Bénin : lancement d'un nouveau programme national d'alimentation scolaire
12-03-2018
Le gouvernement béninois a décidé de la création d'un programme national d'alimentation scolaire intégrée (Pnasi), destiné à améliorer le taux de scolarisation et de rétention des enfants à l'école.
"Ce programme national d'alimentation scolaire intégrée, qui s'inscrit dans la vision du gouvernement à promouvoir la scolarisation des enfants et leur maintien dans le système éducatif, en particulier les filles, devrait contribuer à terme à l'atteinte de l'Objectif de développement durable (Odd) 2 relatif à la + faim zéro+", indique un récent communiqué du ministère béninois de l'Enseignement maternel et primaire, publié en prélude à la célébration mardi prochain, de la 3è Journée africaine de l'alimentation scolaire axée sur le thème "Tirer pleinement parti du potentiel de l'enfant africain grâce à une alimentation scolaire à base de produits locaux".

Pour atteindre cet objectif, explique la même source, le gouvernement béninois a décidé de débloquer 27,2 milliards de francs CFA en vue de relancer les cantines scolaires gouvernementales pendant la période allant de 2017 à 2022, au profit de 351.109 écoliers des douze départements du pays répartis dans 1579 écoles publiques des localités les plus déshérités du Bénin.

Selon le communiqué, le Bénin compte actuellement quatre programmes de cantines scolaires financés par différents acteurs et couvrant 36% des écoles primaires publiques et 30% des écoliers.

"Sur les 7360 écoles primaires publiques, 2640 bénéficient de cantines scolaires soit : 1579 cantines appuyées par le gouvernement, 297 cantines soutenues par le Partenariat mondial pour l'éducation (Pme), 620 cantines appuyées par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) et 144 cantines appuyées par l'organisation Catholic relief services (Crs)", révèle la même source, qui précise que cette mobilisation de partenaires aux côtés du gouvernement témoigne de l'importance de l'alimentation scolaire identifiée comme l'une des mesures essentielles qui permettront d'attirer les enfants à l'école, pour les y maintenir et pour contribuer à une amélioration des résultats scolaires.

En effet, souligne le communiqué, "l'évaluation du programme d'alimentation scolaire mis en oeuvre ces dernières années, a révélé que les cantines scolaires gouvernementales sont non fonctionnelles, voire inexistantes, occasionnant l'accroissement du taux de déscolarisation et de déperdition scolaire dans les zones défavorisées du Bénin".

Les Afriques