Palestine, Y a-t-il de l'humanité chez les Trump
18-05-2018
Extraits de l'éditorial à paraître dans le magazine Les Afriques numéro 379, signé Abderrazzak Sitaïl, directeur de la publication du Groupe Les Afriques
ABDERRAZZAK SITAÏL, DIRECTEUR DE PUBLICATION
Abderrazzak Sitaïl, Directeur de publication, Groupe Les Afriques


Le 14 Mai 2018, les Etats Unis d’Amérique ont procédé a L’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem, l’ensemble des personnalités israéliennes et notamment le premier ministre benjamin Netanyahou étaient présents, Israël n’a ménagé aucun effort pour rendre cette événement un moment historique pour ce jeune état.

Malgré les contestations du monde entier et la transgression des résolutions de l’ONU Donald Trump et Benjamin Netanyahou ont démontré de quelle manière on pouvait ignorer le monde, et encore, Benjamin Netanyahou face au camera n’a pas hésité à parler de jour historique.

Donald Trump a poussé le cynisme au point de se faire représenter par sa fille Ivanca Trump.

Cette fille sans aucune honte et sans pudeur était présente à un événement qui allait avoir pour conséquence la mort de plus de soixante cinq personnes dont, huit enfants et plus de deux mille blessés.

Combien aurai-je payer pour voir cette femme dans son avion de retour de Jérusalem vers les Etat Unis, dans son avion buvait-elle du champagne pour fêter la réussite de son discours ou pleurait-elle pour avoir été le complice de son père de cette journée noir pour les Palestiniens.

Mais cette inauguration ratée et misérable pour l’humanité et pour la justice est de la responsabilité évidente d’un président des Etats Unis dont plus personne n’est en mesure de contrôler les réactions.

La suite à lire dans le numéro 379 du magasine Les Afriques.

Abderrazzak Sitaïl, directeur de la publication