Maroc : Prêt AFD pour le financement de le dernière tranche de la LGV
Maroc
10-10-2017
Un nouveau prêt de 80 millions d’euros de l’Agence française de développement (AFD au Maroc participera à financer la dernière tranche du projet de la Ligne à grande vitesse (LGV) Tanger-Casablanca, précise l’agence MAP. Cet accord a été signé entre l’Office national des chemins de fers et l’AFD, lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Economie et des finances, Mohammed Boussaid et le ministre français de l'Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, permettra de boucler le financement de ce projet structurant qui a "généré un léger surcoût". Lors de cette cérémonie, le ministre de l’Economie et des finances a déclaré que « l’importance du projet de la LGV, un projet voulu et soutenu par SM le Roi Mohammed VI et qui constitue l’une des réalisations phares de notre relation bilatérale ».De son côté, le ministre français de l'Europe et des affaires étrangères a affirmé que ce projet « est le fruit d’un partenariat basé sur la confiance entre le Maroc et la France et sur des financements apportés par les différents acteurs français à hauteur de 50% des besoins de financements ». Notons que les travaux du LGV sont toujours en cours.
A noter que ce n’est pas la première fois que l’AFD accorde un prêt de ce genre, en 2011 elle avait accordé un premier financement d’un montant de 220 millions d’euros à l’ONCF pour la réalisation du projet de la LGV.