Afrique : Le groupe AccorHotels renforce sa chaine hôtelière
27-10-2017
Dans sa stratégie de développement, l’Afrique figure en bonne place sur les plans d’AccorHotels. Le groupe envisage de renforcer sa présence dans les différentes régions du continent et innove dans les technologies pour conforter sa position sur ce marché en pleine expansion.
AccorHotels qui se réclame 2ème groupe sur le continent en nombre de chambres affiche clairement sa double ambition. D’une part, il travaille à la consolidation de sa place de leader en Afrique du Nord et en Afrique de l’Ouest avec notamment une densification de saprésence au Nigéria et au Ghana et, d’autre part, l’hôtelier compte se développer intensivement en Afrique australe et en Afrique de l’Est dans les destinations à fort potentiel, telles que Johannesburg, Cape Town, Nairobi, Addis Abeba, Lagos et les principales grandes villes du continent. Une étude récente de sa carte Afrique montre notamment la percée en Éthiopie. A fin septembre 2017, le groupe a ouvert 5 hôtels, soit 812 chambres, et il prévoit d’ici la fin de l’année une ouverture par mois.

L’offre d’hébergement d’AccorHotels varie de l’extrême luxe au segment économique. Le très haut de gamme représente 40% du réseau total. Le Midscale ou gamme intermédiaire constitue 27% du réseau AccorHotels. Enfin, la gamme économique à travers le développement des marques Ibis et Ibis Styles est la réponse apportée au développement de la clientèle domestique africaine et à l’émergence de la classe moyenne africaine sur l’ensemble du continent. Cette offre représente actuellement 30% du réseau total.

Pour mieux se positionner, le groupe hôtelier veut renforcer son écosystème mobile en Afrique et ce par le lancement d’un nouveau service digital dans ses hôtels en Afrique. Il vient d’annoncer son partenariat avec Handy, une solution technologique conçue pour les besoins de l’industrie du voyage. Innover par le mobile est stratégique dans la mesure où des études récentes ont révélé que 46% de la population africaine, estimée à plus d’un demi-milliard de personnes, a souscrit à des services téléphoniques à la fin de l’année 2015. Le nombre d’abonnés uniques devrait atteindre 725 millions d’ici 2020.

Maimouna DIA