Interpol refuse de valider le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro
International
30-05-2016
S’appuyant sur l’article 3 de sa Constitution, Interpol, la police des polices, a refusé de valider le mandat d’arrêt émis par le Burkina contre le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro. Cet article stipule que : «Toute activité ou intervention dans des questions ou affaires présentant un caractère politique, militaire, religieux ou racial est rigoureusement interdite à l’Organisation».