13 septembre 2017 à Marrakech, s’est...
[La suite...]

L’aéroport Marrakech-Menara a abrité le MEBAA Show Morocco 2017, les 12 et 13 septembre. Plus de 60...
[La suite...]

Selon La Croix-Rouge, 3 millions de Kényans ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Les...
[La suite...]

Autres articles
 
×
×
Votre Nom :
Votre Email :





×