Cameroun : Afriland First Bank rachète la Fibank de la RDC
12-07-2017
Le rachat de cette banque en République démocratique du Congo traduit des ambitions d’Afriland First Bank de jouer un rôle majeur dans le secteur bancaire en Afrique de l’Ouest et du centre.
Le groupe bancaire camerounais Afriland First Bank a racheté la First International Bank (Fibank) présentée comme la plus grande banque de la République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé, le 11 juillet 2017, des responsables de la banque camerounaise. Le rachat des actifs et des passifs de cette banque congolaise opéré par le holding financier dirigé par l’investisseur camerounais Paul Kammogne Fokam est intervenu après la décision en juin dernier de la Banque centrale du Congo (BCC) annonçant la dissolution de la Fibank.

Les dirigeants d’Afriland First Bank qui ont «officiellement» confirmé l’acquisition de ladite banque congolaise n’ont pas cependant voulu s’étendre sur les transactions financières, «qui feront l’objet d’une publication en son temps». Tout au plus, des sources proches du dossier révèlent que la Fibank avait besoin d’une recapitalisation de 23 milliards de francs CFA alors que les actifs toxiques constitués notamment de crédits non remboursés essentiellement par des entreprises et administrations publiques s’élèvent à 21 milliards de francs CFA.

Selon de fiables informations, Afriland First Bank, qui compte 14 agences en RDC, dispose là de son réseau le plus important après le Cameroun. Avec des dépôts estimés à 460 milliards de francs CFA en 2016, la banque avec ses filiales à travers le monde revendique pour la même période considérée une base d’actifs combinée évaluée à 1 200 milliards de francs CFA. Elle a des filiales en République démocratique du Congo, en Guinée équatoriale, en Guinée, au Libéria, au Sud-Soudan, à São Tomé-et-Príncipe, au Bénin et en Zambie alors que l’ouverture d’une représentation au Burkina Faso est prévue pour les prochaines semaines.

Achille Mbog Pibasso, Douala