Nigéria : L'armée affirme avoir secouru plus de 1 000 captifs de Boko Haram
27-02-2018
1 1000 personnes, dont des femmes et des enfants libérés des geôles de Boko Haram. C’est le chiffre avancé par l’armée nigériane qui affirme avoir secouru ces captifs à différents endroits de la région du Lac Tchad.
Dans le communiqué relayé ce mardi, l’armée précise que 600 personnes ont été libérées en une seule opération menée à la frontière avec le Cameroun, et les 700 personnes restant, lors d’offensives dans différents villages.

Trente-cinq militants de Boko Haram auraient par ailleurs été tués dans le bassin du Lac Tchad et dans la forêt de Sambisa, fief du groupe djihadiste. Plusieurs armes auraient également été saisies.

Ce bilan de l’armée nigériane intervient plus d’une semaine après un kidnapping d’environ 100 collégiennes par Boko Haram qui a exposé le gouvernement à une salve de critiques. À près d’un an de la présidentielle au Nigeria, ce coup d‘éclat de la secte islamiste qui ravive le douloureux souvenir de l’attaque de Chibok (2014, 276 lycéennes kidnappées), est une mauvaise publicité pour le président Muhammadu Buhari qui n’a toujours pas exprimé ses intentions pour le scrutin.

Les Afriques