Des banques kenyanes sommées de rouvrir la Pan African Paper Mills
Kenya
13-07-2011

"Des parlementaires kenyans viennent de sommer, mardi 5 juillet, les banques commerciales privées KCB (689 millions de shillings de créances), Barclays Bank (331 millions de shillings de créances), Bank of Baroda (200 millions de shillings de créances), Ecobank (47,5 millions de shillings de créances) et la Banque de Développement du Kenya (67 millions de shillings de créances) d'arrêter la mise à l'arrêt pour défaut de paiement de la société Pan African Paper Mils.

Ils trouvent que ces cinq banques sont à l'origine de la fermeture de cette usine à Webuye.

Muriithi Ndiritu, ministre délégué à l'Industrialisation, a lui aussi accusé ces établissements bancaires de prêteurs à court terme ayant exercé un chantage sur le gouvernement pour soutirer encore plus de fonds à une entreprise en difficulté, sans pour autant lui permettre d'assurer la poursuite de sa production.

Pour trouver un terrain d'entente et éviter la faillite de cette société, le gouvernement a injecté dans cette firme un milliard de shillings et encadré des pourparlers avec les prêteurs à court terme pour convertir leurs 1,3 milliard de shillings de dettes en actions.

Mais les banques, qui ont refusé de signer un accord le mois dernier, veulent 375 millions de shillings sous forme de créances fiscales affectées à leurs comptes avant d'entamer des pourparlers. "