Inventaire des gisements des matières premières de la Libye
15-07-2009

La Libye baigne dans de vastes gisements pétrolifères et gazifières onshore et offshore, les plus vastes du monde. Ce pays possède un pétrole d’une très grande qualité marchande parce qu’il est léger, très peu soufré, et surtout parce qu’il offre des coûts d’extraction généralement faibles.

La Libye possède un pétrole d’une très grande qualité marchande.

La Libye possède un pétrole d’une très grande qualité marchande.

Par David Beylard, Genève

 

Vu du ciel, la Libye est caractérisée par deux types de bassins d’hydrocarbures, issus de deux périodes géologiques différentes. Le premier est le prolongement des gisements pétrolifères et gazifières onshore de l’Algérie, qui traverse la Libye et s’étend jusqu’à la frontière de l’Egypte. Le sous-sol de cette vaste zone pétrolifère et gazifière est dominé par le granite. Les principaux bassins d’hydrocarbures que nous inventorions dans cette zone sont les bassins qui sont situés dans la zone transfrontalière algéro-libyenne de Ghadamès, les bassins du Mourzouk et de Koufra.

Le deuxième bassin traverse la Libye d’ouest en est et englobe les gisements offshore de Sabratah, de Sirte et du Western Desert, qui longent la zone transfrontalière libyo-égyptienne.

L’interprétation des photos satellites du sud de la Libye, à Koufra, à Sirte et sur une autre très grande zone pétrolifère transfrontalière qui sépare la Libye et le Tchad, capte d’importants gisements d’hydrocarbures qui ne sont pas encore explorés à ce jour. L’interprétation des photos satellitaires des eaux territoriales de Ghadames, de Mourzouk, de Cyénaïque, de la Tripolitaine et de Koufra capte d’importants gisements offshore, riches en gaz naturel.

 

Vu du ciel, les réserves des gisements d’hydrocarbures de la Libye sont immenses et nous pouvons les estimer à plus de 50 milliards de barils prouvés et non exploités à ce jour, ce qui représente à peu près 5% des réserves en hydrocarbures du monde et environ 50% des réserves d’hydrocarbures du continent africain. Ces réserves assurent à la Libye une rente financière garantie pour les cent prochaines années.

 

Les gisements offshore de gaz naturel de la Libye, qui se situent tout au long de la mer Méditerranée, contiennent des réserves qui pourraient s’élever à plus de 150 milliards de barils.

 

L’interprétation des photos satellites des gisements offshore des zones maritimes suivantes : Amal, El-Bouri, Bu Attifel, Defa-Waha, Elephant, Kabir, Mabrouk, Mourzouk, Nasser, Omar, Sarah et Zuetina, capte de grands gisements offshore de pétrole et de gaz qui peuvent être estimés à plus de 300 milliards de BEP (barils équivalent pétrole).

 

Les photos satellites de l’ouest de la Libye captent d’importants gisements de phosphates dans le Crétacé supérieur de l’Oued Soffagina. Celles du Fezzan captent de vastes champs pétrolifères transfrontaliers qui s’étendent jusqu’à Edjelé, dans le Sahara algérien.

La zone d’Atshan recèle d’importants gisements d’hydrocarbures dans des grès dévoniens. La Tripolitaine occidentale contient d’importants gisements d’hydrocarbures dans le Gothlandien de Bir Tlacsin, au sud-ouest de Tripoli.

 

Une importante zone, qui est située au sud du golfe de Syrte, à cheval sur la Tripolitaine et sur la Cyrénaïque, recèle de très grands gisements d’hydrocarbures onshore, parmi les plus grands du monde, constituant une sorte de gouttière qui s’étend dans l’axe nord-sud de la zone offshore, de la Méditerranée jusqu’aux abords du Tibesti, où sont accumulés des sédiments marins du Crétacé moyen et supérieur, et aussi du Nummulique.

 

En analysant les photos satellites de Syrte, on identifie, dans cette zone, deux grands champs d’hydrocarbures originaux. L’un, dans la Tripolitaine orientale, englobe les gisements d’hydrocarbures situés dans le Paléocène et le Crétacé de la zone de Mabruk. Les gisements d’hydrocarbures de Bahi et de Dhara sont situés dans le Paléocène et le Crétacé. Les gisements d’El Hofra sont situés dans le Paléozoïque. Les caractéristiques morphologiques des champs de Cyrénaïque occidentale appartiennent aux champs de Zelten, de Beda et d’Amal. Les gisements d’hydrocarbures de Zelten proviennent du Paléocène et du Crétacé supérieur. Ces gisements s’étendent vers le sud et les calcaires paléocènes du sud-ouest de Beda. A l’ouest, un grand gisement est situé dans le Crétacé du champ d’Amal.

 

Les photos satellites de la région de l’Est Oweinat, dans le sud de la Libye, captent des gisements de fer à Tarout ainsi qu’à Wadi Ash-Shatti, dans la région du centre-ouest de la Libye.

A noter également dans cette région des gisements de minerais de bentonite et de dolomie, dans le district Al-Aziziah, d’or dans la région Est Oweinat et Arkno de montagne, de gypse dans la région orientale, et de phosphate dans la région de l’ouest.

 

Valeur financière des gisements de matières premières de la Libye

Africommodities évalue à plus de 1800 milliards $ la valeur financière de tous les gisements de matières premières, développés et non développés à ce jour, en Libye.

Les sanctions internationales qui ont longtemps frappé la Libye ont considérablement retardé le développement de ce pays qui, aujourd’hui, aurait besoin d’environ 180 milliards $ pour se doter des infrastructures de base modernes.

Gisements prouvés et développés

Localisation des gisements par la télédétection satellitale Produits exploités actuellement
Benghazi Zliten Lebda Souk el Khamis Tripoli1 El Fataih Derna1 El Hawari Ciment hydraulique
Homs El Margueb Fer
Misuratah Fer Acier
Marsa el Brega Gaz naturel Nitrogène Ammoniac Urée Gaz de pétrole liquéfié (GPL)
Sarir Nagoora Augila Assumud Attahadi Raguba En Naga North En Naga West Al Jurf As-Sarah Hamid Jakhir Nakhla Tauma Bahi Defa Gialo Waha Intisar Murzuq Basin Ras Lanuf Az Zawiya Tobruk Sarir Marsa el Brega Pétrole Méthanol Nitrogène Pétrole Gaz de pétrole liquéfié (GPL) Gazoline Naphta Kérosène
Amal El-Bouri Bu Attifel Defa-Waha Elephant Kabir Mabrouk Mourzouk Nasser Omar Sarah Zuetina Champs pétrolifères et gazifières offshore
Bassin de Sirte : Sarir Intissar Nafoura Eddahra Messla Bu Attifel Gisements pétrolifères offshore
Bassin du Mourzouk : Golfe de Gabès Gisements pétrolifères offshore
Abou Kammash Gisements pétrochimiques
El Sharara Gisements pétrolifères offshore
Golfe de Sirte Gisements pétrolifères offshore
Bassin de Kufra Gisements pétrolifères offshore

Gisements prouvés par la télédétection satellitale et non développés à ce jour

Localisation des gisements non développés Produits inventoriés Estimation des quantités de matières premières
Sirte Offshore Ghadames Mourzouk Cyrénaïque Tripolitaine Koufra Gisements pétrolifères 50 milliards de barils équivalent pétrole (BEP)
Sirte Offshore Ghadames Mourzouk Cyrénaïque Tripolitaine Koufra Gisements gazifières 2000 milliards de m3 de gaz naturel
Amal El-Bouri Bu Attifel Defa-Waha Elephant Kabir Mabrouk Mourzouk Nasser Omar Sarah Zuetina Gisements pétrolifères et gazifières 500 milliard de barils équivalent pétrole (BEP)
Amal Gialo Gisements pétrolifères 4 milliards de barils de réserves
Bassin de Sirte : Sarir Intissar Nafoura Eddahra Messla Bu Attifel Mourzouk Elephant Gisements pétrolifères 1 milliard de barils de réserves
Sahara Libyen : Hamada al-Hamra Erg d’Awbari Sabah Erg Mourzouk Erg de Rebiana Al Wyg Jabal Nugay Jabal Kemet Al Jawf Oasis de Koufra Jabal Arknu Jabal al Awaynat Al Awaynat Les plus grands gisements d’énergie solaire du Sahara N.C.
Marsa el Brega Ammoniac N.C.
Al Margab (Homs 1) El Hawari, Benghazi Province Fataih, Derna Libda (Homs 2) Souk el Khamis, Tripoli Ciment N.C.
Zliten Ciment clinker N.C.
Misurata Fer N.C.
Marsa el Brega Gaz naturel Methanol N.C.
Ras Lanuf Pétrole N.C.
Sarir Pétrole N.C.
Tobruk Pétrole N.C.
Misurata Pétrole N.C
Marsa El Brega Urée N.C.