Burkina : Les milices d’autodéfense en colère contre le nouveau pouvoir
Burkina Faso
03-04-2016
Au Burkina, les milices d'autodéfense sont très en colère contre les nouvelles autorités étatiques. Depuis plusieurs jours, ils barricadent les principaux axes routiers du pays pour exiger la libération de plusieurs de leurs membres interpellés par les forces de l'ordre pour séquestration et coups et blessures sur un présumé voleur de bétail. Les membres des milices d'autodéfense, appelés Kogl-wéogo, ont dressé des barricades empêchant ainsi le trafic sur la route nationale 4 qui permet de rejoindre le Bénin, le Togo et le Niger. Il a fallu les talents de négociateur d’Abdoulaye Ouédraogo, le gouverneur de la région du plateau central, pour convaincre les manifestants de libérer le passage. Les membres des groupes d'autodéfense ont accordé un délai de 48 heures au gouvernement pour libérer leurs camarades arrêtés pour séquestration, coups et blessures, sur un présumé vol de bétails. Plusieurs axes routiers du pays ont été ainsi barricadés par ces milices d'autodéfense.