La première grande offensive de la Bourse des PME à Dakar
18-11-2011

Le Forum international sur le Financement des PME-PMI, une grande première au Sud du Sahara s’ouvre ce vendredi à Dakar (capitale du Sénégal) sous la présidence effective du chef de l’Etat, Abdoulaye Wade. Plus de 700 participants (26 pays dans le monde) dont des chefs d’entreprises, des banques, d’institutions de financement, des fonds de garantie et d’investissements, des agences de notation ont fait le déplacement. L’Inde est l’invité d’honneur de l’événement. Focus

 Le Sénégal organise sa première Bourse des Pme les 18 et 19 novembre via le ministère de l’Industrie et des Pme qui a mis les petits plats dans les grands en partenariat avec la Bourse de Casablanca, le groupe Attijari et des institutions internationales de financement dont la BID, la BAD la SFI, FMO, BIO, USAID. Durant ces deux jours de forum scindés en deux parties (salon et tables rondes), des questions importantes,  entre autres, la problématique de l’accès aux financements des Pme-Pmi, les mécanismes et stratégies alternatifs à explorer et les nouvelles opportunités qu’offrent les fonds de garantie et d’investissement,  passeront au crible par un plateau de panélistes de qualité.  Signe d’attractivité de cette Bourse des Pme à Dakar, le Royaume chérifien a mobilisé une forte délégation de chefs d’entreprises, de banquiers et d’autorités de la Bourse de Casablanca. Laquelle est réputée pour son leadership et son expertise dans le secteur. Le groupe Attijari-Cbao, la firme française, Bnp-Paribas via leurs pôles « Pme-Pmi » comptent mener l’offensive à l’occasion de ce forum, indique t- on du côté du comité d’organisation.  

Conscient de l’enjeu de cette Bourse des Pme à Dakar, le ministre d’état sénégalais, Abdoulaye Baldé, s’est confié à Les Afriques : « il s’agit essentiellement de stimuler ce secteur, maillon faible de notre tissu économique, en lui offrant de nouveaux mécanismes de croissance et de durabilité. Cette bourse rapprochera les offreurs et les demandeurs. L’expérience du Maroc et les modèles du Brésil et de l’Inde nous serviront de mieux cerner la problématique.» Ce qui explique la présence  à cette rencontre des deux grandes BNDE du Brésil et de Smera de l’Inde.

Africa Venture Capital Fund du Ghana, qui est doté d’un fonds de l’ordre de 57 millions de dollars dédié aux Pme, mais jusque là méconnu par les chefs d’entreprises de la micro-finance, y présentera son offre. Le holding privé du Ghana opérant jusque là sur le marché des pays anglophones notamment en Sierra Léone et au Libéria, affiche des intentions sérieuses de débarquer sur le marché francophone. Une grosse opportunité que comptent saisir les organisateurs. A la rescousse des entreprises sénégalaises et de l’Uemoa à faible surface financière, la Bourse de Dakar s’est adossée sur Making Finance Work Africa, un de ses gros partenaires. Maréchal Associés, IP, EuroNext, Nixe ont annoncé leur participation.  Pour rappel, le Sénégal a levé en mars dernier, au terme d’une table ronde avec les bailleurs une assiette de 79 milliards Fcfa pour des besoins seulement estimés à 63 milliards Fcfa.

Par Ismael Aidara